Une charnière De Klerk - Pollard contre la Nouvelle-Zélande

Par RugbyPass
YOKOHAMA, JAPAN - NOVEMBER 02: (L-R) Pieter-Steph du Toit, Duane Vermeulen, Faf de Klerk, Handre Pollard and Damian de Allende of South Africa during the Rugby World Cup 2019 Final between England and South Africa at International Stadium Yokohama on November 02, 2019 in Yokohama, Kanagawa, Japan. (Photo by Cameron Spencer/Getty Images)

Le staff des Springboks a décidé de débuter la finale contre les All Blacks avec une charnière composée de Faf de Klerk et Handre Pollard, qui étaient remplaçants en demi-finales face à l’Angleterre.

ADVERTISEMENT

Entré dès la 32e minute, l’ouvreur avait passé la pénalité de la victoire à la 78e. Il s’agit des deux seuls changements apportés au XV de départ. Non retenus pour la demie, Trevor Nyakane, Jean Kleyn et Jasper Weise prendront place sur un banc composé de sept avants et un trois-quarts.

XV de départ

1 Steven Kitshoff
2 Mbongeni Mbonambi
3 Frans Malherbe
4 Eben Etzebeth
5 Franco Mostert
6 Siya Kolisi (cap.)
7 Pieter-Steph Du Toit
8 Duane Vermeulen
9 Faf de Klerk
10 Handre Pollard
11 Cheslin Kolbe
12 Damian de Allende
13 Jesse Kriel
14 Kurt-Lee Arendse
15 Damian Willemse

Remplaçants

16 Deon Fourie
17 Ox Nche
18 Trevor Nyakane
19 Jean Kleyn
20 RG Snyman
21 Kwagga Smith
22 Jasper Wiese
23 Willie Le Roux

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
New Zealand
11 - 12
Temps complet
South Africa
Toutes les stats et les données

Faf de Klerk et Handre Pollard sont réunis à la charnière pour la première fois depuis le match du Rugby Championship 2022 contre l’Australie à Adélaïde. Il s’agira de leur 25e association avec les Springboks, la huitième contre les All Blacks.

Avec la charnière de Klerk – Pollard alignée en début de match, l’Afrique du Sud affiche un bilan de trois victoires, un nul et trois défaites face aux All Blacks.

A l’épreuve du banc en 7-1

Nienaber a opté pour un banc en 7-1, une première en finale de Coupe du Monde de Rugby. Trevor Nyakane, Jean Kleyn et Jasper Weise viennent se joindre aux quatre avants déjà retenus le week-end dernier. Lors de la finale de l’édition 2019, l’Afrique du Sud avait composé un banc en 6-2.

Il a titularisé 10 joueurs qui avaient également débuté la finale de l’édition 2019 : Bongi Mbonambi, Frans Malherbe, Eben Etzebeth, Siya Kolisi, Pieter-Steph du Toit, Duane Vermeulen, Faf de Klerk, Handre Pollard, Damian de Allende et Cheslin Kolbe.

Quatorze joueurs retenus dans les 23 brigueront leur deuxième titre mondial. Les seuls Springboks à avoir remporté deux Coupes du Monde de Rugby sont Os du Randt (1995 et 2007) et Frans Steyn (2007 et 2019).

ADVERTISEMENT

Le XV de départ compte 987 sélections. Lors de la finale de 1995 contre les All Blacks, les 15 titulaires en cumulaient 173.

Les joueurs du triangle arrière Cheslin Kolbe (30 sélections), Kurt-Lee Arendse (14) et Damian Willemse (38) sont les seuls titulaires à compter moins de 50 caps.

L’atout Vermeulen

Duane Vermeulen avait été nommé Joueur du Match de la finale de l’édition 2019.

Il a disputé son premier match contre les All Blacks en 2012 à l’Ellis Park et n’a remporté que trois des 14 matchs qu’il a disputés contre la Nouvelle-Zélande.

À 37 ans et 119 jours lors de la finale, il deviendra le deuxième Springbok le plus âgé à affronter la Nouvelle-Zélande après Victor Matfield, qui avait 38 ans et 166 jours lorsqu’il a perdu contre les All Blacks en finale de la Coupe du Monde de Rugby 2015 à Twickenham.

ADVERTISEMENT

Kurt-Lee Arendse a marqué 13 essais sur les 14 matchs qu’il a disputés avec les Springboks depuis ses débuts en juin 2022, notamment un doublé contre l’Italie lors des Autumn Nations Series 2022 et un triplé face à l’Australie lors du Rugby Championship cette année.

Il a inscrit un essai lors de chacun des deux matchs qu’il a joués contre les All Blacks.

Ô capitaine, mon capitaine

Siya Kolisi s’apprête à devenir le capitaine le plus capé de l’Afrique du Sud en Coupe du Monde de Rugby en dépassant John Smit et ses 12 sélections au capitanat dans la compétition. Il pourrait devenir le deuxième capitaine de l’histoire de la Coupe du Monde de Rugby à brandir le Trophée Webb Ellis à deux reprises, après le Néo-Zélandais Richie McCaw.

Il a connu les quatre victoires de sa carrière contre les All Blacks en tant que capitaine. Il affiche un bilan de 50 % de victoires au capitanat contre la Nouvelle-Zélande alors qu’il n’a remporté aucun des quatre matchs disputés sous les ordres d’un autre capitaine.

Seul John Smit a remporté plus de matchs contre les All Blacks au capitanat des Springboks, avec un bilan de six victoires pour 15 matchs aux commandes.

Cheslin Kolbe est l’un des deux seuls Springboks à avoir marqué un essai en finale d’une Coupe du Monde de Rugby. L’autre marqueur est Makazole Mapimpi, qui faisait partie du groupe retenu à l’origine pour cette RWC 2023, mais il a dû déclarer forfait après le match de poule face aux Tonga pour une blessure au visage.

Lors de leur sacre en 1995 et 2007, les Sud-Africains ont inscrit l’intégralité de leurs points au pied.

Kolbe a inscrit trois essais en cinq matchs face aux All Blacks.

Il a réussi six franchissements lors de la RWC 2023, meilleur total de son équipe dans ce secteur.

Pollard arrive à temps

Handre Pollard est le troisième joueur le plus prolifique de l’histoire face aux All Blacks, contre lesquels il a marqué 149 points. Seuls l’Australien Matt Burke (176) et l’Argentin Nicolás Sánchez (151) ont fait mieux.

Ses 22 points contre l’Angleterre lors de la finale de l’édition 2019 constituent le deuxième plus gros total de points inscrits par un joueur en finale d’une Coupe du Monde de Rugby. Seul l’Australien Matt Burke a fait mieux avec ses 25 points passés contre la France en 1999.

Sur les 14 matchs qu’il a disputés face à la Nouvelle-Zélande depuis 2014, il tourne à 11 points de moyenne.

Il a réussi ses 14 dernières tentatives au pied au Stade de France depuis 2017. Son dernier échec dans cette enceinte remonte à la 55e minute du match face à la France en 2017.

Il fait partie des 15 joueurs à avoir remporté le Championnat du Monde de Rugby U20 et la Coupe du Monde de Rugby, ces deux trophées ayant été conquis à seulement sept ans d’intervalle.

Franco Mostert n’a pas manqué un seul de ses 18 plaquages (record du match) samedi dernier contre l’Angleterre.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Freddie Steward: 'I wouldn’t say I've had it easy' Freddie Steward: 'I wouldn’t say I've had it easy'
Search