Peñarol en quête d'un triplé dans le Super Rugby Americas

Par Frankie Deges
Peñarol Rugby

La nouvelle saison du Super Rugby Americas débute le vendredi 16 février avec les Dogos XV, vice-champions 2023, l’une des deux équipes argentines, qui affronteront les American Raptors, une équipe américaine, au Tala Rugby Club de Córdoba.

ADVERTISEMENT

Les sept équipes sont de retour depuis la compétition de l’année dernière, qui a été remportée par Peñarol Rugby. L’équipe uruguayenne avait également remporté le titre en 2022 et vise désormais un triplé.

Peñarol entame la défense de son titre samedi 17 février sur le terrain de l’équipe brésilienne Cobras, qui jouera dans son nouveau stade, le Polysesported Estadio MuniciaPl’du Cambusano, à Jacareí.

Dans le dernier match du week-end, l’équipe paraguayenne Yacare XV accueille Pampas, l’autre franchise argentine.

Selknam, finaliste de l’édition 2022, qui a fourni la majorité de l’effectif chilien pour la Coupe du Monde de Rugby 2023, sera au repos pour ce premier week-end.

Cette compétition est essentielle dans la progression du rugby pro en Amérique du Sud puisque c’est du rang de ces clubs que sont issus une partie des internationaux de l’Argentine, du Chili et de l’Uruguay, qui ont représenté le continent lors de la Coupe du Monde de Rugby 2023 en France.

Suivre le Super Rugby Americas, c’est découvrir en avant-première les joueurs qui feront briller leur sélection nationale respective au niveau international.

Quatre mois de compétition

Présentant le meilleur rugby de club professionnel de la région, le Super Rugby Americas est soutenu par World Rugby et bénéficie de l’appui de toutes les fédérations participantes.

ADVERTISEMENT

La compétition de quatre mois se déroule jusqu’au vendredi 14 juin et englobe 45 matchs, offrant aux joueurs engagés une expérience vitale du haut niveau sur la route du rugby international.

« Nous sommes tous très motivés pour le début d’une nouvelle saison de la plus grande compétition professionnelle de la région », estime Daniel Hourcade, responsable de la haute performance (HP) de Sudamérica Rugby, conseiller principal de la HP auprès de World Rugby, de même que coach par intérim du Portugal.

« Le Super Rugby 2024 constitue un bon démarrage pour nos franchises, mais c’est surtout un moment important pour les fédérations dans leur préparation pour la Coupe du Monde de Rugby 2027. Ils ont besoin de ce tournoi, comme l’ont prouvé les très bonnes performances de l’Uruguay et du Chili lors de la Coupe Monde de Rugby en France l’année dernière. »

L’ancien entraîneur des Pumas ajoute : « Avec chaque saison, la montée en puissance du tournoi, et de la façon dont le rugby est joué, est évidente et cela témoigne du travail et de la passion que toutes les personnes impliquées mettent en œuvre pour en faire le meilleur tournoi d’Amérique. »

PRESENTATION DES EQUIPES

Peñarol Rugby

ADVERTISEMENT

Sous la direction du nouvel entraîneur Leonardo Senatore – qui était membre du staff des American Raptors en 2023 – Peñarol Rugby est dans une période de renouveau après qu’un important contingent de joueurs a déménagé à l’étranger.

Cependant, le leader Mateo Sanguinetti reste un atout en première ligne, tout comme le deuxième-ligne Felipe Aliaga et le capitaine Santiago Civetta. Plusieurs joueurs de rugby à sept seront intégrés lorsque leur emploi du temps chargé le permettra.

Dogos XV

Les finalistes de 2023 ont l’énorme défi de faire mieux que lors de leur première saison. Avec le soutien passionné des supporters de Cordoba, Nicolás Galatro a conservé le même staff d’entraîneurs que l’année dernière, ainsi que le noyau dur de son effectif.

Le capitaine Franco Molina est de retour après l’opération du talon d’Achille qui lui a coûté la majeure partie de la saison dernière et sans doute une place dans la sélection argentine pour la Coupe du Monde de Rugby 2023. Il formera avec Lautaro Simes une puissante deuxième-ligne, que l’on pourrait retrouver prochainement au niveau international.

Agustín Moyano et Julián Hernández font partie des cadres chez les trois-quarts, tandis que Mateo Soler sera essentiel au poste d’arrière.

