Rodrigo Isgró lourdement sanctionné après la finale contre les Bleus

Par Jérémy Fahner
La fin de l'action qui a valu un carton rouge à Rodrigo Isgro contre les Bleus de Paulin Riva, ici en fâcheuse posture (Photo by OSCAR DEL POZO/AFP via Getty Images).

La star de l’équipe d’Argentine de Sevens, Rodrigo Isgró, désigné meilleur joueur du monde en 2023, a écopé de cinq matchs de suspension et pourrait bien manquer tout ou partie des Jeux olympiques.

ADVERTISEMENT

L’UAR, la fédération argentine, a fait appel de cette sanction, la conséquence du carton rouge reçu lors de la Grande Finale de Madrid, le point final de la saison de Sevens, début juin.

Si la sanction était confirmée, Isgró ne pourrait disputer à Paris qu’une éventuelle finale, ou le match pour la médaille de bronze, le parcours olympique se composant de six matchs dans le meilleur des cas : trois matchs de poule, quart de finale, demi-finale, finale. Son absence serait un coup dur pour les Pumas Sevens, équipe la plus régulière cette année.

Isgró avait été exclu en fin de match face à la France pour un plaquage très dangereux sur Paulin Riva, ce qui avait déclenché un début de bagarre général.

C’est un moment qu’on avait presque oublié dans l’allégresse et les célébrations qui ont suivi le sacre de l’équipe de France, et qui a finalement de lourdes conséquences.

Related

Souvenez-vous, on avait déjà dépassé le temps réglementaire dans cette finale France -Argentine. Les Bleus menaient à ce moment-là 19-5 et se dirigeaient donc vers un triomphe historique, face à la meilleure équipe de l’année. Idéal à six semaines des Jeux olympiques.

Est-ce cette frustration que les Pumas ont eu besoin d’extérioriser alors que la défaite pointait son nez ? Toujours est-il que Rodrigo Isgró retournait le capitaine français dans un ruck alors que le jeu avait rebondi sur l’aile gauche.

ADVERTISEMENT

Sur le coup, l’Argentine croyait marquer l’essai de l’espoir, celui qui aurait pu la faire recoller à un essai transformé des Bleus. Mais l’arbitrage vidéo rattrapait Isgró : essai annulé, carton rouge.

Convoqué par la commission de discipline de World Rugby, le joueur écopait d’une peine de dix matchs de suspension, réduite de moitié pour son absence d’antécédents.

« L’audience a été longue, trois heures », a raconté Isgró, invité de l’émission Scrum, sur ESPN Argentina. « Ce fut un moment difficile et stressant. La sanction est un peu surprenante, on ne s’attendait pas à autant de matchs. »

D’autant plus étonnant pour le clan argentin qu’Isgró a balayé d’un revers de la main la thèse de la vexation : « Ce que j’ai fait est fait, j’ai eu tort et je me suis excusé. Je n’ai pas eu ce geste sous l’effet de la colère, ce n’était pas une réaction d’énervement. »

ADVERTISEMENT

« Je suis conscient que j’ai eu tort, que j’ai fait une erreur. Je ne suis pas fier de cette action, mais j’ai été surpris par le nombre de matchs [de suspension] ».

L’UAR est en attente de la réponse à son appel. Le joueur et sa fédération devraient être convoqués de nouveau devant la commission de discipline de World Rugby, avec l’espoir de voir la sanction allégée.

Ils étudient également la possibilité de lui faire purger quelques matchs lors des test-matchs estivaux des quinzistes. Les Pumas reçoivent notamment deux fois l’équipe de France sur leur sol en juillet.

La Coupe du Monde de Rugby Féminin 2025 arrive en Angleterre. Inscrivez-vous ici pour être le premier à recevoir des informations sur la billetterie.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

f
finn 4 hours ago
Ireland and South Africa share the same player development dilemma

What a difference 9 months makes! Last autumn everyone was talking about how important versatile bench players were to SA’s WC win, now we’re back to only wanting specialists? The timing of this turn is pretty odd when you consider that some of the best players on the pitch in the SA/Ireland match were Osbourne (a centre playing out of position at 15), Feinberg-Mngomezulu (a fly-half/centre playing out of position at 15), and Frawley (a utility back). Having specialists across the backline is great, but its not always necessary. Personally I think Frawley is unlikely to displace Crowley as first choice 10, but his ability to play 12 and 15 means he’s pretty much guaranteed to hold down a spot on the bench, and should get a decent amount of minutes either at the end of games or starting when there are injuries. I think Willemse is in a similar boat. Feinberg-Mngomezulu possibly could become a regular starter at 10 for the Springboks, but he might not, given he’d have to displace Libbok and Pollard. I think its best not to put all your eggs in one basket - Osbourne played so well at the weekend that he will hopefully be trusted with the 15 shirt for the autumn at least, but if things hadn’t gone well for him he could have bided his time until an opportunity opened up at centre. Similarly Feinberg-Mngomezulu is likely to get a few opportunities at 15 in the coming months due to le Roux’s age and Willemse’s injury, but given SA don’t have a single centre aged under 30 its likely that opportunities could also open up at 12 if he keeps playing there for Stormers. None of this will discount him from being given gametime at 10 - in the last RWC cycle Rassie gave a start at 10 to Frans Steyn, and even gave de Klerk minutes there off the bench - but it will give him far more opportunities for first team rugby.

4 Go to comments
TRENDING
TRENDING Ulster part ways with coach just days before preseason starts Ulster part ways with coach just days before preseason starts
Search