Ce qu'il faut savoir sur le match Australie - Portugal

Par Kim Ekin
NICE, FRANCE - SEPTEMBER 16: General view inside the stadium as Martim Belo of Portugal claims a line out ball during the Rugby World Cup France 2023 match between Wales and Portugal at Stade de Nice on September 16, 2023 in Nice, France. (Photo by Michael Steele - World Rugby/World Rugby via Getty Images)

Deux matchs perdus coup sur coup en France, dont une défaite record contre le pays de Galles, ont plongé l’Australie au fond du trou. Son avenir dans cette Coupe du Monde de rugby n’est plus entre ses mains. Tout ce qu’elle peut espérer, c’est de bien terminer la phase de poule et mettre un peu de baume au cœur de ses supporters.

ADVERTISEMENT

Eddie Jones a effectué trois changements dans son XV de départ avec les titularisations de Fraser McReight, Izaia Perese et Lalakai Foketi. Pour ses débuts en Coupe du Monde, Perese, sera associé au centre du terrain à son coéquipier des Waratahs Lalakai Foketi pour la première fois en sélection.

Le Portugal a déjà montré qu’il ne se laissait pas faire facilement. Les Lusitaniens ont donné bien plus de fil à retordre au pays de Galles que ne le reflète le score final (28-8) lors de leur premier match de cette poule C à Nice il y a deux semaines.

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
Australia
34 - 14
Temps complet
Portugal
Toutes les stats et les données

Les hommes de Patrice Lagisquet sont passés tout près de leur première victoire en Coupe du Monde de Rugby lors de leur deuxième match. Les deux essais de Raffaele Storti ont donné l’avantage Portugal 18-13 face à la Géorgie avant que l’essai en fin de match de Tengizi Zamtaradze ne remette les deux équipes à égalité. S’en suivirent une transformation et une pénalité manquées, et le match s’est terminé sur un score nul de 18-18.

Lagisquet a effectué quatre changements dans son XV titulaire, tous au sein du paquet d’avants, avant le match contre l’Australie. David Costa sera titulaire pour la première fois dans cette RWC au poste de pilier gauche. Martim Belo retrouve Jose Madeira en deuxième ligne ; tandis que David Wallis et Thibault de Freitas formeront la troisième ligne avec Nicolas Martins.

HISTORIQUE

Il s’agit du premier match entre ces deux équipes.

MATCH MARQUANT

Pour tout un tas de mauvaises raisons, le dernier match de l’Australie face au pays de Galles a fait date dans l’histoire du rugby.

Les Wallabies n’ont gagné qu’un match depuis le retour d’Eddie Jones en tant que sélectionneur. Mais aucune défaite ne laissera autant de traces que ce 40-6 encaissé à Lyon. Le pays de Galles a marqué 33 points consécutifs sans en encaisser un seul pour s’adjuger ce match. Les Australiens qui se sont toujours qualifiés pour les phases finales de la compétition, véritable fierté pour ce pays, pourraient connaître leur première élimination dès les phases de poule.

Pour le Portugal, le sentiment dominant est mitigé, après ce match nul face à la Géorgie où la victoire semblait à la fois si proche et si loin.

ADVERTISEMENT

Related

POINT-CLÉ

L’Australie est-elle capable de se relever après cette défaite face au pays de Galles ? Une victoire serait la bienvenue, mais la performance importe plus. Si les joueurs font preuve d’envie, cela pourrait donner aux spectateurs dans le stade et à la maison une raison de se réjouir.

LE FACE-À-FACE

Marika Koroibete face à Raffaele Storti. Le talent de l’Australien Koroibete, double lauréat de la prestigieuse John Eales medal en 2019 et 2022, n’est plus à prouver. Le Portugais Storti est quant à lui une des vedettes du tournoi. Si son succès à l’international semble venir du jour au lendemain, il est en réalité le fruit de ses 15 essais en 20 sélections.

LA STAT INCROYABLE

James Slipper va disputer son 21e match de Coupe du Monde et dépasser le record de George Gregan vieux de 16 ans. Il va égaler le record de sélections pour un pilier, avec 134, détenu par le Gallois Gethin Jenkins, également joueur des British and Irish Lions. Slipper ne sera plus qu’à cinq matchs du record de George Gregan, le joueur le plus capé de l’histoire des Wallabies avec 139 sélections.

L’ARBITRE

Nika Amashukeli (Géorgie). Jusqu’ici, Amashukeli, pour son premier tournoi, a été le plus clément des arbitres sur le terrain. Il n’a distribué qu’un seul carton jaune et accordé seulement 29 pénalités en deux rencontres.

LES ÉQUIPES

AUSTRALIE : Andrew Kellaway ; Mark Nawaqanitawase, Izaia Perese, Lalakai Foketi, Marika Koroibete ; Ben Donaldson, Tate McDermott ; Angus Bell, David Porecki (capitaine), James Slipper ; Nick Frost, Richard Arnold ; Tom Hooper, Fraser McReight, Rob Valetini.

Remplaçants : Matt Faessler, Blake Schoupp, Pone Fa’amausili, Robert Leota, Josh Kemeny, Issak Fines-Leleiwasa, Carter Gordon, Suli Vunivalu.

PORTUGAL : Nuno Sousa Guedes ; Raffaele Storti, Pedro Bettencourt, Tomás Appleton (capitaine), Rodrigo Marta ; Jerónimo Portela, Samuel Marques ; David Costa, Mike Tadjer, Diogo Hasse Ferreira ; José Madeira, Martim Belo ; David Wallis, Nicolas Martins, Thibault de Freitas.

Remplaçants : Francisco Fernandes, Duarte Diniz, Francisco Bruno, Steevy Cerqueira, Rafael Simões, João Belo, Joris Moura, Manuel Cardoso Pinto.

ADVERTISEMENT

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE 'Ireland could end up with 20 Lions after winning back the world's respect' 'Ireland could end up with 20 Lions after winning back the world's respect'
Search