Ces Bleuets qu’il va falloir suivre de près contre l’Espagne

Par Willy Billiard
Le Français Hugo Reus en action contre la Nouvelle-Zélande en 2023 (Photo par World Rugby via Getty Images).

En alignant d’entrée sa grosse équipe contre l’Espagne, l’entraîneur Sébastien Calvet veut surtout créer très vite des connexions entre les Bleuets. Avec une génération jeune qui, par définition, n’a pas le temps de s’installer qu’elle est déjà lancée dans le grand bain, chaque opportunité de jouer est importante.

ADVERTISEMENT

Et cette année particulièrement, avec un effectif performant et par conséquent tiraillé avec les engagements en club et le XV de France, le staff des Bleuets a eu des maux de tête pour mettre au point un groupe compétitif pour chaque rencontre ou stage.

Si bien qu’à l’heure où tout le monde mise sur les triples champions du monde pour tenter d’arracher un quatrième titre, Sébastien Calvet et ses hommes, conscients de la situation différente dans laquelle ils sont, restent mesurés dans leurs propos et leurs ambitions.

Néanmoins, l’objectif reste d’être champions, en devenant la deuxième équipe derrière la Nouvelle-Zélande à enchaîner quatre titres consécutifs. Compte tenu du format, chaque match comptera et le premier contre l’Espagne le 29 juin devrait préparer au mieux contre les Baby Blacks le 4 juillet.

Rencontre
World Rugby U20 Championship
France U20
49 - 12
Temps complet
Spain U20
Toutes les stats et les données

« On a de réelles forces avec ce groupe nouveau qui va être légèrement moins puissant que l’an dernier avec des joueurs hargneux et présents au combat », estime le coach-manager Sébastien Calvet.

« Mais surtout on a une habileté à avoir un jeu dynamique, à la française où on peut pratiquer un rugby avec du déplacement intelligent du ballon sur les trois formes de jeu – axiale, latérale ou au pied. On a quand même une charnière qui maîtrise parfaitement notre projet de jeu ; ils ont l’habitude de ce type de match. On sait que ça va être très difficile, mais on pense que si on s’en donne tous les moyens, on peut aller au bout de cette compétition. »

La puissance du pack

Pour donner de la puissance au pack en l’absence de Posolo Tuilagi parti en tournée en Argentine avec les Bleus, Sébastien Calvet compte ainsi sur le deuxième-ligne Brent Liufau qu’il a préféré positionner en numéro 8.

« C’est un poste auquel il a pu jouer plus jeune. Il a joué aussi en challenge européen avec Pau », justifie le coach-manager. « Comme vous le savez, Brent, depuis les matchs amicaux de début de saison avec Pau, n’a pas rejoué un match officiel jusqu’à maintenant. L’idée est d’utiliser ce match pour qu’il retrouve du rythme. On a pensé que c’était une bonne option pour nous et pour lui pour qu’il puisse commencer ce match en numéro 8 pour trouver du rythme et rentrer très vite dans la compétition. »

ADVERTISEMENT

En troisième-ligne, Calvet mise également beaucoup sur le Briviste Geoffrey Malaterre qui a rejoint l’équipe lors du tournoi des Six Nations à seulement 18 ans et demi.  « Geoffrey est quelqu’un que l’on suit depuis longtemps, qui a toujours su exprimer par le passé beaucoup de hargne dans le jeu, qu’il fallait canaliser un peu plus jeune. Mais c’est l’essence même du plus haut niveau à notre avis. Une fois canalisé, c’est ça qui vous fait maîtriser et dominer les événements les plus challengeant, les plus difficiles », observe le manager.

« A côté de ça, il est un peu double-face. Il a une expérience récente avec le rugby à sept où il s’est formidablement illustré que ce soit au SuperSevens avec les Barbarians ou au travers les stages qu’il a pu faire. Sa palette est vraiment très large. On lui a juste dit qu’il fallait qu’il se reprenne au rugby à XV en retrouvant sa hargne disciplinaire. Il faut que l’agneau laisse sa place au loup, mais sans être pris en faute. Il a toujours donné sans compter et c’est l’état d’esprit que l’on recherche. »

Une charnière Carbonneau/Reus

Les Bleuets retrouvent à la charnière deux joueurs qui se connaissent parfaitement, même s’ils n’ont jamais joué ensemble dans le même club : Léo Carbonneau à la mêlée et Hugo Reus à l’ouverture.

« On se connait très bien avec Léo ; on joue ensemble depuis qu’on a six ans », confirme Hugo, nommé capitaine sur la campagne en Afrique du Sud. « On a fait énormément de stages d’été à Brive. On n’a jamais joué dans le même club, mais on a joué ensemble et en sélection on s’est souvent retrouvé. On se connaît très bien. Les connexions avec Léo sont assez faciles. Il a un talent et une vision du jeu qui sont très impressionnants. »

Avec tous ces éléments, les Bleuets veulent se donner les meilleures chances de bien lancer leur campagne pour soulever le trophée le 19 juillet.

ADVERTISEMENT

« Ça va être totalement différent de l’année dernière avec la préparation des autres nations et surtout la nôtre qui ressemble à celle de l’année dernière avec beaucoup de rotations sur le Six Nations et un groupe qui arrive sans vraiment énormément se connaître à la Coupe du Monde », pense Hugo Reus.

« Mais on a des repères car chacun a fait un ou deux matchs pendant le Six Nations, le projet ne change pas. Il reste des connexions à créer entre nous. J’ai totale confiance dans le groupe, dans les mecs qui sont à côté pour performer et faire oublier un peu la grosse performance de l’année dernière. »

Regardez le Championnat U20 World Rugby en direct et gratuitement sur RugbyPass TV. S'inscrire ici dès à présent
*Non disponible en Afrique, Nouvelle-Zélande, Fidji, Samoa, Papouasie-Nouvelle-Guinée et Tonga.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING All Blacks player ratings vs England | Steinlager Ultra Low Carb second Test All Blacks player ratings vs England
Search