Il traîne une blessure depuis 2018 : l’international gallois Ellis Jenkins raccroche

Par Willy Billiard
NANTERRE, FRANCE - 20 JANVIER : Ellis Jenkins (Cardiff Rugby) est plaqué par Kitione Kamikamica (Racing 92) lors du match de l'Investec Champions Cup entre le Racing 92 et Cardiff Rugby à la Paris La Defense Arena le 20 janvier 2024 à Nanterre, France. (Photo par Franco Arland/Getty Images)

A 30 ans et 15 sélections pour le Pays de Galles (entre 2016 et 2022), mais surtout 147 pour son club de Cardiff (il n’en a jamais changé), le troisième-ligne Ellis Jenkins a décidé de mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison. Une des raisons de son arrêt remonte à loin, à l’année 2018 lorsqu’il est victime d’une grave blessure au ligament croisé antérieur du genou à la suite d’un match contre les Springboks ; blessure qui l’a tenu à l’écart du rugby pendant plus de deux ans.

ADVERTISEMENT

En plein doute à cette époque, Jenkins craignait même devoir arrêter sa carrière à ce moment-là. « La blessure qu’il a subie en jouant pour le Pays de Galles en 2018, a évidemment été un grand moment dans sa carrière. Il était au sommet de son art, car il venait de mener le club à la conquête de l’European Challenge Cup », confirme Matt Sherratt, son entraîneur à Cardiff.

Une bière en terrasse

« J’ai dit à Jockey (Matt Sherratt, ndlr) au début de la saison que ce serait ma dernière et, après 13 ans, j’ai l’impression que c’est le bon moment », a déclaré Jenkins à la presse galloise.

« Il y a eu beaucoup de hauts et de bas dans ma carrière et il est évident que mon genou nécessite encore beaucoup d’attention, surtout si je joue d’une semaine sur l’autre. Je ne peux plus m’entraîner comme je le voudrais, ce qui est frustrant.

« Ça a été difficile physiquement et mentalement, mais je suis extrêmement fier de tout ce que j’ai accompli au cours de ma carrière, en particulier de revenir d’une blessure aussi grave pour jouer à nouveau pour Cardiff et le Pays de Galles.

« Les moments forts sont bien sûr des choses comme Bilbao (il était capitaine de Cardiff lors de la finale de la Challenge Cup en 2018 contre Gloucester, ndlr), les derbies et les rencontres européennes à l’Arms Park, le fait de gagner ma première cape (contre la Nouvelle-Zélande en 2016, ndlr) et d’être capitaine du Pays de Galles (à quatre reprises, ndlr), mais aussi les expériences, les voyages et les amitiés que le rugby m’a apportés.

« J’ai maintenant hâte d’apprécier le rugby depuis la terrasse avec une bière, de faire toutes les choses que je n’ai pas pu faire en tant que joueur et de mener une vie active et en pleine forme avec ma jeune famille. »

ADVERTISEMENT

Alors qu’il n’a jamais joué contre la France en quinze sélections avec le Pays de Galles, il lui reste encore quatre matchs à disputer cette saison avec Cardiff Rugby.

Jenkins avait fait partie de l’équipe des moins de 20 ans qui avait battu la Nouvelle-Zélande pour la première fois lors du Championnat du monde junior en 2012, avant de mener l’équipe l’année suivante jusqu’à la finale.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Boks sail close to the wind as Irish resources face further test Boks sail close to the wind as Irish resources face further test
Search