WXV 1 : Quelles sont les joueuses retenues pour la première édition

Par Willy Billiard
AUCKLAND, NEW ZEALAND - NOVEMBER 12: Pauline Bourdon of France celebrates victory following the Bronze Final Rugby World Cup 2021 match between Canada and France at Eden Park on November 12, 2022 in Auckland, New Zealand. (Photo by Hannah Peters - World Rugby/World Rugby via Getty Images)

La France a été la dernière équipe du WXV 1 à communiquer son groupe de 30 joueuses pour la première édition du tournoi, qui débutera à Wellington le 20 octobre.

ADVERTISEMENT

Les co-entraîneurs Gaëlle Mignot et David Ortiz ont été contraints de procéder à un remaniement juste avant le voyage en Nouvelle-Zélande, après que Lilou Graciet et Romane Ménager ont été forfaits pour cause de blessure.

L’Angleterre, le Canada et le Pays de Galles avaient confirmé leur sélection dimanche 1er octobre, alors que le compte à rebours pour le tournoi en Nouvelle-Zélande se poursuivait.

Le retour de Jasmine Joyce a été la figure de proue de l’annonce du Pays de Galles, tandis que les effectifs de l’Angleterre et du Canada comportent un certain nombre de joueuses qui participaient à la Coupe du Monde de Rugby 2021.

Les Black Ferns ont également intégré 18 joueuses qui faisaient partie de l’équipe qui a savouré le succès de la Coupe du Monde de Rugby 2021 à domicile en novembre dernier. Le staff des Wallaroos emmené par Jay Tregonning est quant à lui resté fidèle au groupe qui a participé aux World Rugby Pacific Four Series 2023 en début d’année.

FRANCE

Les sélectionneurs des Bleues, Gaëlle Mignot et David Ortiz, avaient inclus quatre débutantes dans le groupe qui participera à la compétition en Nouvelle-Zélande.

Océane Bordes, Suliana Sivi, Lilou Graciet et Léa Champon avaient été appelées au sein d’un groupe par ailleurs expérimenté, qui compte beaucoup de joueuses apparues lors de la Coupe du Monde de Rugby 2021.

Cependant, Lilou Graciet a dû déclarer forfait sur blessure en dernière minute, de même que Romane Ménager. Elles ont été remplacées par Caroline Boujard et Kiara Zago.

ADVERTISEMENT

« Il y a un an de ça on y était. Toutes n’ont pas participé à la Coupe du Monde. C’est un contexte différent. Là on part avec beaucoup d’appétit et d’enthousiasme avec cette nouvelle compétition que personne ne connaît, que WR vient de mettre en place. C’est une occasion rêvée », a déclaré Gaëlle Mignot.

« La Nouvelle-Zélande est toujours un pays qui fait plaisir où aller. On va rencontrer des grosses nations, dont les championnes du monde qui sont les Néo-Zélandaises. Le groupe est enthousiaste. Il y a une expérience de certaines filles et là presque tous les compteurs sont remis à zéro. Le projet est aussi nouveau pour nous avec David. »

Avants : Yllana Brosseau, Clara Joyeux, Assia Khalfaoui, Coco Lindelauf, Ambre Mwayembe, Elisa Riffonneau, Agathe Sochat, Laure Touyé, Madoussou Fall, Manaé Feleu, Audrey Forlani, Kiara Zago, Axelle Berthoumieu, Léa Champon, Charlotte Escudero, Émeline Gros, Gaëlle Hermet.

Arrières : Océane Bordes, Pauline Bourdon Sansus, Alexandra Chambon, Carla Arbez, Lina Queyroi, Nassira Konde, Marine Ménager, Gabrielle Vernier, Cyrielle Banet, Caroline Boujard, Émilie Boulard, Morgane Bourgeois, Suliana Sivi.

ANGLETERRE

Marlie Packer sera la capitaine d’une équipe d’Angleterre composée de 21 joueuses qui faisaient partie du groupe qui s’était rendu en Nouvelle-Zélande pour la Coupe du Monde de Rugby 2021 l’année dernière.

ADVERTISEMENT

Zoe Aldcroft et Helena Rowland ont été choisies comme vice-capitaines par le sélectionneur par intérim Louis Deacon.

« Nous avons sélectionné un groupe riche en expérience, en polyvalence et en talent ; un groupe que nous sommes impatients de voir entrer sur le terrain dans la compétition inaugurale du WXV », a déclaré Louis Deacon.

