La finale Toulouse - Bordeaux-Bègles en chiffres

Par Jérémy Fahner
Par sa puissance, Ben Tameifuna (ici face au Toulousain Julien Marchand) fait partie des joueurs qui font le plus avancer l'UBB (Photo by ROMAIN PERROCHEAU/AFP via Getty Images).

0,93

Avec 14 essais en 15 matchs de championnat disputés cette saison, Damian Penaud n’est pas le meilleur marqueur de la saison (le Lyonnais Baptiste Couilloud compte 15 essais). Mais l’ailier bordelais est le joueur le plus efficace du Top 14, et de loin. Avec 0,93 essai inscrit par match disputé, le fils d’Alain devance largement tous les Toulousains. Sans compter que leur meilleur marqueur, Mathis Lebel (10 essais en 16 matchs), est forfait pour cette finale (dos).

2

Dans le XV de départ de l’UBB, seuls deux joueurs ont déjà disputé une finale de Top 14 : Damian Penaud (2017, ASM) et Ben Tameifuna (2016, Racing 92). C’est bien peu par rapport à l’énorme expérience des Toulousains, dont 10 des 16 titulaires de la finale 2023 seront à nouveau sur le terrain cette année.

5,8

Invaincu en finale depuis 2008, le Stade Toulousain a enchaîné depuis son dernier revers (13-16 contre l’Ulster en Champions Cup 2008) neuf victoires en autant de finales… Une force de l’habitude qui pourrait faire peur à l’UBB. Mais elle peut se rassurer (un peu) en se disant que si Toulouse l’emporte systématiquement, c’est souvent d’une marge inférieure à un essai transformé. En moyenne, les « rouge et noir » l’emportent en effet de 5,8 points.

ADVERTISEMENT
Le Stade Toulousain n'a plus perdu une finale depuis la finale de HCup contre le Munster de Paul O'Connell (au centre) en... 2008 ! Depuis, le club "rouge et noir" a remporté neuf trophées en autant de finale (Photo by Shaun Botterill/Getty Images).

14

En mélangeant les deux XV de départ, on pourrait presque avoir une équipe de France au complet. UBB et ST cumulent en effet quatorze Bleus à eux deux : huit chez les « rouge et noir », six côté bordelo-béglais.

Et encore, on ne compte pas dans le lot Jefferson Poirot, 36 sélections avec le maillot du Coq, dont il a même été capitaine. Mais le pilier s’est volontairement mis en retrait de l’équipe nationale en 2020.

16

Les Toulousains sont bien les rois de la passe après contact. Si Leone Nakarawa est le joueur qui a réussi le plus de offloads cette saison (43 pour le CO), Antoine Dupont (3e du classement) est le plus prolifique dans ce domaine avec 28 passes en seulement 13 rencontres disputées. Il est le seul joueur à dépasser les deux offloads par match.

Son remplaçant à la mêlée Paul Graou le talonne avec 27 passes dans la chute en 22 matchs (4e), suivi du jeune 2e ligne Clément Vergé (22 en 13 matchs, 13e) et Juan Cruz Mallia (21 en 14, 14e).

Le premier Bordelais dans cette exercice est Romain Buros (16e) avec 20 passes après contact en 22 rencontres cette saison.

23

Le Stade Toulousain est en quête d’un 23e Bouclier de Brennus, un record. L’UBB, de son côté est un club jeune. Créée en 2006 de la fusion du Stade Bordelais et du CA Bègles, elle cherchera ce soir à glaner un premier titre de champion depuis le rapprochement des deux clubs.

37

C’est, en km/h, la vitesse de pointe de Louis Bielle-Biarrey. Flashé à cette vitesse durant la Coupe du Monde 2023, l’ailier de l’UBB formera une paire léthale avec Damian Penaud de l’autre côté, sur laquelle compte le club girondin pour dominer le favori toulousain.

75

C’est l’une des rares stats offensives à l’avantage de l’UBB : celle du nombre de pénalités obtenues. Avec 75 pénalités à leur avantage (5e du Top 14), les Bordelais devancent assez nettement les Haut-Garonnais (12e avec 47 pénalités). Pas totalement anodin au moment de disputer une finale.

108

L’attaque du Stade Toulousain a été dévastatrice d’un bout à l’autre de la saison 2023-2024, quelle que soit la compétition. On avait déjà noté qu’en Coupe d’Europe, les Toulousains avaient tourné à plus de quatre essais par match. Même en Top 14 : sur la phase régulière, ils ont planté 4,15 essais par rencontre (108 en 26 matchs). L’UBB prend la 2e place de ce classement, à assez bonne distance avec 86 essais en 26 matchs (3,3/match).

1776

Thomas Ramos pourrait bien devenir, à l’occasion de cette finale, le meilleur réalisateur de l’histoire du Stade Toulousain. Il ne manque en effet que cinq points à l’arrière ou ouvreur pour dépasser Jean-Baptiste Elissalde : 1776 pour l’ancien demi de mêlée, 1772 pour l’ancien Columérin. L’an dernier, lors de la finale contre La Rochelle, Ramos avait enquillé 19 points.

 

Regardez le Championnat U20 World Rugby en direct et gratuitement sur RugbyPass TV. S'inscrire ici dès à présent
*Non disponible en Afrique, Nouvelle-Zélande, Fidji, Samoa, Papouasie-Nouvelle-Guinée et Tonga.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Tom 37 minutes ago
All Blacks snatch another tight victory from England at Eden Park

First up to any of the ABs fans who accused us of “bluster” pre-series for saying it would be a competitive - I'm glad it turned out to be an excellent series to which the ABs were deserving winners and I hope next time a side tours you'll be a little more humble. I loved the heart shown by the English boys and how they managed to contain the AB attack for large parts of the series. Was very disappointed by the lack of cohesion and ambition ball in hand, we looked after the ball poorly and hardly went 2 phases without kicking it away. We're not giving ourselves enough opportunity to put phases together and build pressure. The ambition shown in the 6N against Ireland and France seems to have gone and our players look very hesitant with ball in hand, we look much better when Marcus is taking the ball flat and boys are running hard at the line. So frustrating when we're starting to build pressure in the 22 we go back to the grubber kick then find ourselves back on the half way line 10 seconds later. We've shown great success with our box kicking game but we need to leave the flipping grubber kick in the locker room. Like the Marcus Smith hail Mary miss pass that went straight to Mark Telea, we seem to have no patience. Sometimes we just need to recycle the ball and go again. Loving seeing Maro back to his best and Fin Baxter really impressed, Alex Mitchell looks to be one of the most complete 9s in world rugby, great around the base and impeccable kicking. Congrats to the ABs, far more dangerous and skillful than England. We contained you for large swathes but to shut down that amount of pace and skill for 80 mins is nigh on impossible. Managed to find a way to win and instinctively grabbed the rare opportunities which came your way. Finding ways to win in two tight test matches will I'm sure be a great experience for your younger players. Beauden needs to be in the starting 15, what a worldie.

6 Go to comments
FEATURE
FEATURE Slow-burner George Furbank catches light as England attempt to storm All Blacks stronghold Slow-burner George Furbank catches light as England attempt to storm All Blacks stronghold
Search