Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

Victoire sans éclat de l'Australie contre le Portugal

Par Willy Billiard
SAINT-ETIENNE, FRANCE - OCTOBER 01: Fraser McReight of Australia scores his team's fourth try during the Rugby World Cup France 2023 match between Australia and Portugal at Stade Geoffroy-Guichard on October 01, 2023 in Saint-Etienne, France. (Photo by Chris Hyde/Getty Images)

Malgré la défaite record contre le Pays de Galles à Lyon, les Wallabies d’Eddie Jones ont conservé leurs minces espoirs de quarts de finale en remportant de haute lutte une victoire 34-14 contre le Portugal à la Coupe du Monde de Rugby.

ADVERTISEMENT

Parce que les Flying Fijians n’avaient pas réussi à prendre les cinq points contre la Géorgie à Bordeaux, les Wallabies pouvaient entretenir leur rêve presque impossible de poursuivre en Coupe du monde grâce à un point de bonus offensif.

La tâche n’a pas été facile, mais les Aussies ont fait le travail. Les hommes d’Eddie Jones ont survécu à une première frayeur de la part du Portugal et ont remporté la victoire.

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
Australia
34 - 14
Temps complet
Portugal
Toutes les stats et les données

Les Wallabies, qui se préparaient à jouer devant un public acquis au Portugal au Stade Geoffroy-Guichard, semblaient prêts à tout pour se remettre d’une série de défaites désastreuses.

Sous la houlette du capitaine David Porecki, les Wallabies étaient visiblement concentrés lorsqu’ils ont quitté le terrain après l’échauffement, mais il y avait un absent de marque.

Le demi d’ouverture Carter Gordon n’était pas là. Le jeune meneur de jeu étant officiellement forfait une heure avant le coup d’envoi. C’est le vétéran Samu Kerevi qui le remplaçait sur le banc.

Par effet dominant, le joueur polyvalent Ben Donaldson a été titularisé en tant que numéro 10 et semblait être la seule option d’expérience de l’Australie à ce poste. Avant le coup d’envoi, les Wallabies se trouvaient dans une situation inquiétante.

ADVERTISEMENT

Le match a débuté à 17h45, par une belle soirée à Saint-Etienne et les Wallabies ont profité au maximum des conditions idéales.

Donaldson a marqué une pénalité relativement ordinaire pour donner aux Aussies une avance de 3 à 0, mais le Portugal n’était pas là pour faire de la figuration – il a pris l’avantage peu après.

Le premier centre Tomas Appleton adressait une sublime passe à son partenaire du milieu de terrain Pedro Bettencourt pour ouvrir le score. Bettencourt a marqué dans le coin et le public s’est enflammé.

Le demi de mêlée Samuel Marques a réussi la transformation pour donner aux Lobos une avance surprenante de 7 à 3. Les Australiens présents sont restés abasourdis, frustrés et méfiants.

ADVERTISEMENT

Mais le match a rapidement tourné à l’avantage des Wallabies. Bettencourt a reçu un carton jaune pour un plaquage haut sur Izaia Perese, et les Aussies ont tiré le meilleur parti de leur avantage.

Le deuxième-ligne Richie Arnold et le capitaine David Porecki ont tous deux marqué des essais, alors que les Wallabies commençaient à trouver leur rythme de croisière grâce à la supériorité numérique.

Synthèse du match

1
Coups de pied de pénalité
0
5
Essais
2
3
Transformations
2
0
Drops
0
106
Courses avec ballon
140
6
Franchissements
10
10
Turnovers perdus
18
8
Turnovers gagnés
6

L’homme fort des Wallabies, Angus Bell, a ajouté un autre essai au score à 15 minutes de la fin de la mi-temps. Le score n’a pas changé avant la pause et les Aussies repartaient avec une avance de 24-7.

Le Queenslander Fraser McReight a marqué l’essai décisif pour les Wallabies après la pause, le troisième-ligne s’associant à l’ailier Mark Nawaqanitawase pour marquer le quatrième essai australien.

Le point de bonus était assuré. S’ils parvenaient à s’accrocher pour obtenir la victoire tant attendue, ils seraient encore en vie pour la Coupe du Monde de Rugby 2023, mais de justesse.

Le Portugal a montré qu’il fallait compter avec lui juste avant l’heure de jeu en bombardant la ligne des Wallabies avec des vagues d’offensives incessantes.

Los Lobos se voyaient refuser un essai, Mike Tadjer ayant perdu le ballon juste au-dessus de la ligne d’essai. Le public n’était manifestement pas d’accord avec la décision du TMO.

Mais un carton jaune infligé au Wallaby Matt Faessler rendait les choses intéressantes. Le Portugal était stationné profondément dans les 22 mètres australiens et redoublait d’effort.

Les Wallabies parvenaient à s’accrocher, et même à reprendre le ballon, menant à une action désastreuse des Australiens avec le trois-quarts centre Samu Kerevi victime d’un jeu dangereux et automatiquement renvoyé.

Le Portugal avait l’avantage sur deux joueurs et obtenait une pénalité à environ 15 mètres de la ligne d’essai des Wallabies. Mais une fois de plus, les Wallabies tenaient bon.

Le chronomètre se rapprochait de plus en plus de l’heure de jeu, mais les Portugais n’abandonnaient pas. Ils retournaient dans les 22 mètres des Wallabies et finissaient par repartir avec des points.

Sur une mêlée dominante, le remplaçant Rafael Simoes se jetait pour porter le score à 29-14 après une transformation réussie.

Les Wallabies marquaient à nouveau par l’intermédiaire de l’ailier Marika Koroibete, et il n’y avait tout simplement plus assez de temps pour revenir au score.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As of today you will need to reset your password to log into RugbyPass to continue commenting on articles.

Please click the ‘Login’ button below to be redirected and start the account validation and password reset process.

Thank you,

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Scott Robertson's verdict on the Damian McKenzie and Beauden Barrett combination Robertson's verdict on Damian McKenzie
Search