Victoire historique de l'Australie sur la France

Par Willy Billiard
DUNEDIN, NEW ZEALAND - OCTOBER 28: Eva Karpani of Australia scores a try whilst being tackled during the WXV1 match between France and Australia Wallaroos at Forsyth Barr Stadium on October 28, 2023 in Dunedin, New Zealand. (Photo by Hagen Hopkins - World Rugby/World Rugby via Getty Images)

Défaite 42-7 par l’Angleterre une semaine plus tôt, l’Australie a brillamment battu la France 20-29 dans le deuxième match de la journée grâce notamment à un triplé de sa pilier droit Eva Karpani. C’est seulement la deuxième fois de l’histoire que les Wallaroos parviennent à battre les Bleues. La dernière fois remontant à 2010.

ADVERTISEMENT
Rencontre
Women's XV 1
France Women's
20 - 29
Temps complet
Australia Women's
Toutes les stats et les données

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour l’équipe de France. Brillantes tombeuses des championnes du monde néo-zélandaises le week-end précédent, les Bleues ont subi la douche froide face à une équipe d’Australie exceptionnelle en s’inclinant 20-29 Forsyth Barr Stadium à Dunedin, en Nouvelle-Zélande.

Cette même équipe d’Australie qui avait subi une large défaite 42-7 contre l’Angleterre une semaine plus tôt. Cette fois, les rôles étaient complètement inversés.

Plus rapides, plus précises, mieux connectées, les Wallaroos ont joué un ton au-dessus des Françaises, dominées dans les phases statiques et peu connectées, qui n’ont jamais pu reprendre le score tout au long de la partie.

Les Françaises ont d’emblée été dominées par les Australiennes qui ont déployé leur large palette de jeu rapide, fluide, précis, toujours dans l’axe. A l’image de cet essai de la puissante pilier droit Eva Karpani sous les poteaux après un beau mouvement à six passes (3e).

Par sa volonté de ne pas contester les rucks au début, la France a donné trop de munitions à l’adversaire. Pire, avec six ballons récupérés, les Australiennes ont pu maintenir leur pression, rendant le jeu des Françaises un peu brouillon.

Celles-ci se sont remis la tête à l’endroit grâce à une passe décisive de Marine Ménager, repositionnée première centre, à Emilie Boulard qui a déposé derrière les poteaux pour permettre la transformation de Moragne Bourgeois (14e). Une autre occasion d’essai sera avortée six minutes plus tard, la pilier Brianna Hoy se plaçant sous Charlotte Escudero pour sauver l’essai et conserver le renvoi.

ADVERTISEMENT

En face, les Australiennes étaient en confiance, menées par leur trois-quarts centre Georgina Friedrichs qui marquait après dix temps de jeu entamés par ses deux crochets et un franchissement tête baissé (24e).

Par une mauvaise connexion et un manque de soutien comme d’engagement dans les phases de contact (ainsi que trois touches perdues en première période), les Françaises ont eu le plu grand mal à concrétiser (ballon arraché à la 33e après 12 phases de jeu).

Il aura fallu un grattage de la demie de mêlée Alexandra Chambon pour que Morgane Bourgeois remette son équipe à deux points (35e). Les Françaises sauront résister à la belle montée défensive des Australiennes pour ne pas alourdir le score avant la pause (10-12).

Quel que soit les discours dans les vestiaires, ce sont les Australiennes, pourtant plus jeunes et plus expérimentées, qui l’ont mieux retenu. La France n’a jamais pu reprendre le dessus, subissant en mode décuplé ce qu’elle avait subi en première période. Encore trop de ballons grattés et de touches perdues, chaque ruck contesté qui tuait toute intention tricolore.

ADVERTISEMENT

Et en face, l’immense Eva Karpani auteure d’un doublé en vingt minutes, était l’incarnation de ce cauchemar. D’une part après 17 phases de jeu sur la ligne (51e) puis après une touche à sept mètres (69e). C’est elle aussi qui se couchera sous Charlotte Escudero pour empêcher l’une des rares occasions françaises (54e).

Malgré l’essai d’Élisa Riffonneau sur ballon porté (74e) et celui de Gabrielle Vernier après un bon travail de Suliana Sivi (80e), les Françaises s’inclinent lourdement, incapables d’avoir transformé l’essai d’avoir battu les championnes du monde une semaine plus tôt (20-29).

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 6 hours ago
'Let them keep talking' - Mike Catt claps back over Bok remarks

“You want that – not hatred – but whatever it is that stirs it all up. It’s good.” Agree with this. If you can put a common motivating idea in all your players heads during a game it can produce a real Team perfromance. Erasmus is pretty expert at this. It is quite clear that the comments by Etzebeth, Allende and others were not coincidence and were actioned to create animoisty before the series in order to galvanise the South African mind set. While I understand it, I don’t like it. They result in unnessary vitriol between supporters and for what? I don’t think any of the SA players seriously believe any of these claims and with Ireland ignoring them Erasmus won’t get the escalation he seeks. The vitriol shown by some SA and indeed NZ supporters is extremely weird for NH supporters (OK, maybe England have felt it) but it just feels very odd over a sport. Ireland were more or less sh1t for the first 100 years of their rugby, they have improved significantly in the last 25 to be in a position around now (it may not last) to go into a match with the big guns with a real shot of winning. The reaction to this from some SH supporters has been bizarre with conspiracy theories of ‘Arrogance’ fueling abuse from supporters and even NZ players to Irish crowds during the world cup. I love International rugby and the comraderie between supporters. I genuinely dread and dislike the atmosphere around games with the southern giants. They take this very personally. NH teams: play them, try and beat them, enjoy the craic with their players and supporters and wish them well. SH teams wish them well and they call you arrogant in the press months later. Its just a matter of try and beat them and then good riddance til the next time.

8 Go to comments
TRENDING
TRENDING Watch replay of England vs Japan on RugbyPass TV in the UK and Ireland Watch England vs Japan replay
Search