14 transferts qui font saliver en vue de la saison prochaine

Par Neil Fissler
Toulon's Fijian outside centre Waisea Nayacalevu (L) is tackled by Munster's Irish hooker Niall Scannell (C) and Munster's New Zealand inside center Alex Nankivell (R) during the European Champions Cup rugby union match between Rugby Club Toulonnais (Toulon) and Munster at the Stade Mayol in Toulon, south-eastern France on January 13, 2023. (Photo by CHRISTOPHE SIMON / AFP) (Photo by CHRISTOPHE SIMON/AFP via Getty Images)

L’arrivée au Leinster de Jordie Barrett, en provenance des Hurricanes, pourrait bien être le transfert phare de l’intersaison.

ADVERTISEMENT

Mais d’autres transferts marquants sont d’ores et déjà actés pour la saison 2024-2025. Voici les 14 signatures les plus impactantes de l’année.

Owen Farrell : des Saracens au Racing 92
Le Racing a cherché par tous les moyens à remplacer Finn Russell, et le club francilien a fini par trouver. L’arrivée de Farrell, capitaine de l’Angleterre, s’inscrit dans la lignée des recrutements prestigieux au poste de 10 (Mehrtens, Lambie, Carter, Sexton, Hernandez, Russell…). Le Racing s’offre ainsi un joueur qui exècre la défaite et qui a soulevé des trophées tout au long de sa carrière. Une perte énorme pour le XV de la Rose et la Premiership.

Viliame Mata : d’Edimbourg à Bristol
Les Ours de Bristol ont réussi un sacré coup en attirant le Fidjien, qui a éclaboussé la dernière Coupe du Monde de sa classe. Le 2e ou 3e ligne a été recruté pour apporter un renfort attendu au pack, et il sera un danger pour ses adversaires aussi bien en attaque qu’en défense.

Louis Lynagh : des Harlequins au Benetton
Le fils de la légende australienne Michael aura à cœur de prouver à ses employeurs actuels qu’il se sont trompé. Laissé libre par le club anglais, Lynagh fils connait le chemin qui mène à l’en-but adverse, et sera un atout majeur pour l’Italie comme pour le Benetton.

Louis Lynagh
Louis Lynagh of Harlequins with the ball and team-mate Will Joseph in support during the Premiership Rugby Cup match between Harlequins and Saracens at Twickenham Stoop on October 01, 2023 in London, England. (Photo by Patrick Khachfe/Getty Images)

Josh Kemeny : des Melbourne Rebels aux Northampton Saints
Sa carrière a largement pâti de deux graves blessures au genou. Si Kemeny n’a pas la dimension physique d’un Lewis Ludlam, qu’il vient remplacer numériquement, le flanker australien a de la vitesse à revendre et semble constituer une signature maligne de la part des Saints.

ADVERTISEMENT

Waisea Nayacalevu : du RC Toulon aux Sale Sharks
Les Sharks avaient besoin de recruter une pointure au centre, notamment pour compenser le départ de Manu Tuilagi. C’est fait, avec l’arrivée prochaine de l’explosif capitaine des Fidji. Il sera une menace permanente pour les défenses de Premiership, dès le coup d’envoi de la saison.

Jordie Barrett : des Hurricanes au Leinster
Le Leinster a créé la sensation et fait saliver ses supporters en annonçant que le petit dernier de la fratrie Barrett allait prendre ses quartiers à Dublin pour un durée de six mois, après la tournée d’automne des All Blacks. La présence de Jordie, qui peut jouer à tous les postes de la ligne arrière, mettra un coup de projecteur mondial sur le United Rugby Championship (URC), l’ancienne Ligue celte.

André Esterhuizen : des Harlequins aux Sharks
Les fans des « Quins » étaient presque en deuil, quand ils ont appris que « André le Géant » retournait en Afrique du Sud, pour raisons familiales. Le vainqueur de la Coupe du Monde est un joueur de classe mondiale qui aidera sans doute la franchise de Durban à sortir du marasme.

Sam Spink : de la Western Force aux Saracens
Le trois-quarts centre est parti en Australie lorsque les Wasps ont fait faillite, et beaucoup diront que c’est là-bas qu’il s’est fait connaître. Il a été brillant lors de sa première saison à Perth et a continué d’impressionner depuis. Il pourrait facilement s’imposer dans l’esprit de Steve Borthwick, lui qui ne compte aucune cape à ce jour.

ADVERTISEMENT

Guy Pepper : des Newcastle Falcons à Bath
Le sélectionneur anglais Steve Borthwick a noté ses impressionnantes performances défensives lors de sa première saison. Pepper, qui s’est fait remarquer avec l’équipe d’Angleterre A contre le Portugal, rejoint une équipe de Bath qui compte quelques-uns des meilleurs jeunes talents du pays.

Joey Manu : des Sydney Roosters au Toyota Verblitz
Cette force brute combinée à un jeu de jambes époustouflant ont fait de Joey Manu une superstar de la NRL, et il aura bien besoin de ces atouts pour réussir le passage de XIII à XV. Pour cela, il disposera du meilleur mentor possible en la personne de Steve Hansen. L’ancien sélectionneur de la Nouvelle-Zélande est désormais le directeur du rugby du Toyota Verblitz, et s’était occupé de Sonny Bill Williams quand lui-même était passé du rugby league au rugby union.

