Une première ligne anglaise renouvelée contre l'Argentine

Par RugbyPass
Owen Farrell and Ellis Genge of England shake hands at full-time following the Rugby World Cup France 2023 match between England and Argentina at Stade Velodrome on September 09, 2023 in Marseille, France. (Photo by Dan Mullan/Getty Images)

Steve Bortwick fait largement tourner son groupe pour cette finale de bronze. Le sélectionneur anglais a procédé à huit changements, donc cinq dans le pack, et a entièrement renouvelé la première ligne.

ADVERTISEMENT

La première ligne est entièrement renouvelée avec Ellis Genge, Theo Dan et Will Stuart ; ce dernier est titularisé pour la première fois après être entré trois fois en cours de jeu.

Ollie Chessum retrouve Maro Itoje en deuxième ligne pour la cinquième fois dans cette RWC 2023, après avoir été titularisés l’un et l’autre contre l’Argentine, le Japon, les Samoa et les Fidji.

XV de départ

1 Ellis Genge
2 Theo Dan
3 Will Stuart
4 Maro Itoje
5 Ollie Chessum
6 Tom Curry
7 Sam Underhill
8 Ben Earl
9 Ben Youngs
10 Owen Farrell (c)
11 Henry Arundell
12 Manu Tuilagi
13 Joe Marchant
14 Freddie Steward
15 Marcus Smith

Remplaçants

16 Jamie George
17 Bevan Rodd
18 Dan Cole
19 David Ribbans
20 Lewis Ludlam
21 Alex Mitchell
22 George Ford
23 Ollie Lawrence

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
Argentina
23 - 26
Temps complet
England
Toutes les stats et les données

Sam Underhill de retour

Sam Underhill disputera son premier match pour l’Angleterre depuis la rencontre face à l’Australie à Brisbane lors de la tournée 2022 du XV de la rose. Il s’agira de son premier match de RWC depuis la finale de 2019 à Yokohama.

Ben Youngs est titularisé pour la première fois dans cette RWC 2023 après avoir joué au total 53 minutes sur deux matchs. C’est la première fois depuis le match du Tournoi des Six Nations 2021 contre l’Écosse que l’Angleterre alignera Youngs et Farrell à la charnière.

Henry Arundell est de retour après son quintuplé d’essais inscrit contre le Chili au troisième tour. Il passe à l’aile gauche pour la deuxième fois seulement de sa carrière internationale, après avoir été titularisé sur le côté droit lors de ses deux derniers matchs.

ADVERTISEMENT

Marcus Smith sera titulaire à l’arrière pour la troisième fois de sa carrière, après les matchs contre le Chili et les Fidji pendant la phase de poules.

17 des 23 joueurs qui ont déjà battu l’Argentine en poule

Steve Borthwick a sélectionné 17 des 23 joueurs qui avaient battu l’Argentine lors de la première journée de la phase de poules. Owen Farrell, Henry Arundell, Bevan Rodd, David Ribbans, Sam Underhill et Ben Youngs sont les seuls changements par rapport à l’équipe qui s’était imposée 27-10 à Marseille.

Owen Farrell sera titulaire pour la centième fois sous le maillot de l’Angleterre à l’occasion de sa 112e sélection. Il rejoint Jason Leonard (102) dans le club très select des joueurs titularisés au moins cent fois pour le XV de la rose. Farrell n’a plus affronté l’Argentine depuis 2022 et la défaite concédée par l’Angleterre à Twickenham, après avoir manqué le premier match de poule en raison d’une suspension.

Il a inscrit 19 des 29 points de l’Angleterre contre l’Argentine en 2022 (deux transformations et cinq pénalités). Sur les quatre derniers matchs contre les Pumas, il a marqué 13,5 points par match.  Farrell est le deuxième meilleur marqueur de points de la RWC 2023 (59) derrière le Français Thomas Ramos (74). Il a d’ores et déjà fait mieux que lors des deux précédentes éditions (43 points en 2015 et 58 points en 2019).

Tom Curry fêtera sa 50e sélection sous le maillot de l’Angleterre. Il a été titulaire 48 fois et n’est entré en cours de jeu qu’une fois, en 2020 contre la Géorgie. C’est contre les Pumas qu’il a fait ses débuts internationaux, en 2017 à San Juan.

ADVERTISEMENT

Il sera titulaire au poste de troisième ligne aile côté fermé pour la première fois depuis le match de décembre 2020 contre la France. Il a évolué côté ouvert ou en troisième ligne centre lors de ses 24 dernières sélections.

C’est lui qui a réussi le plus grand nombre de plaquages dominants (9) de cette RWC 2023.

La machine Ben Earl

Ben Earl est le joueur anglais qui a disputé le plus de minutes dans le tournoi (413). Il est l’auteur du deuxième plus grand nombre de courses ballon en main (54) derrière le Néo-Zélandais Ardie Savea (60).

Il a battu 20 défenseurs. Parmi les avants, seuls le pilier argentin Thomas Gallo (21) et Ardie Savea (23) ont fait mieux. Il est aussi l’auteur du troisième plus grand nombre de plaquages (66) de cette Coupe du Monde de Rugby.

Après avoir marqué cinq essais lors de son unique apparition en Coupe du Monde de Rugby, Henry Arundell tentera de dépasser le record établi pour l’Angleterre par Chris Ashton, auteur de six essais en 2011.

Il n’a connu sous le maillot anglais qu’une seule titularisation sur l’aile gauche, cette année contre l’Irlande lors du Tournoi.

Freddie Steward évoluera sur l’aile pour la deuxième fois de sa carrière, après avoir été titularisé à droite contre la France lors du Tournoi 2022. Lors de ses 29 autres sélections, il a joué au poste d’arrière.

S’il entre en cours de jeu, Dan Cole disputera son 20e match de RWC, ce qui fera de lui le deuxième Anglais à atteindre ce total après Jason Leonard.

George Ford a marqué les 27 points de son équipe contre l’Argentine lors de la première journée de la phase de poules, soit le meilleur total sur un match de sa carrière. Sous le maillot anglais en RWC, seuls Paul Grayson (36 points contre les Tonga) et Jonny Wilkinson (32 points contre l’Italie) ont fait mieux, tous deux en 1999.

Ford a inscrit en moyenne 16 points par match en cinq confrontations avec les Pumas. C’est la première fois qu’il ne sera pas titulaire face à eux.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Eddie Jones turns to university talent in second coming as Japan coach Eddie Jones turns to university talent in second coming as Japan coach
Search