Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

14 transferts qui n’ont pas fonctionné

Par Neil Fissler
Le joueur de Perpignan Dan Carter célèbre avec des supporters en ville le 7 juin 2009 au lendemain de leur victoire en finale du Top 14 contre Clermont-Ferrand. Perpignan a battu Clermont Ferrand 22-13 au Stade de France à Saint-Denis, au nord de Paris, pour remporter le Championnat de France pour la première fois depuis 1955. AFP PHOTO / RAYMOND ROIG (Le crédit photo doit se lire RAYMOND ROIG/AFP via Getty Images)

Le Sud-Africain RG Snyman a été considéré comme la pire recrue de l’histoire après la défaite du Munster en Champions Cup face aux Northampton Saints dernièrement.

ADVERTISEMENT

Cet article n’est en aucun cas une critique des joueurs cités : les transferts de joueurs ne donnent pas toujours satisfaction pour diverses raisons, notamment les politiques internes, les blessures et les personnalités qui s’affrontent.

Ceci étant dit, voici 14 transferts dont RugbyPass pense que les fans préfèreront oublier.

Sam Burgess – des South Sydney Rabbitohs à Bath 2014

Il avait été présenté comme la réponse de l’Angleterre à Sonny Bill Williams lorsque la RFU a financé un transfert de 500 000 £ de la NRL avant que l’Angleterre n’accueille la Coupe du Monde de Rugby 2015. Mais moins d’un mois après avoir été éliminé des phases de poule, Sam Burgess était de retour aux Rabbitohs en tant que joueur de rugby à XIII le mieux payé de tous les temps.

BATH, ANGLETERRE – 24 AVRIL : Sam Burgess de Bath lors d’une mêlée au cours du match de l’Aviva Premiership entre Bath et London Irish au Recreation Ground, le 24 avril 2015 à Bath, en Angleterre. (Photo par David Rogers/Getty Images)

Dan Carter – des Crusaders à Perpignan (prêt) 2008

Le plus grand joueur de l’ère moderne a été traité comme une rock star lorsqu’il est arrivé dans le Languedoc-Roussillon pour un contrat de six mois d’une valeur de 700 000 €. Mais cela n’a pas fonctionné comme espéré pour le joueur : Carter n’a joué que cinq matchs avant de se déchirer partiellement le tendon d’Achille lors d’un match nul contre le Stade français. Bien que blessé, il a activement participé aux célébrations du titre de champion de France du club catalan à la fin de la saison.

Willie Mason – à Toulon 2011

Big Willie a connu une carrière illustre en tant qu’homme fort de la NRL, mais il a été libéré par Hull KR après seulement six matchs dans le cadre d’un contrat de trois ans. Cela n’a pas empêché Toulon de mettre la main à la poche, mais après avoir joué seulement 74 minutes, il a été poussé vers la sortie, les supporters toulonnais le décrivant comme un « Brad Thorn wannabe » (un Brad Thorn en devenir) dans l’histoire du club.

RG Snyman – des Bulls au Munster 2020

Le géant sud-africain a peut-être remporté deux médailles de champion du monde de rugby, mais son passage au Munster a été un véritable désastre. Il a passé plus de temps sur la table d’opération du chirurgien que sur le terrain à jouer, seulement 432 minutes en quatre ans. Bath aurait dû s’en rappeler.

Chris Jack – des Crusaders aux Saracens 2007

Le deuxième-ligne des All Blacks a qualifié le rugby de l’hémisphère nord de « facile » après avoir été libéré de son coûteux contrat un an plus tôt. Mais en réalité, malgré son arrogance, Chris Jack, qui était un joueur de classe mondiale, n’a pas réussi à avoir un impact majeur et son passage à Vicarage Road n’a pas été super apprécié.

rugby
Chris Jack de la Nouvelle-Zélande dans le désespoir après la défaite dans le quart de finale du match de la Coupe du Monde de Rugby 2007 entre la Nouvelle-Zélande et la France au Millennium Stadium le 6 octobre 2007 à Cardiff, Royaume-Uni. (Photo par Ross Land/Getty Images)

Justin Marshall – des Crusaders aux Leeds Tykes 2005

Leeds, qui avait toujours été prudent en matière de dépenses, avait décidé d’ouvrir le chéquier après avoir remporté la toute dernière finale de la Powergen Cup.  Mais le demi de mêlée ne s’est pas entendu avec l’entraîneur Phil Davies, le club a été relégué à la fin de sa seule saison et Marshall a rejoint les Ospreys.

