Fracture maxillo-zygomatique confirmée pour Antoine Dupont

Par Willy Billiard
France's scrum-half and captain Antoine Dupont (C) receives medical attention during the France 2023 Rugby World Cup Pool A match between France and Namibia at the Stade de Velodrome in Marseille, southern France on September 21, 2023. (Photo by CHRISTOPHE SIMON / AFP) (Photo by CHRISTOPHE SIMON/AFP via Getty Images)

Le communiqué de la Fédération Française de Rugby est laconique. Trois et demi envoyées aux médias en milieu de matinée au lendemain de la rencontre record face à la Namibie.

ADVERTISEMENT

« Suite au match entre la France et la Namibie, qui a eu lieu le 21 septembre 2023 à Marseille, Antoine Dupont, le capitaine du XV de France, a subi une fracture maxillo-zygomatique. Un avis chirurgical spécialisé a été demandé pour définir précisément la durée de l’indisponibilité. Antoine Dupont demeure avec le groupe France. »

L’incident remonte à la 45e minute de la rencontre lorsque Johan Deysel, le capitaine de la Namibie, entre en collision tête la première avec Antoine Dupont. Le choc est violent et crée l’effroi dans le Stade de Marseille. Les ralentis qui passent en boucle témoignent de la rudesse de l’action.

Related

Deysel a reçu un carton jaune qui a été commué en rouge par le bunker. Il fera l’objet d’un examen précis de la commission disciplinaire de World Rugby.

48 à 72h avant de prendre une décision

« On est comme tout le monde. On est inquiet, on était satisfaits du match mais la soirée a été difficile pour nous », réagissait Laurent Labit, entraîneur des trois-quarts, lors d’un point presse virtuel vendredi matin.

« Nous ne tirons pas de plan sur la comète trop tôt. Un chirurgien nous en dira plus sur la disponibilité d’Antoine. On va patienter encore 48 ou 72 heures et on en saura plus. »

« Oui, on a encore l’espoir qu’il continue, c’est pour cela que l’on va se laisser ces deux ou trois jours pour avoir l’avis d’une personne compétente qui nous dira ce qu’il en est exactement. Ce sera ensuite à Antoine et au chirurgien de prendre la décision. On ne peut pas se projeter trop vite », insiste Laurent Labit.

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
France
96 - 0
Temps complet
Namibia
Toutes les stats et les données

La liste des blessés s’allonge

Reste qu’après Emile Ntamack, Cyril Baille, Julien Marchand, Paul Willemse et compagnie, la liste des blessés s’allonge dangereusement

ADVERTISEMENT

« Une Coupe du Monde, c’est long. On s’est préparés à avoir beaucoup de blessés avec les joueurs », concède Labit. « C’est le propre de notre sport. Dans notre tête, aujourd’hui, Antoine n’a pas encore fini la compétition. On espère une bonne nouvelle dans les trois jours. Il est encore à l’hôpital, il va en sortir dans la journée pour récupérer et voir le spécialiste. »

Lui-même est convaincu que Antoine Dupont n’en a pas fini complètement avec le mondial et qu’il pourrait même se remettre à temps pour cette échéance unique.

« Oui, c’est une compétition très importante, presque le rendez-vous sportif d’une vie pour certains. C’est une Coupe du Monde à domicile au sein d’une équipe qui peut prétendre à la victoire finale. C’est évidemment un facteur qui devrait peser au moment de prendre la décision. Mais le choix final dépendra du chirurgien et d’Antoine. Le spécialiste sait bien qui est Antoine Dupont et il est conscient de ce qu’il joue. »

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

J
Jon 3 hours ago
How Maro Itoje terrorised the All Blacks lineout

Yeah England were much smarter, they put their much vaster experience to use in both the scrum (bending/not taking hit) and lineout (Itoje early sacks) law vagaries. Really though, I know what is there, I’m more worried about Englands locks. We only got to see Itoje and Martin, right? Depth allround in the England camp was probably the difference in the series and the drop off when Itoje reached his minutes limit for the season (it was like the plug was pulled from the charger) was up there with keeping Sexton on the park in that quarter final. What happened there? You have a lot of watching hours experience with locks come blindsides Nick, especially with a typical Australian player make up, have you see a six the size of Barrett absolutely dominate the position and his opposition? I can easily see Scott, and even Martin for that matter, moving to the blindside and playing like Tadgh Beirne with the amount of top locks we have coming through to partner Patrick. Still with the English mindset, because despite running the best All Black team I’ve seen in a long time close, they do need to find improvement, and although I thought they had a lot of good performances from their 7’s (over the years), I really like the prospect of Cunningham-South in his 8 spot and Earl on the open. Can you see Martin as mobile enough to take over Lawes? I absolutely loved his aggression when Jordie ran upto him to try and grab the ball. That alone is enough reason for me to try him there.

37 Go to comments
FEATURE
FEATURE How Maro Itoje terrorised the All Blacks lineout How Maro Itoje terrorised the All Blacks lineout
Search