Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

L'Irlande mobilise les bêtes noires de l'Ecosse

Par Willy Billiard
(Photo by Charles McQuillan/Getty Images)

Pour affronter l’Écosse au Stade de France le samedi 7 octobre, le sélectionneur Andy Farrell n’a apporté que deux changements à son XV de départ, tous deux dans le pack, par rapport à l’équipe qui a battu l’Afrique du Sud. Ronan Kelleher et James Ryan se retrouvent sur le banc pour laisser la place à Dan Sheehan et Iain Henderson, respectivement au poste de talonneur et de deuxième ligne.

ADVERTISEMENT
Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
Ireland
36 - 14
Temps complet
Scotland
Toutes les stats et les données

XV de départ

1 Andrew Porter
2 Dan Sheehan
3 Tadhg Furlong
4 Tadhg Beirne
5 Iain Henderson
6 Peter O’Mahony
7 Josh van der Flier
8 Caelan Doris
9 Jamison Gibson-Park
10 Johnny Sexton (c)
11 James Lowe
12 Bundee Aki
13 Garry Ringrose
14 Mack Hansen
15 Hugo Keenan

Remplaçants

16 Ronan Kelleher
17 Dave Kilcoyne
18 Finlay Bealham
19 James Ryan
20 Jack Conan
21 Conor Murray
22 Jack Crowley
23 Stuart McCloskey

Peter O’Mahony gagne sa 100e sélection pour l’Irlande après avoir déjà cumulé 100 sélections internationales au total à l’occasion du dernier match contre l’Afrique du Sud (99 pour l’Irlande et 1 pour les British and Irish Lions).

O’Mahony devient ainsi le dixième joueur à franchir cette étape pour l’Irlande, à l’instar de ses coéquipiers présents sur la Coupe du Monde de Rugby 2023, Johnny Sexton, Conor Murray et Keith Earls. Le troisième ligne a fait ses débuts avec l’Irlande lors d’une victoire 42-10 contre l’Italie en février 2012.

Hormis une suspension de trois matchs lors du Tournoi des Six Nations 2021, O’Mahony n’a manqué que trois tests depuis la fin de la Coupe du Monde de Rugby 2019 (contre les États-Unis en juillet 2021, contre les Fidji en novembre 2022 et contre l’Italie en août 2023).

Meilleurs marqueurs de points

La ligne de trois-quarts restent inchangée avec Jamison Gibson-Park et Johnny Sexton associés à la charnière, tandis que la paire de centres composée de Bundee Aki et Garry Ringrose entame son 24e test ensemble ; ensemble, ils n’ont perdu que quatre fois.

Mack Hansen et James Lowe, tous deux marqueurs d’essai lors de la victoire 22-7 sur l’Écosse lors du Tournoi des Six Nations 2023, sont de nouveau alignés sur les ailes, Hugo Keenan complétant le triangle arrière.

ADVERTISEMENT

Johnny Sexton établira un nouveau record irlandais du nombre d’apparitions contre l’Écosse (16), devançant Brian O’Driscoll, Cian Healy, Ronan O’Gara et Rory Best. Sexton est également le meilleur marqueur de points de l’Irlande contre l’Écosse (138).

Un troisième ligne au poste de talonneur

Sexton est le meilleur marqueur de points de la Coupe du Monde de Rugby 2023, à égalité avec l’Australien Ben Donaldson (45 points), et pourrait battre le record du nombre de points marqués en un tournoi de la Coupe du Monde de Rugby établi par Ralph Keyes en 1991 (68 points).

Jack Conan, l’autre marqueur d’essai de l’Irlande lors de la dernière rencontre face à l’Écosse, est apte à prendre place sur le banc et pourrait potentiellement faire sa première apparition à la Coupe du Monde de Rugby 2023.

Conor Murray fera sa 17e apparition en Coupe du Monde de Rugby, égalant le record irlandais détenu par Paul O’Connell et Brian O’Driscoll, s’il sort du banc.

Le troisième ligne aile Josh van der Flier a dépanné en urgence au poste de talonneur lors du Tournoi des Six Nations 2023 contre l’Écosse en raison des blessures de Dan Sheehan et de Ronan Kelleher. Il a réussi six lancers sur neuf, en plus de ses 17 plaquages.

ADVERTISEMENT

James Lowes a été le seul joueur sur le terrain à avoir parcouru plus de 100 mètres (127) lors du match du Tournoi des Six Nations.

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As part of a series of planned improvements, we will need you to reset your RugbyPass password from 24/07/24 to continue commenting on articles.

You don’t need to change anything until that time.

Thank you,

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

J
Jon 1 hours ago
Why Scott Robertson may need to ease big names aside for All Blacks' flexibility

> it was apparent Robertson was worried about his lack of experience at half-back, hence the decision to start veteran TJ Perenara and put Finlay Christie, the next most experienced number nine, on the bench. I don’t think it was this at all. It was a general scope he was putting over all the playerbase, he went with this cohesion factor in every position. > If the main priority is to build different tactical elements to the gameplan, then Ratima is the man in whom Robertson needs to trust and promote. This also I think is antagonist towards the reference game plans. The other plans do not need the speed of which Perenara (atleast) can’t provide, and I think personal is going to be the main point of difference between these games/opponents. That is the aspect of which I think most people will struggle to grasp, a horses for course selection policy over the typical ‘Top All Black 15’. That best 15 group of players is going to have to get broken down into categories. So it test one we saw Christie control the game to nullify the English threats out of existence and grind to a win. In test two we saw Ratima need to come on which dictated that this time they would run them off their feet with speed and the space did open up and the victory did come. Horses for courses. The same concepts are going to exist for every group, front row, lock and loose forward balance, midfield, and outside backs all can have positional changes that the players may be asked to accentualize on and develop. There might be some that _it_ will not ever click for, but they’ll hopefully still be getting to enjoy unbelievable comeback victories and late game shutouts to close it down. Knowing does not mean not enjoying.

39 Go to comments
TRENDING
TRENDING 'Won't win World Cups like that': Rassie Erasmus on the Andre Esterhuizen red card Erasmus on the Andre Esterhuizen red card
Search