Débrief : Les Bleuets arrachent leur place en demie

Par Jérémy Fahner
Les Bleuets se sont défaits sans trembler du pays de Galles, et ont ainsi composté leur ticket pour les demi-finales (Photo by Carl Fourie/World Rugby).

Vainqueur avec le bonus offensif du pays de Galles, l’équipe de France U20 poursuit sa route dans le Championnat du monde de la catégorie d’âge. Les jeunes Coqs sont qualifiés pour les demi-finales. Ils connaitront leur adversaire une fois tous les matchs de la journée disputés.

ADVERTISEMENT
Rencontre
World Rugby U20 Championship
France U20
29 - 11
Temps complet
Wales U20
Toutes les stats et les données

Les Bleuets, défaits par la Nouvelle-Zélande lors de la 2e journée (26-27), ont su saisir la chance qui leur restait pour continuer leur parcours dans la compétition, dont ils sont triples tenants du titre.

Pourtant, la rencontre n’a bien failli ne pas avoir lieu. Une pluie torrentielle est tombée sur Le Cap ce mardi matin, mettant en péril les trois rencontres prévues ce jour au stade d’Athlone. Le match Irlande – Australie prévu à 14h a d’ailleurs été annulé.

Related

Par chance, le ciel est redevenu clément avant le match des Bleuets, qui auraient été éliminés sans combattre si le match n’avait pas pu avoir lieu.

Les Bleuets ont fait le taf

Avec le bonus offensif en poche dès la 44e minute, l’équipe de France s’est évité une fin de match tendue. Malgré un terrain rendu très difficile par la pluie, et un vent assez soutenu durant toute la rencontre, les jeunes Français sont restés bien concentrés sur leur objectif.

Ils avaient fait les trois-quarts du chemin à la pause (21-6). Hoani Bosmorin, mis en orbite sur son aile gauche par deux fois, marquait un doublé (7e, 36e), entrecoupé par l’essai en force du talonneur Thomas Lacombre (32e).

En moins de quatre minutes au retour des vestiaires, les Français ajoutaient le quart manquant grâce à un gros travail des avants conclu par Mathis Castro Ferreira (44e).

L’objectif était atteint, et avec 20 points d’avance, l’équipe de France pouvait se permettre de lever le pied. Les joueurs de Sébastien Calvet ont pu géré les minutes restantes, se contentant de s’appliquer en défense.

ADVERTISEMENT

Les Gallois finiront par trouver une faille à exploiter pour enfin marquer un essai en fin de match (26-11, 73e). Sans aucune conséquence sur le destin des Bleuets, qui auront même le dernier mot par le pied d’Axel Desperes, au relais d’Hugo Reus (29-11, 74e).

Synthèse du match

1
Coups de pied de pénalité
2
4
Essais
1
3
Transformations
0
0
Drops
0
150
Courses avec ballon
101
8
Franchissements
3
16
Turnovers perdus
17
3
Turnovers gagnés
8

Un plan suivi à la lettre

« D’abord construire la victoire puis obtenir le point de bonus offensif pour être assuré de jouer une demi-finale. Le capitaine français Hugo Reus avait planté le décor à la veille de ce match décisif contre le pays de Galles. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le plan de jeu établi par le staff a été suivi à la lettre par les joueurs.

L’essai précoce de Bosmorin (7e) a fait s’envoler les appréhensions d’un match “à la vie, à la mort”. Puis il a suffi de douze minutes intenses, à cheval sur les deux mi-temps (32e-44e), pour offrir aux boueux Bleuets ce qu’ils étaient venus chercher : un point de bonus offensif. Il “suffisait” ensuite de contenir les assauts gallois, ce qu’ils firent sans trembler.

Le pack avait mis la marche avant…

Sur une pelouse transformée en champ de patates par les fortes pluies du début de journée, l’équipe de France U20 s’en est remise à la puissance des ses avants pour soumettre le pays de Galles. Sur les quatre essais inscrits, deux ont été aplatis par des “gros” (Lacombre, Castro Ferreira) et si les deux autres sont l’oeuvre d’un ailier (Bosmorin en l’occurrence), ils doivent beaucoup au travail de sape effectué par des avants dominateurs. Ils ont également dominé l’exercice de la mêlée, mettant régulièrement leurs homologues à la faute et offrant de bons lancements à leurs trois-quarts.

Phases statiques

5
Mêlées
10
100%
% de mêlées gagnées
60%
21
Touche
17
71%
% de touches gagnées
82%
6
Renvois réussis
5
71%
% de renvois réussis
86%

… Mais a souffert en touche

Tout n’a toutefois pas été rose pour les Bleuets. Si la mêlée a donné satisfaction, c’est moins le cas de la touche. Les coéquipiers du capitaine Reus ont capté à peine plus de deux lancers sur trois en moyenne (71%). Mauvais lancer, annonce mal comprise, ballon rendu glissant par le terrain gras, contest gallois… Les raisons de cette gabegie sont multiples, mais c’est un point à absolument améliorer d’ici dimanche, jour de la demi-finale.

Les Bleuets sur les traces des Baby Blacks

Toujours en vie dans cette compétition, les jeunes Français poursuivent leur objectif : remporter ce Championnat du monde U20. Triple tenante du titre (2018, 2019, 2023), l’équipe de France tient l’occasion de rejoindre la Nouvelle-Zélande, seule nation vainqueure de la compétition quatre fois de suite (entre 2008 et 2011).

ADVERTISEMENT

Regardez le Championnat U20 World Rugby en direct et gratuitement sur RugbyPass TV. S'inscrire ici dès à présent
*Non disponible en Afrique, Nouvelle-Zélande, Fidji, Samoa, Papouasie-Nouvelle-Guinée et Tonga.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

f
finn 4 hours ago
Ireland and South Africa share the same player development dilemma

What a difference 9 months makes! Last autumn everyone was talking about how important versatile bench players were to SA’s WC win, now we’re back to only wanting specialists? The timing of this turn is pretty odd when you consider that some of the best players on the pitch in the SA/Ireland match were Osbourne (a centre playing out of position at 15), Feinberg-Mngomezulu (a fly-half/centre playing out of position at 15), and Frawley (a utility back). Having specialists across the backline is great, but its not always necessary. Personally I think Frawley is unlikely to displace Crowley as first choice 10, but his ability to play 12 and 15 means he’s pretty much guaranteed to hold down a spot on the bench, and should get a decent amount of minutes either at the end of games or starting when there are injuries. I think Willemse is in a similar boat. Feinberg-Mngomezulu possibly could become a regular starter at 10 for the Springboks, but he might not, given he’d have to displace Libbok and Pollard. I think its best not to put all your eggs in one basket - Osbourne played so well at the weekend that he will hopefully be trusted with the 15 shirt for the autumn at least, but if things hadn’t gone well for him he could have bided his time until an opportunity opened up at centre. Similarly Feinberg-Mngomezulu is likely to get a few opportunities at 15 in the coming months due to le Roux’s age and Willemse’s injury, but given SA don’t have a single centre aged under 30 its likely that opportunities could also open up at 12 if he keeps playing there for Stormers. None of this will discount him from being given gametime at 10 - in the last RWC cycle Rassie gave a start at 10 to Frans Steyn, and even gave de Klerk minutes there off the bench - but it will give him far more opportunities for first team rugby.

4 Go to comments
TRENDING
TRENDING 'One of the poorest All Blacks performances I've seen in a long time' 'One of the poorest All Blacks performances I've seen in a long time
Search