Pampas

L’ancien Puma Juan Manuel Leguizamón fait ses débuts d’entraîneur et dirige un nouveau staff, avec ses anciens coéquipiers internationaux Nicolás Vergallo et Rodrigo Martínez. Il tentera d’imprimer sa personnalité à un groupe qui compte de nombreux nouveaux joueurs.

Parmi eux, Ignacio Inchauspe, transféré de Yacare XV, est en lice pour une place dans le dispositif des Pumas, après s’être entraîné avec l’Argentine en vue de la Coupe du Monde de Rugby 2023.

Santiago Montagner revient de France et, après avoir brillé avec Sudamérica XV l’année dernière, Manuel Nogués revient dans le programme de haute performance de l’UAR.

Yacare XV

L’ailier Ramiro Moyano sera le joueur le plus expérimenté de l’équipe de la franchise paraguayenne, puisqu’il a joué pour les Pumas et les Jaguares pendant leurs quatre saisons de Super Rugby. Il a joué pour les American Raptors en 2023.

Ricardo Le Fort sera à nouveau l’entraîneur principal d’une équipe qui ne cesse de progresser, cherchant à élever le niveau du rugby paraguayen. Ses assistants sont Ramiro Peman, Diego Ternavasio et Juan Ávila.

La jeunesse est bien présente dans l’effectif, avec notamment le plus jeune joueur du tournoi, le trois-quarts centre Philip Hug de Belmont, âgé de 18 ans. Il aura à ses côtés au centre Ramiro Amarilla, l’un des joueurs les plus talentueux du Paraguay.

Là encore, la charge du deuxième-ligne Mariano Garcete sera cruciale pour l’équipe.

Rugby Selknam

Après les débuts positifs du Chili à la Coupe du Monde de Rugby 2023, de nombreux joueurs de Selknam sont partis à l’étranger, ce qui permettra au Kiwi Jacob Mangin, qui était basé au Brésil avec le programme haute performance de la fédération, de former de nouveaux joueurs en vue de la Coupe du Monde de Rugby 2027.

Il y aura tout de même des joueurs expérimentés, avec neuf avants et sept trois-quarts qui étaient en France l’année dernière.

Les quatre victoires en 12 matchs de l’année dernière reflètent le fait que l’objectif principal était de préparer l’équipe pour ses débuts à la Coupe du Monde de Rugby en septembre. Cette fois-ci, l’objectif sera d’aller au-delà de la cinquième place.

Les American Raptors

Seule une victoire 38-34 sur les Cobras lors de la dernière journée de la compétition a empêché les American Raptors de terminer avec la cuillère de bois en 2023.

Avec une équipe axée sur l’attaque, les Raptors ont réussi à récolter six points de bonus et ce match contre les Cobras a été l’un des cinq au cours desquels ils ont marqué 30 points ou plus.

Dans le cadre d’un remaniement de l’encadrement, l’Anglais Dave Butcher prend les rênes de l’équipe et l’entraîneure en chef de l’année dernière, Sarah Chobot, sera en charge de la mêlée. Cory Hector est nommé entraîneur en charge de l’attaque.

L’Uruguayen Diego Magno – l’international le plus capé de la zone Amériques -, l’ancien pilier de Puma Diego Fortuny et le demi d’ouverture Ignacio Mieres apporteront toute leur expérience à une équipe qui comptera Tommy Clark et Aki Pulu parmi ses joueurs clés.

Cobras Brazil Rugby

Ouvrant avec des matchs consécutifs contre les champions en titre et les finalistes de 2023, Cobras Brazil Rugby doit être prêt dès le premier jour.

Malgré quelques signes positifs, les Cobras ont eu du mal l’année dernière avec une seule victoire à leur actif – contre Selknam.

Les internationaux constituent la majorité de l’effectif de l’entraîneur Josh Reeves et son rôle est de s’assurer qu’ils développent encore leur jeu afin que le nouvel entraîneur des Tupis, Emiliano Caffera, les reçoive dans leur meilleur état.

Brendon Alves, Endy Willian, Gabriel Paganini, André Arruda, Daniel Lima et Lucas Tranquez sont quelques-uns des cadres de l’équipe.

En la personne d’Alain Altahona, la Colombie a son seul représentant dans le tournoi.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Eric Rush: France have ‘perfect’ Olympic sevens recipe Eric Rush: France have ‘perfect’ Olympic sevens recipe
Search