Mathieu Bastareaud – de Toulon à Rugby United New York 2020

Le transfert de Bastareaud était censé être un coup d’éclat pour la MLR, mais au lieu de cela, il s’est avéré être un échec retentissant. Le trois-quarts centre devenu numéro 8 était visiblement en surpoids et semblait lent et lourd, ayant du mal à suivre le rythme du rugby.

Chiliboy Ralepelle – des Bulls à Toulouse 2013

Le talonneur Springbok a suivi l’exode des joueurs sud-africains en rejoignant Toulouse. Mais cela a tourné au désastre après seulement neuf matchs quand il s’est abîmé les ligaments du genou, puis en mars 2014 quand il a échoué à un contrôle antidopage hors compétition pour le stéroïde anabolisant drostanolone et a été banni pour deux ans.

Le talonneur de Toulouse Chiliboy Ralepelle lutte avec le deuxième-ligne d’Oyonnax Damian Browne pendant le match Toulouse vs Oyonnax le 23 novembre 2013 au stade Ernest-Wallon à Toulouse, dans le sud de la France. AFP PHOTO PASCAL PAVANI (Le crédit photo doit se lire PASCAL PAVANI/AFP via Getty Images)

Nico Matawalu – de Bath aux Exeter Chiefs 2016

Le demi de mêlée fidjien avait quitté The Rec à la recherche de plus de temps de jeu après avoir été limité à seulement 13 apparitions en raison d’une blessure. Malheureusement, moins d’un mois après son arrivée à Sandy Park, il a été arrêté et accusé d’agression sexuelle, et même s’il a été blanchi, il a été libéré sans avoir joué un seul match.

Waisake Naholo – des Highlanders aux London Irish 2019

L’ailier des All Blacks, vainqueur de la Coupe du monde, a été l’un des nombreux recrutements coûteux d’environ 4 millions de livres effectués par les Exiles lorsqu’ils ont été promus en Premiership. Mais une blessure persistante au genou l’a limité à seulement quatre apparitions au cours de ses deux années dans la capitale.

Christian Cullen – des Hurricanes au Munster 2003

L’icône des All Blacks figure sur presque toutes les listes des meilleurs arrières ayant joué au rugby. Mais son passage en Irlande, après que John Mitchell l’a écarté, a été gâché par des problèmes de blessure et, de son propre aveu, le fait de ne pas avoir pu réaliser son potentiel reste un regret.

Marika Vunibaka – des Fidji aux Leicester Tigers 1997

L’ailier fidjien du rugby à sept était un joueur de classe mondiale, qui aurait pu faire les beaux jours de la Premiership après avoir marqué un triplé contre Loughborough Students lors d’un match amical, alors qu’il était à l’essai. Mais son transfert définitif à Welford Road a échoué lorsqu’il s’est vu refuser un permis de travail.

Gavin Henson – des Ospreys aux Saracens 2010

L’un des meilleurs talents de sa génération était en congé sans solde des Ospreys depuis 18 mois lorsqu’il a été annoncé qu’il rejoindrait les Saracens après avoir terminé ses engagements dans l’émission Strictly Come Dancing de la BBC. Il n’a fait que quatre apparitions avant d’être libéré de son contrat et de rejoindre Toulon.

Chris Ashton – des Harlequins aux Worcester Warriors 2021

L’ancien ailier anglais ne se souviendra pas de l’année 2021 avec beaucoup d’affection. Après avoir quitté les Quins en milieu de saison après seulement deux apparitions, il a rejoint Worcester. Mais son séjour à Sixways n’a duré que quatre matchs. Il a été exclu contre les Northampton Saints avant de se blesser au genou et au mollet.

Jason Jones-Hughes – de Newport au Munster 2003

Le Pays Galles a remporté un bras de fer avec l’Australie pour ce centre très apprécié, mais il a souffert de blessures. Après avoir échoué à décrocher un contrat avec l’une des régions galloises, il a tenté sa chance de l’autre côté de la mer d’Irlande. Mais une blessure au bas du dos l’a obligé à prendre sa retraite un an plus tard, à l’âge de 27 ans.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As part of a series of planned improvements, we will need you to reset your RugbyPass password from 24/07/24 to continue commenting on articles.

