Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

Ce qu'il faut savoir sur le match Angleterre - Chili

Par Kim Ekin
(Photo by Nicolas Tucat/AFP via Getty Images)

L’Angleterre et le Chili arrivent à Lille avec des objectifs très différents pour la suite de la Coupe du monde de rugby 2023.

ADVERTISEMENT

L’équipe de Steve Borthwick cherchera à enchaîner une troisième victoire qui lui ouvrirait en grand les portes de la phase à élimination directe. Les ambitions générales du Chili sont peut-être plus modestes pour ses débuts en Coupe du Monde de Rugby, mais elles n’en sont pas moins importantes. Les Sud-Américains veulent montrer qu’ils peuvent rivaliser avec les meilleurs du monde.

La grande nouveauté parmi les 12 changements apportés à l’équipe de départ de l’Angleterre à Lille est le retour du capitaine Owen Farrell, qui a purgé sa suspension, au poste de 10. George Ford, qui a marqué 67 % des points de l’Angleterre jusqu’à présent, est sur le banc, tandis que Marcus Smith est titularisé au poste de 15 et que Jack Willis est titularisé pour la première fois de la compétition en 3e ligne.

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
England
71 - 0
Temps complet
Chile
Toutes les stats et les données

Une surprise est peu probable, il faut l’admettre. Mais le Japon et les Samoa n’ont pas eu la vie facile face au Chili, et ont dû s’employer pour obtenir leur victoire. Les Chiliens chercheront, une fois de plus, à contrarier l’Angleterre.

Le sélectionneur Pablo Lemoine a effectué neuf changements dans son XV de départ par rapport à la défaite 43-10 contre les Samoa. Seuls Matias Dittus, Clemente Saavedra, Rodrigo Fernandez, Matias Garafulic, Domingo Saavedra et le capitaine Martín Sigren conservent leur place. L’arrière Francisco Urroz, quant à lui, fera ses débuts en Coupe du Monde, huit ans après sa première cape, contre le Brésil en 2015.

HISTORIQUE

Il s’agit de la première confrontation entre les deux équipes.

MATCH MARQUANT

Santiago Videla a inscrit 32 points en deux manches contre les États-Unis, dont une pénalité de fin de match à Glendale qui a permis au Chili de se qualifier pour la Coupe du Monde de Rugby 2023. Videla avait déjà mené les Cóndores à une victoire en barrage contre le Canada neuf mois plus tôt, mettant ainsi fin à la présence continue de leurs adversaires dans la compétition.

Depuis, ils ont connu des matches mémorables – contre le Japon et les Samoa, ici en France. Mais ceux qui les ont amenés jusqu’ici resteront dans les annales du rugby chilien.

Related

POINT-CLÉ

Le style de jeu de l’Angleterre en France. Les deux victoires qu’elle a remportées jusqu’à présent n’ont pas vraiment enflammé le monde du rugby. Elles ont été pragmatiques et efficaces, mais peu excitantes. Il s’agit d’une compétition, et les victoires, quelles qu’elles soient, sont bien plus utiles que les défaites palpitantes. Néanmoins, les finalistes de 2019 devraient s’efforcer d’offrir un meilleur spectacle.

LE DUEL

Owen Farrell face à Rodrigo Fernandez. Le Chilien Fernandez fait figure de révélation dans cette Coupe du Monde. Il va faire face à son plus grand défi, face au capitaine de l’Angleterre, de retour de suspension.

LA STAT INCROYABLE

Fernández a marqué le premier essai chilien en Coupe du Monde, moins de six minutes après le début du premier match du Chili en Coupe du Monde, contre le Japon. Les Sud-Américains ont ajouté un deuxième essai plus tard dans le même match, par l’intermédiaire d’Alfonso Escobar. Matias Dittus a ensuite inscrit le troisième essai, six minutes après le début de la deuxième rencontre.

L’ARBITRE

Jaco Peyper (Afrique du Sud). L’avocat de Bloemfontein va diriger son deuxième match dans cette RWC 2023, après avoir arbitré le match d’ouverture entre la France et la Nouvelle-Zélande.

ADVERTISEMENT

Related

LES ÉQUIPES

ANGLETERRE : Marcus Smith ; Henry Arundell, Elliot Daly, Ollie Lawrence, Max Malins ; Owen Farrell (cap.), Danny Care ; Bevan Rodd, Theo Dan, Kyle Sinckler ; David Ribbans, George Martin ; Lewis Ludlam, Jack Willis, Billy Vunipola.

Remplaçants : Jack Walker, Joe Marler, Will Stuart, Ollie Chessum, Ben Earl, Ben Youngs, George Ford, Joe Marchant.

CHILI : Francisco Urroz ; Cristobal Game, Domingo Saavedra, Matias Garafulic, Franco Velarde ; Rodrigo Fernandez, Benjamin Videla ; Salvador Lues, Augusto Bohme, Matias Dittus ; Clemente Saavedra, Javier Eissmann ; Martín Sigren (cap.), Ignacio Silva, Alfonso Escobar.

Remplaçants : Tomas Dussaillant, Vittorio Lastra, Inaki Gurruchaga, Pablo Huete, Thomas Orchard, Raimundo Martínez, Lukas Carvallo, Inaki Ayarza

ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As of today you will need to reset your password to log into RugbyPass to continue commenting on articles.

Please click the ‘Login’ button below to be redirected and start the account validation and password reset process.

Thank you,

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Why Scott Robertson may need to ease big names aside for All Blacks' flexibility Why Scott Robertson may need to ease big names aside for All Blacks' flexibility
Search