AUCKLAND, NEW ZEALAND – OCTOBER 16: Joey Manu warms up during a New Zealand Kiwis league training session at The Trusts Arena on October 16, 2023 in Auckland, New Zealand. (Photo by Fiona Goodall/Getty Images)

Kyle Sinckler : des Bristol Bears au RC Toulon
Décision intéressante pour le pilier droit anglais, qui a perdu sa place de titulaire en équipe nationale au profit de Dan Cole. Considéré comme l’un des meilleurs à son poste depuis qu’Eddie Jones lui a donné sa chance au niveau international, il devra faire mieux que son compatriote Kieran Brooks, au RCT depuis 2021 et qui a connu quelques difficultés d’acclimatation au Top 14.

Giacomo Nicotera : du Benetton au Stade Francais
Le Stade Français a déjà conclu quelques recrutements intéressants pour la saison prochaine. L’arrivée de l’arrière sud-africain Joe Jonas de Biarritz est prometteuse, mais celle du talonneur italien Giacomo Nicotera, qui pratique le tir à l’arc pour améliorer la précision de ses lancers, apportera une grande profondeur au milieu de la première ligne.

Nicolas Martins : de Soyaux-Angoulême à Montpellier
Parmi les joueurs qui ont crevé l’écran lors de la dernière Coupe du Monde, l’international portugais aura enfin la chance de prouver sa valeur dans le Top 14 après avoir fait ses classes dans les divisions inférieures. Il a prouvé qu’il avait le talent pour évoluer au plus haut niveau, et le MHR pourrait bien se frotter les mains de l’avoir dans ses rangs.

Giovanni Habel-Kuffner : du Stade Francais à Bayonne
L’international samoan, né en Nouvelle-Zélande et disposant d’un passeport allemand est un gros porteur de ballon et ne craint pas le duel. Avec l’arrivée attendue de Yoan Tanga à Paris, il a préféré quitter la capitale pour le Pays basque. Il sera un excellent compagnon de jeu pour Manu Tuilagi.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

A
Abe 3 hours ago
Waratahs 'counter-culture' limits Wallaby options for Joe Schmidt

Not a fan of your picks. McReight is good at club level but he is too small for international level and has consistently disappointed there. Better to go for larger guys. Kemeney, Valentini, Hooper, Leota, Samu, Swinton, etc. Aalatoa and Nonga are woeful scrummagers and don’t offer much around the field. Wallabies will not win if the scrum falls to pieces. The fact that Faamissli hasn’t been developed is a tragedy. Need a scrum that doesn’t give away penalties. So looks like a Talakai maybe instead. Best scrummagers need to be selected. McDermott runs the ball too much and doesn’t fit into a structured attack like Schmidts. Gets isolated too often. Ok off the bench late but not for 60 mins. Goal kicking has to be one of the top 3 points for a 10 so that does in Gordon and O’Connor. Be better off going for lynagh on that front. Donaldson and Noah seem to be doing best of the established names. QC a better mentor type guy than OConnor as well if he’s playing. Daugunu has been the most consistent 13 and breaks the line a lot so must be in the squad. Joost has also been good. Richie Arnold playing well for Toulouse and is a preeminent lineout jumper so needs to be in. Latu also playing well for La Rochelle and is better scrummager than the Aussie choices so should be in. The big guy at the Tahs Amataroso I think it is needs to be developed as well. Otherwise the team will be too small. Hodge is a better choice at fullback than Wright. Latter makes too many mistakes. Not sure if Hodge available.

7 Go to comments
T
Turlough 7 hours ago
Four Leinster talking points after latest Champions Cup final loss

First of all: hats off to Toulouse an outstanding performance. Duponts kicking was phenomenal. Twice he challenged Keenan with amazing clearances from his 22 in extra time. Result was territory deep in Leinster half in the early part of extra time which lead to 2 penalties and the game. Remember also his two 50:22s? Now to Willis/Dupont. ANY slight isolation by a Leinster player resulted in a turnover penalty. How many turnovers in the Toulouse 22? Leinster’s defense was immense, they had opportunities in attack but they honestly looked like they had not spent enough time passing the ball in the training in the weeks preceding the final. Game management was poor. Toulouse’s scrum had crumbled. At 15-15 Leinster had a scrum advantage in a position that would be kickable for a scrum penalty. Leinster played on and missed a long range drop goal. You MUST take the scrum surely? Win penalty and its a shot at goal to win with time up. No penalty and you can attack and drop goal whatever. The distance from sideline penalties from Byrne was shocking. If you are kicking the line you must get close to that 5 metre line. How many times were Leinster forced to maul from 10-15 metres? Toulouse KNEW Leinster was going to kick and maul and clearly spent considerable training time neutralizing thuis threat. The maul was starting too far out, Toulouse were able to stop the heart of the drive. You must change tack and start kicking for goals. That said it always felt like Toulouse were the potent team on the day with Leinster under pressure and chasing. Even with their backline completely disrupted, Toulouse found a way. 9 Wins in their last 9 finals. Leinster will be there next year. But so will Toulouse/Northhampton etc. A great era of club rugby.

17 Go to comments
TRENDING
TRENDING Crusaders keep playoff hopes alive with stunning win over Blues Crusaders keep playoff hopes alive with stunning win over Blues
Search