Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

France 7 à Hongkong pour confirmer

Par Willy Billiard
Les joueurs de l'équipe de France célèbrent la victoire en Cup contre la Grande-Bretagne lors de la troisième journée du HSBC SVNS au Dignity Health Sports Park le 3 mars 2024 à Los Angeles, États-Unis . Crédit photo : Mike Lee - KLC fotos pour World Rugby

Et non, il n’est pas là. Antoine Dupont, celui par qui le succès de France 7 est arrivé à Vancouver (médaille de bronze) et à Los Angeles une semaine plus tard (médaille d’or pour la première fois en 19 ans), ne sera pas de la tournée asiatique, que ce soit à Hongkong du 5 au 7 avril ou à Singapour du 3 au 5 mai.

ADVERTISEMENT

Grâce à cette performance, France 7 a complètement éloigné le spectre de disputer le barrage de promotion-relégation à Madrid en clôture de la saison, bondissant de la 7e place à la 4e au classement général.

Néanmoins, ce sera un excellent test pour les boys de Jérôme Daret de voir s’ils s’en sortent sans la présence du meilleur joueur du monde dans leurs rangs. Ils pourront néanmoins compter sur Aaron Grandidier Nkanang qui partage – avec Vilimoni Delasau (Fidji) en 2000 et Brent Russell (Afrique du Sud) en 2002 – le plus d’essais marqués sur un seul tournoi à Hongkong : 11 (en 2023).

Los Angeles, le tournoi qui a tout amélioré

A Los Angeles, France 7 avait particulièrement travaillé sa conquête (à l’origine de 33% de ses essais) et ses connexions (64% des essais marqués après une passe décisive ; la troisième meilleure équipe en la matière cette saison).

C’est également aux Etats-Unis que les Bleus ont le mieux défendu de toute la saison, passant de 65% de succès dans les plaquages (avant Vancouver) à 76% sur les deux derniers tournois. A LA, ils n’ont encaissé que neuf essais, soit le plus petit nombre depuis les 8 de Las Vegas dix ans auparavant ! Il y a 88 tournois de ça !

Ils ont même renoué avec leur arme préférée des saisons passées – la possession juste après le coup d’envoi – alors qu’ils l’avaient abandonné depuis Dubaï. Même leur jeu au pied a été excellent avec un incroyable 98% de succès dans les tirs au but.

Réalistes, les Français étaient même les deuxièmes (derrière les Fidjiens) à sortir des 22 avec un essai (81% de succès).

Bref, la tournée en Amérique du Nord a été fondatrice à bien des égards et France 7 entend maintenant transformer cet essai à Hongkong ce week-end.

ADVERTISEMENT

Related

Hongkong le porte-bonheur

Si la France avait terminé finaliste en 2019, s’inclinant face aux Fidji en finale (21-7), elle a fini dans le top 3 des trois dernières éditions du Cathay/HSBC Hong Kong Sevens (troisième les deux dernières fois).

Hongkong est une bonne étape pour les Français qui ont terminé en tête de leur poule lors des trois dernières éditions – alors qu’ils avaient échoué les 17 fois précédentes ! Qu’en sera-t-il cette année ?

Déjà, le tirage au sort n’a pas été très heureux avec une poule A extrêmement relevée avec l’Australie (5e), les Fidji (3e) et le Canada (12e).

Ce sera la troisième fois que Français et Canadiens se retrouvent cette saison avec un bilan équilibré d’une victoire pour une défaite chacun. A chaque fois, l’équipe qui allait remporter le match a été dominante dès l’entame : 33-17 pour le Canada au Cap et 24-7 pour la France à Los Angeles.

ADVERTISEMENT

Le Cap, c’était la seule victoire canadienne en neuf rencontres et la meilleure performance des cousins cette saison.

Le deuxième rendez-vous à Hongkong sera contre l’Australie, une équipe que la France a rencontré et battu une seule fois cette saison, à Vancouver (31-5) ; c’était alors la plus grande victoire sur les Aussies.

Il faut dire que l’Australie avait été fortement pénalisée au BC Place avec cinq pénalités contre deux. Mais la France n’a battu l’Australie qu’une seule fois à Hongkong en huit rencontres : 24-12 en 2018.

Enfin, le dernier gros adversaire de cette poule sera les Fidji qui arriveront avec un nouvel entraîneur à leur tête : Osea Kolinisau qui a gagné cinq titres à Hongkong entre 2009 et 2017 à l’époque où il était joueur.

Related

Et là, le bilan n’est guère optimiste : la France n’a gagné qu’une seule fois en cinq rencontres cette saison (17-14 au Cap). Certes les défaits étaient serrées, mais jamais les Bleus n’ont gagné plus d’une fois contre les Fidji au cours d’une même saison.

Encore moins rassurant, à Hongkong, les Fidjiens sont les rois et ne se sont jamais inclinés face aux Français. Bon, il n’y avait eu que deux fois, deux défaites par 14 points d’écart à chaque fois (2012 et 2019). Néanmoins cette rencontre promet déjà du spectacle entre les deux équipes qui manient le plus le offload (6,1 par match pour les Fidji et 5,3 par match pour la France).

L’équipe de France 7 à Hongkong :

  • Jonathan Laugel – 92 tournois
  • Stephen Parez-Edo Martin – 74 tournois
  • Paulin Riva – 45 tournois
  • Nelson Epée – 11 tournois
  • Antoine Zeghdar – 15 tournois
  • Aaron Grandidier Nkanang – 18 tournois
  • Joachim Trouabal – 13 tournois
  • Jordan Sepho – 22 tournois
  • Thibaud Mazzoleni – 26 tournois
  • Varian Pasquet – 22 tournois
  • Rayan Rebbadj – 16 tournois
  • Jefferson Lee Joseph – 12 tournois
  • Andy Timo – 7 tournois

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As of today you will need to reset your password to log into RugbyPass to continue commenting on articles.

Please click the ‘Login’ button below to be redirected and start the account validation and password reset process.

Thank you,

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Ireland and All Blacks to renew rivalry overseas again - report Ireland and All Blacks to renew rivalry overseas again - report
Search