Les All Blacks ont sorti la sulfateuse face à l'Italie

Par Willy Billiard
LYON, FRANCE - SEPTEMBER 29: Shannon Frizell of New Zealand is tackled by Ivan Nemer and Juan Ignacio Brex of Italy during the Rugby World Cup France 2023 match between New Zealand and Italy at Parc Olympique on September 29, 2023 in Lyon, France. (Photo by Hannah Peters/Getty Images)

Les Sud-Africains avaient déjà plié le match en passant quatre essais à la Roumanie pendant les onze premières minutes de leur match de la poule B (victoire 76-0). Il a fallu un peu plus de temps pour que les All Blacks plient le match à leur tour.

ADVERTISEMENT

Le quatrième essai face à l’Italie est intervenu à la 21e minute lors de la victoire de la Nouvelle-Zélande 96-17 dans le match de la poule A vendredi 29 septembre.

Une partition millimétrée et de beaux mouvements illustrés par 14 essais en tout face à une équipe d’Italie incapable de construire la moindre action, laissant échapper ses rares ballons (seulement 31% de possession en première période et moitié moins de ballons portés que leurs adversaires).

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
New Zealand
96 - 17
Temps complet
Italy
Toutes les stats et les données

Malmenés sur leurs phases statiques, les Italiens ont souffert, affichant un bilan plus que médiocre : 25% de mêlées gagnées et 55% pour les touches, sans compter les 14 pénalités.

De son côté, la Nouvelle-Zélande a dominé chaque aspect du jeu, faisant ainsi un grand pas vers les quarts de finale.

Dans une performance qui aura réveillé les pronostiqueurs sur leurs capacités à briller encore un peu, les All Blacks avaient bouclé la rencontre avant même la mi-temps. Au cours d’une première période dévastatrice de 17 minutes, les triples vainqueurs de la Coupe du Monde ont marqué 35 points sans riposte, dont un triplé du demi de mêlée Aaron Smith.

Menés 49-3 à la pause, les Azzurri ont connu un bref répit en début de seconde période, lorsqu’un Ange Capuozzo survolté, acclamé par le public, a aplati dans le coin. Mais cet essai n’a servi qu’à rouvrir les vannes, la Nouvelle-Zélande répondant par sept autres essais pour offrir à Sam Whitelock, qui a dépassé Richie McCaw en tant que All Black le plus capé de tous les temps, le cadeau parfait.

ADVERTISEMENT

Face à la puissance des avants néo-zélandais et à la fluidité des arrières, l’Italie n’a rien pu faire. L’ultime essai de la rencontre sur le gong de Monty Ioane n’a pas réussi à gâcher la fête.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING 'The Irish are the new All Blacks... like playing Richie McCaw' 'The Irish are the new All Blacks... like playing Richie McCaw'
Search