« Nous savourons l’opportunité d’affronter trois des meilleures équipes du monde avec l’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande, ainsi que de découvrir trois villes différentes dans une nation fantastique et amoureuse du rugby. »

Avants : Sarah Bern, Hannah Botterman, Mackenzie Carson, Kelsey Clifford, Maud Muir, Lark Atkin-Davies, Amy Cokayne, Connie Powell, Zoe Aldcroft, Rosie Galligan, Cath O’Donnell, Maisy Allen, Sarah Beckett, Sadia Kabeya, Alex Matthews, Marlie Packer, Morwenna Talling.

Arrières : Natasha Hunt, Lucy Packer, Ella Wyrwas, Holly Aitchison, Sophie Bridger, Megan Jones, Tatyana Heard, Amber Reed, Helena Rowland, Jess Breach, Abby Dow, Ellie Kildunne, Claudia MacDonald.

CANADA

Le sélectionneur Kevin Rouet a retenu 28 joueuses qui faisaient partie du groupe qui a affronté l’Angleterre lors de deux tests consécutifs en septembre.

Six d’entre elles ont fait leurs débuts chez les seniors canadiennes en 2023. Au total, 21 joueuses faisaient également partie de l’effectif qui a participé à la Coupe du Monde de Rugby 2021.

« Au cours de l’année écoulée depuis la Coupe du Monde de Rugby, nous avons développé une bonne cohérence avec un solide noyau de joueuses. Il y a eu beaucoup de croissance et de développement positifs grâce à une collaboration continue avec notre programme de rugby à sept ainsi que les Pacific Four Series et les tests-matchs en Angleterre », a expliqué Kevin Rouet.

« Acquérir une expérience plus régulière de la compétition d’élite est très important dans la perspective de la Coupe du Monde de Rugby 2025. Nous sommes très heureux de l’opportunité qui nous est offerte avec le WXV et nous avons hâte de vivre trois autres grands matchs contre certaines des meilleures équipes du monde. »

Avants : Alexandria Ellis, Ashlynn Smith, Brittany Kassil, Courtney Holtkamp, DaLeaka Menin, Emily Tuttosi, Fabiola Forteza, Gabrielle Senft, Gillian Boag, Julia Omokhuale, Laetitia Royer, McKinley Hunt, Mikiela Nelson, Sara Cline, Sara Svoboda, Sophie de Goede, Tyson Beukeboom.

Arrières : Alexandra Tessier, Claire Gallagher, Fancy Bermudez, Florence Symonds, Julia Schell, Justine Pelletier, Krissy Scurfield, Madison Grant, Olivia Apps, Paige Farries, Sabrina Poulin, Sarah-Maude Lachance, Shoshanah Seumanutafa.

PAYS DE GALLES

Le sélectionneur Ioan Cunningham a opté pour la continuité dans son effectif pour la première édition du WXV 1. Hannah Jones est la capitaine d’un groupe qui est en grande partie resté le même depuis le début du Tournoi des Six Nations féminin 2023.

Jasmine Joyce, Alisha Butchers, Donna Rose et Meg Web ont également été sélectionnées après avoir manqué une grande partie de la saison en raison d’engagements au rugby à sept ou de blessures.

« Nous avons choisi les 30 joueuses qui entreront dans l’histoire et représenteront le Pays de Galles lors du premier tournoi du WXV qui se déroulera en Nouvelle-Zélande en octobre. Nous ne nous faisons pas d’illusions sur la tâche qui nous attend, mais nous nous réjouissons d’avoir l’occasion de jouer notre rôle dans cette nouvelle compétition passionnante », a affirmé Cunningham.

« En tant qu’équipe, entraîneurs et staff, nous avons hâte de nous mesurer aux meilleurs du monde, de constater nos progrès et de voir le chemin parcouru. Le WXV est un projet de développement innovant pour le rugby et nous offre un autre tournoi pour voir où nous en sommes avant la Coupe du Monde de Rugby 2025. »

Avants : Gwenllian Pyrs, Abbey Constable, Kelsey Jones, Carys Phillips, Kat Evans, Sisilia Tuipulotu, Donna Rose, Cerys Hale, Abbie Fleming, Georgia Evans, Alisha Butchers, Bryonie King, Alex Callender, Kate Williams, Beth Lewis (VC), Sioned Harries.

Arrières : Jasmine Joyce, Nel Metcalfe, Lisa Neumann, Hannah Jones (capitaine), Carys Cox, Meg Webb, Kerin Lake, Hannah Bluck, Carys Williams-Morris, Lleucu George, Robyn Wilkins, Niamh Terry, Keira Bevan, Meg Davies.

