Marlie Packer s’attend à « un bras de fer » avec la France

Par Willy Billiard
BAGSHOT, ANGLETERRE - 24 AVRIL : Marlie Packer pendant une séance d'entraînement des Red Roses au Pennyhill Park, le 24 avril 2024 à Bagshot, en Angleterre. (Photo par Alex Davidson - RFU/The RFU Collection via Getty Images)

Contre la France à Bordeaux, la capitaine de l’Angleterre Marlie Packer fêtera sa 104 sélection. Avec Emily Scarratt en remplaçante (110 sélections), elle sera de loin la joueuse la plus expérimentée des deux équipes sur le terrain de Chaban-Delmas.

ADVERTISEMENT
Rencontre
Womens Six Nations
France Women's
21 - 42
Temps complet
England Women's
Toutes les stats et les données

19 fois elle a affronté la France depuis ses débuts en 208 contre la Suède et seulement quatre fois elle a connu la défaite contre les Bleues. Marlie Packer connaît bien cette équipe et sait parfaitement quoi s’attendre pour ce 53e Crunch.

« Si on les prive de ballons… »

« Le score va se dessiner tout seul si on met en place notre jeu, que ce soit en attaque et en défense », explique-t-elle dans le Rugby Paper Podcast. « La France va nous poser beaucoup de questions, elles ont regardé nos matchs, on a regardé leurs matchs. Selon moi, c’est toujours un match très serré contre la France, mais c’est le genre de match qu’on veut jouer. Ça va être un vrai bras de fer et on va vouloir le gagner.

« Leur philosophie est d’oser jouer. On sait qu’elles aiment les relances rapides, les touches rapides. Bourdon particulièrement aime relancer la balle rapidement, elle aime les pick and go, elle aime regarder autour d’elle et distribuer au large. On sait tout ça et on s’attend à tout. Mais si on les prive de ballons, elles ne pourront pas faire tout ça.

« Elles ont un pack très puissant, Ménager a fait un match excellent la semaine dernière. Je pense qu’en ce qui nous concerne, on doit les faire craquer sur les phases de conquête. Leur touche n’était pas très bonne contre le Pays de Galles et on va s’en servir pour ce match. On veut rester à 15 sur le terrain et aller les chercher. »

Pas de réelle opposition

Forte d’une série de 12 victoires depuis leur dernière défaite en 2018, les Anglaises partent favorites pour cette rencontre. Si elles donnent l’impression qu’elles ont survolé le Tournoi depuis le début en enregistrant des scores fleuves (dont le dernier 88-10 contre l’Irlande), d’aucuns prétendent que c’est parce qu’elles n’ont pas non plus rencontré de fortes oppositions.

Cette année, les filles de John Mitchell ont marqué 38 essais au cours de leurs quatre victoires contre l’Italie, le Pays de Galles, l’Écosse et l’Irlande. Elles ont marqué 228 points et n’en ont concédé que 20. Personne n’a réussi à battre les Red Roses.

ADVERTISEMENT

Un parcours trop facile ? « On a été mises à l’épreuve dans plusieurs domaines et on s’en est sorties », répond Marlie Packer, en désaccord avec ce constat.

La précieuse expérience du Premiership Women’s Rugby (PWR)

« On a joué à 14 sur le premier match, on a été en difficulté et en seconde période on a perdu une autre joueuse. Et même avec 13 joueuses cette équipe est restée au top. On peut parler de la discipline, dire que c’est pas juste, changer notre état d’esprit de ‘c’est pas juste’ à ‘faut qu’on fasse avec’. On a beaucoup évolué sur ce point.

Face à face

5 dernières rencontres

Victoires
0
Nuls
0
Victoires
5
Moyenne de points marqués
18
27
Le premier essai gagne
60%
L'équipe recevante gagne
20%

« Il faut aussi voir d’où on vient, du PWR, de nos clubs. Certaines équipes sont vraiment dominantes, d’autres équipes le sont moins, mais nous savons comment gagner et nous savons comment perdre aussi. Et ça, c’est une situation où la pression est très forte dans le PWR où on se connait toutes.

« On gagne ou on perd dans le rugby, rarement on fait match nul. On apprend beaucoup du PWR et de ce type de matchs. Et quand on arrive ici, on a toutes le même but. Il n’y a que les meilleures du pays et celles qui sont juste derrière sont aussi les meilleures du pays. On doit donc se servir de toute cette expérience pour le match de samedi.

« Je suis convaincue que quel que soit ce que la France va proposer, on sera prêtes pour ça. »

ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Springboks call up 5 players as star leaves camp for 'personal reasons' Springboks call up 5 players as toll of Ireland series hits home
Search