Yoann Huget et le défi de l’après-carrière

Par Willy Billiard
Yoann Huget, invité de Mathieu Bastareaud dans le BastaShow sur RugbyPass TV.

Cela fait un moment que ça lui trotte dans la tête, ce challenge de l’après-carrière. Même s’il y a souvent pensé, c’est une énième blessure – cette fois au talon d’Achille – qui a mis un terme prématuré à sa carrière de joueur un peu plus tôt qu’il avait prévu, en avril 2021.

ADVERTISEMENT

Contrairement à Mathieu Bastareaud devenu manager du RC Toulon – à qui il se confie dans le BastaShow à voir en exclusivité et gratuitement sur RugbyPassTV – Huget n’a pas rebondi dans le rugby.

« Quand tu sors vraiment du rugby, t’as une coupure sociale qui est faite où tu es nulle part. Tu n’es plus dans le monde sportif et tu n’es plus dans la vie active car ça fait 20 ans que tu l’as quittée. T’es au milieu et tu te demandes où tu vas », explique-t-il.

En 2021, il décide donc de retourner à ses études et de passer un Master de Manager Général au CDES de Limoges.

« J’avais envie de voir l’autre côté si je reviens dans le milieu sportif. Ugo Mola avait fait ça aussi, il me l’avait conseillé. Tu vois toutes les étapes du management. Je trouve que c’est très enrichissant en termes d’apprentissage. Ça t’ouvre à d’autres sports parce que tu passes du temps avec des footballers, des handballeurs, des cyclistes… tu apprends, tu donnes, tu te nourris de tous les autres sports et tu restes en contact. »

Un livre en préparation

De cette expérience, Yoann Huget (37 ans, 62 sélections entre 2010 et 2019), a décidé d’en sortir un livre. « Bien sûr je vais parler de mon histoire, de mon enfance, mais j’avais besoin de le retranscrire, de préparer les joueurs aussi », explique-t-il dans le BastaShow.

Un aspect à ne pas sous-estimer, c’est l’aspect psychologique face à ce couperet qui tombe brutalement. « Ce qui est dur, c’est quand le 30 juin on t’enlève de tout : des mails du club, des groupes WhatsApp.

ADVERTISEMENT

« Quand on t’enlève ça et que ton agenda est tout vide en septembre, là c’est chaud. Il fallait que je gère moi-même et personne gérait à ma place. Avant tu déléguais. Là tu recentralises tout vers toi, tu essaies de gérer. Le fait d’être retourné à l’école m’a fait énormément de bien. »

Pas évident à gérer du jour au lendemain quand ça fait vingt ans que ton quotidien est organisé, que ce soit au sein d’un club ou de la fédération. Pour autant, dans ce tourbillon de carrière, pas évident d’anticiper l’après.

« L’homme que tu es à 25 ans n’est pas le même à 35 », dit-il. « Quand tu arrêtes, tu peux choisir un club parce qu’ils vont te donner l’opportunité d’entraîner la dernière année. Je pense à Morgan Parra qui fait deux ans au Stade Français et qui devient entraineur.

« Te préparer, ça veut tout et rien dire. L’essentiel c’est de savoir ce que tu veux à 35 ans, de mettre tout en œuvre pour que dès que tu y arrives, et qu’à la fin tu aies le choix. »

ADVERTISEMENT

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Tom 1 hours ago
All Blacks snatch another tight victory from England at Eden Park

First up to any of the ABs fans who accused us of “bluster” pre-series for saying it would be a competitive - I'm glad it turned out to be an excellent series to which the ABs were deserving winners and I hope next time a side tours you'll be a little more humble. I loved the heart shown by the English boys and how they managed to contain the AB attack for large parts of the series. Was very disappointed by the lack of cohesion and ambition ball in hand, we looked after the ball poorly and hardly went 2 phases without kicking it away. We're not giving ourselves enough opportunity to put phases together and build pressure. The ambition shown in the 6N against Ireland and France seems to have gone and our players look very hesitant with ball in hand, we look much better when Marcus is taking the ball flat and boys are running hard at the line. So frustrating when we're starting to build pressure in the 22 we go back to the grubber kick then find ourselves back on the half way line 10 seconds later. We've shown great success with our box kicking game but we need to leave the flipping grubber kick in the locker room. Like the Marcus Smith hail Mary miss pass that went straight to Mark Telea, we seem to have no patience. Sometimes we just need to recycle the ball and go again. Loving seeing Maro back to his best and Fin Baxter really impressed, Alex Mitchell looks to be one of the most complete 9s in world rugby, great around the base and impeccable kicking. Congrats to the ABs, far more dangerous and skillful than England. We contained you for large swathes but to shut down that amount of pace and skill for 80 mins is nigh on impossible. Managed to find a way to win and instinctively grabbed the rare opportunities which came your way. Finding ways to win in two tight test matches will I'm sure be a great experience for your younger players. Beauden needs to be in the starting 15, what a worldie.

7 Go to comments
TRENDING
TRENDING World Rugby U20 Championship semi-final pairings confirmed World Rugby U20 Championship semi-final pairings confirmed
Search