NOUVELLE-ZÉLANDE

Les entraîneurs des Black Ferns, Allan Bunting, Steve Jackson, Mike Delany et Tony Christie, ont désigné un groupe de 30 joueuses qui compte quatre joueuses débutantes.

La pilier gauche Chrys Viliko, la pilier droit Sophie Fisher, la troisième ligne Layla Sae et la trois-quarts Martha Mataele ont été récompensées pour leurs performances lors de la Farah Palmer Cup en faisant partie du groupe qui représentera la Nouvelle-Zélande à domicile.

Kennedy Simon et Ruahei Demant resteront co-capitaines, tandis que l’on note le retour de leur compatriote Ruby Tui, championne du Monde de Rugby 2021, après son année sabbatique.

« La sélection a été très difficile pour notre staff, ce qui démontre la croissance de notre rugby féminin et donne une idée de la profondeur que nous sommes en train d’acquérir. Nos nouvelles joueuses se sont vraiment distinguées par plusieurs comportements importants que nous apprécions. C’est ce que nous avons recherché dans la Farah Palmer Cup cette année », a déclaré le directeur du rugby des Black Ferns, Allan Bunting.

« C’est une opportunité formidable pour elles de participer à cette aventure et de continuer à progresser sur le terrain et en dehors. »

Avants : Kate Henwood, Sophie Fisher, Tanya Kalounivale, Krystal Murray, Amy Rule, Chrys Viliko, Luka Connor, Natalie Delamere, Georgia Ponsonby, Chelsea Bremner, Maiakawanakaulani Roos, Charmaine Smith, Alana Bremner, Lucy Jenkins, Liana Mikaele Tu’u, Layla Sae, Kennedy Simon (co-capitaine).

Arrières : Ariana Bayler, Iritana Hohaia, Arihiana Marino-Tauhinu, Ruahei Demant (co-capitaine), Rosie Kelly, Logo-I-Pulotu Lemapu Atai’i (Sylvia) Brunt, Amy du Plessis, Patricia Maliepo, Renee Holmes, Martha Mataele, Mererangi Paul, Ruby Tui, Katelyn Vahaakolo.

AUSTRALIE

Le sélectionneur des Wallaroos, Jay Tregonning, a dévoilé son groupe pour le WXV 1. Michaela Leonard conservera son rôle de capitaine tandis que Piper Duck poursuivra sa rééducation après une opération à la cheville.

Tregonning a convoqué quatre joueuses encore jamais sélectionnées au niveau international pour le tournoi en Nouvelle-Zélande. L’arrière des Reds Melanie Wilks est accompagnée du trio des Waratahs Brianna Hoy, Desiree Miller et Leilani Nathan.

La deuxième-ligne des Waratahs Atasi Lafai a également été incluse, après s’être remise de la blessure qu’elle avait subie lors de la Coupe du Monde de Rugby 2021.

« L’équipe reste en grande partie la même depuis les Pacific Four Series dans la mesure où nous cherchons à continuer à construire des combinaisons et à acquérir de l’expérience en matière de tests. La Nouvelle-Zélande, la France et le Pays de Galles est une façon passionnante de terminer la saison 2023 », a déclaré Tregonning.

« Je suis particulièrement heureux pour Atasi Lafai, qui a connu une période difficile avec sa blessure lors de la Coupe du monde l’année dernière.

« Le courage et la détermination dont elle a fait preuve au cours de ce qui a été un long parcours de rééducation pour elle cette année témoignent de son caractère. »

Avants : Bree-Anna Cheatham, Brianna Hoy, Eva Karpani, Bridie O’Gorman, Emily Robinson, Ashley Marsters, Tania Naden, Adiana Talakai, Annabelle Codey, Atasi Lafai, Kaitlan Leaney, Michaela Leonard (capitaine), Sera Naiqama, Leilani Nathan, Emily Chancellor, Tabua Tuinakauvadra.

Arrières : Jasmin Huriwai, Layne Morgan, Carys Dallinger, Arabella McKenzie, Faitala Moleka, Georgina Friedrichs, Trilleen Pomare, Cecilia Smith, Melanie Wilks, Lori Cramer, Desiree Miller, Maya Stewart, Ivania Wong, Siokapesi Palu.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Bold RG Snyman call made as Munster change 4 for Glasgow semi-final Bold RG Snyman call made as Munster change 4 for Glasgow semi-final
Search