You don’t need to change anything until that time.

Thank you,

Commentaires

1 Comment
G
Giannis 96 days ago

Dan Carter a apporté son professionnalisme, des méthodes de travail, un esprit qui manquaient à l’USAP. Son influence, même une fois blessé a été énorme. Et pour citer une anecdote, certains soirs il venait de lui-même à l’entraînement des jeunes pour dispenser ses conseils. On ne peut pas compter ce qu’il a apporté au club en heures de jeu sur le terrain.
Est-ce que le club en a eu pour son argent ? Avec la publicité sur son nom et le titre, je suppose que oui.

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

W
Wonton 6 hours ago
Why Scott Robertson may need to ease big names aside for All Blacks' flexibility

One game against Fiji is not enough to show that a player is ready to play the likes of South Africa. Spreading the ball wide too much increases the risk of turnovers and we turned the ball over 20 times against Fiji which is a lot more than what we did in the two England tests. We actually turned the ball over the same amount of times (20) against England in the 2019 semi final which we lost. Fiji didn’t make us pay for those turnovers but other teams will. In the 2nd test against England this year we had 100% success rate on attacking rucks. That’s the first time the AB’s have achieved this since the 2019 opening game of the RWC against South Africa. South Africa won last years RWC and Jesse Kriel did not pass once. The days of the Conrad Smith type centre might be over. Also Conrad Smith debuted in 2004 but he did not become an incumbent until Nonu did also in 2008. As for Rieko Ioane he and Jordie Barrett put in some very strong midfield hits in the 2nd test forcing turnovers several times. Rieko Ioane hasn’t played wing in years. If Proctor is moved to 13 then the best I think Ioane can hope for is an impact player off the bench. He does not have the aerial game of Caleb Clarke or the workrate of Tele’a for 11 and going to be selected over Jordan at 14. However its much too early to replace Rieko with Proctor. Rieko was excellent in the knock out rounds of the RWC. All Proctor has to show on his test CV is a good game against Fiji.

25 Go to comments
N
Nick 7 hours ago
How 'gazelle' Nick Frost thawed the hearts of Wallaby fans at Suncorp

Its almost like you read my comment on the other site on sunday morning Nick - you flagged all the same examples! 😝 Frost was motm for mine. That eg in the 56th minute in particular impressed me, nothing but sheer effort and a dupont/smith-like tracking line behind the D. Surely an effort like that from frost marries perfectly with that quote from schmidt at the start of the year about effort and work rate being 70-80% and talent is just the icing on top… What it also showed though was the players not making that effort, in that example he goes past both valetini and ikitau, and in the eg that finished with valetini scoring hunter paisami barely breaks a canter to support the break. And then there was the chase from wright and lancaster for the 2nd georgian try! One blemish - at kickoff I saw frost miss or get bumped off a few tackles and I felt like I saw what has been holding his selection back. I think because he is so big and is trying to get low to tackle, he seems to dip his head and ends up losing his balance or ability to adjust and ends up missing or making a soft hit. I think in the first 2 minutes he misses or makes 2-3 soft tackles, but you could clearly see the work rate and desire! He (the pod) also missed a kick restart or two? Also very happy to see harry wilson back in the fold. What impressed me from him wasn’t all the usual stuff he is known for, but all the other bits that usually let him down. He looked surprisingly good in the air at lineout time, physical at the breakdown, and good in the maul peeling off 3 georgians for one of the maul tries. Id have frost, skelton, wright as my 4-6 with LSL and wilson on the bench. i’m once again unconvinced by tom wirght - he was very good game 1, but game 2-3 he was back to more rocks than diamonds. There is no real other player to usurp him really so he stays in the team for now but I think Joe should put kellaway wherever he serves the team best and wright can be moved around him. Did donno do enough to overtake noah? My gut says no. They clearly had a plan to attack more so he looked better in that regard because he just had more opportunity, but they looked better off tate (who had a v good game also) then they did off donno.

31 Go to comments
FEATURE
FEATURE Why Scott Robertson may need to ease big names aside for All Blacks' flexibility Why Scott Robertson may need to ease big names aside for All Blacks' flexibility
Search