Quels mouvements de la 4e journée du Six Nations au classement mondial

Par RugbyPass
PARIS, FRANCE - 14 AVRIL : Sara Tounesi #6 de l'Italie et Isabella Locatelli #7 de l'Italie sourient avant le match du Guinness Women's Six Nations 2024 entre la France et l'Italie au Stade Jean Bouin le 14 avril 2024 à Paris, France.(Photo de Catherine Steenkeste - Federugby/Federugby via Getty Images).

Seule une place et 0,70 point séparent en effet l’Italie, sixième, de l’Écosse, septième. Les visiteuses savent qu’une répétition de la victoire 29-21 de l’année dernière à Édimbourg leur permettrait de devenir la mieux classée des deux équipes.

ADVERTISEMENT

L’Écosse n’a pas battu les Azzurre en Italie depuis leur victoire 43-15 à Trévise en 1999 et cela reste leur seule victoire à l’extérieur dans ce duel – sans tenir compte de ceux joués sur terrain neutre en France et en Espagne (11 joués, 1 victoire, 1 nul, 9 défaites). Deux défaites au stade Sergio Lanfranchi sont incluses dans cette série.

Rencontre
Womens Six Nations
Italy Women's
10 - 17
Temps complet
Scotland Women's
Toutes les stats et les données

Ce stade a néanmoins des souvenirs positifs pour l’Écosse, qui y a battu l’Irlande 20-18 en septembre 2021 pour confirmer sa place dans le Tournoi Final de Qualification de la Coupe du Monde Rugby féminin 2021 (TFQ). Elle avait ensuite remporté le TFQ pour se qualifier pour la Nouvelle-Zélande 2021.

D’un point de vue réaliste, l’Écosse doit seulement éviter la défaite pour ravir la sixième place mondiale à l’Italie. Ce n’est qu’en cas de victoire du Pays de Galles sur la France avec plus de 15 points d’avance qu’un match nul ne sera pas suffisant. Dans ce scénario, le Pays de Galles grimpera à la sixième position, l’Écosse restera septième et l’Italie perdra deux places pour se retrouver huitième.

Le Pays de Galles n’a pas battu la France depuis sa victoire 10-8 à Neath en février 2016 et a glissé vers une défaite 39-14 lors de la rencontre de l’année dernière à Grenoble.

Rencontre
Womens Six Nations
Wales Women's
0 - 40
Temps complet
France Women's
Toutes les stats et les données

L’équipe de Ioan Cunnigham a pour l’instant perdu ses trois rencontres en 2024, mais si elle fait mentir les pronos et perturbe les Bleues et que le match à Parme ne se termine pas sur une impasse, le Pays de Galles grimpera d’une place pour atteindre la septième position.

Quant à l’Irlande, elle remplacera les États-Unis à la neuvième place si elle évite la défaite contre l’Angleterre à Twickenham. La huitième place est possible en cas de victoire et d’échec du Pays de Galles face à la France.

ADVERTISEMENT

L’Angleterre restera en tête du classement même si elle subit une rare défaite à Twickenham. Mais l’écart de 5,62 points qui les sépare de la Nouvelle-Zélande, deuxième, pourrait être réduit de trois points, tandis que la France passerait derrière le Canada à la quatrième place si elle subissait sa première défaite de la compétition.

Les deux principaux protagonistes du titre ne peuvent pas gagner de points supplémentaires ce week-end car ils jouent contre des équipes dont le classement est nettement inférieur. En revanche, pour l’Italie, les points offerts en cas de victoire sur l’Écosse ne seront pas suffisants pour permettre aux Azzurre de rattraper l’Australie, qui occupe la cinquième place.

L’Angleterre est en tête du classement du Tournoi des Six Nations féminin 2024 avec un maximum de 15 points sur 15 après trois victoires bonifiées, tandis que la France est à un point derrière, à la deuxième place. L’Irlande occupe actuellement la troisième place qualificative européenne réservée pour le WXV 1 au Canada, ce qui lui permettrait également d’assurer sa place à Angleterre 2025.

Rencontre
Womens Six Nations
England Women's
88 - 10
Temps complet
Ireland Women's
Toutes les stats et les données

Les quatrième et cinquième places – l’Italie et l’Écosse, pour l’instant – seront qualifiées pour le WXV 2 en Afrique du Sud, et grâce à la campagne triomphale de l’Irlande dans le WXV 3 2023, elles seront rejointes par une troisième équipe européenne.

ADVERTISEMENT

L’identité de cette nation sera déterminée par un barrage entre l’équipe qui terminera dernière du classement du Tournoi des Six Nations féminin 2024 – si rien ne change, le Pays de Galles – et l’Espagne, vainqueur du Rugby Europe Championship 2024. Le vainqueur du barrage se qualifiera pour le WXV 2 et le perdant pour le WXV 3 à Dubaï.

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

J
Jon 2 hours ago
British & Irish Lions free agent open to Super Rugby switch

There are a couple of teams who could use a stop gap experienced head. Blues - I’m not sure the Blues have signed a replacement for Caleb Tangitau (if he hasn’t been let go to make room for Barrett) yet, or whether Reiko is going on sabbatical and/or will remain in the squad. With exciting young French player Xavi Taele looking destined for higher honors in black, talented breakthrough rookie Cory Evan’s, and a couple of utilities, in AJ Lam and Bryce Heem(even Clarke?), all trying to learn the midfield trade, Williams could be a great aid. The Blues signed key English center Joe Marchant before he was raised to that level, and were possibly in the hunt to bring back the dependable Tele’a from the Highlanders. Possible the main squeeze which would put to bed any signing here would be the battle at 10 with Beauden’s return, and the forcing of Plummer back into the midfield. Hurricanes - Jordie Barrett is off to Leinster for a sabbatical next year but the more likely signing would be Billy’s brother back in the team. The Hurricanes are light on the outside with the loss of Salesi Rayasi to the Top 14 and if no quality is found to back up Kini Naholo, the midfield of Sullivan or Proctors could find themselves on the wing and space for a leader to show the Hurricanes three All Black midfield hopefuls (Higgins, Proctor, Umaga-Jensen) how its done. Highlanders - Rotation is high as usual at the Highlanders and versatility remains a strength with a lot of the squad. With compatriot Rhys Patchell signing a move to the JRLO, the passing of outside back Connor Garden-Bachop, and confirmed departure of Argentine wing Martin Bogado, the versatility of many of the young backups in the squad could see a veteran 12 like Williams being a strong partner for the robust Tele’a. With hope that the other Umaga-Jensen brother can force him out of the starting lineup, and shifting the sides general Sam Gilbert back into 10, the off-contract midfielder might seen as the perfect option for a squad still looking to fill one back spot.

3 Go to comments
FEATURE
FEATURE Wales ‘must end barren run soon or losing could become ingrained’ Wales ‘must end barren run soon or losing could become ingrained’
Search