Ce qu'il faut savoir sur le match Nouvelle-Zélande - Uruguay

Par Kim Ekin
The players of New Zealand form a huddle at full-time following the Rugby World Cup France 2023 Pool A match between France and New Zealand at Stade de France on September 08, 2023 in Paris, France. (Photo by Hannah Peters/Getty Images)

La large victoire des All Blacks face à l’Italie les a mis dans une bonne position avant leur dernier match de la poule A face à l’Uruguay à Lyon.

ADVERTISEMENT

L’équation est simple. Un succès bonifié et la Nouvelle-Zélande sera qualifiée pour les quarts de finale, quel que soit le résultat entre la France et l’Italie vendredi soir.

Sam Cane sera capitaine d’une équipe où neuf changements ont été opérés après la victoire face à l’Italie. Cam Roigard sera titulaire au poste de demi de mêlée, tandis que Damian McKenzie débutera à l’arrière pour la première fois depuis novembre 2021.

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
New Zealand
73 - 0
Temps complet
Uruguay
Toutes les stats et les données

Treize places et plus de 20 points séparent ces deux équipes au classement World Rugby présenté par Capgemini. Si l’on se fie aux seuls chiffres, une victoire écrasante semble promise aux All Blacks. Mais on parle de statistiques, l’Uruguay peut s’appuyer sur la performance réalisée à Lille face à la France il y a trois semaines.

Le sélectionneur de Los Teros Esteban Meneses a effectué sept changements dans son XV de départ après la victoire face à la Namibie, où l’Uruguay a su renverser la situation. Lucas Bianchi est titulaire pour la première fois lors de cette Coupe du Monde de Rugby 2023 au poste de troisième ligne. Il en va de même pour l’expérimenté Rodrigo Silva qui remplace Baltazar Amaya à l’arrière et pour Gastón Mieres qui prend la place de Bautista Basso à l’aile droite.

Manuel Ardao est le joueur le plus dangereux du tournoi dans les rucks. Il a pris part au plus grand nombre de rucks défensifs (32), a récupéré le plus de ballons (6) et a provoqué le quatrième plus grand total de pénalités.

Il existe des scenarios où la France, l’Italie et la Nouvelle-Zélande peuvent se retrouver à égalité dans cette poule A. Toutefois, la différence de points de +133 des All Blacks avant ce match leur donne un avantage important dans tous les calculs possibles.

ADVERTISEMENT

Related

HISTORIQUE

Ce n’est que la deuxième fois que ces deux équipes se rencontrent. La première confrontation a lieu, à une semaine près, il y a 47 ans le 12 octobre 1976 quand la Nouvelle-Zélande s’était imposée 64-3 à l’Estadio Militar de Montevideo.

MATCH MARQUANT

Oubliez le match d’il y a presque 50 ans. L’Uruguay peut s’appuyer sur des rencontres plus récentes, notamment celle qui l’a opposé à la France, le pays hôte, un peu plus tôt dans le tournoi. À la 55e minute, le résultat était toujours indécis et l’Uruguay était en mesure de s’imposer jusqu’à la 74e minute.

C’était le premier match des Sud-Américains dans ce tournoi. Ils étaient là pour faire forte impression. À moins d’un résultat exceptionnel, il est encore mathématiquement possible pour l’Uruguay de se qualifier pour les quarts de finale mais cela impliquerait une nouvelle définition d’un résultat surprise, ce match sera leur dernier. Ils auront à cœur de marquer les esprits face à une des équipes les plus titrées du rugby mondial.

POINT CLÉ

Le temps de jeu effectif est une des données à laquelle on se réfère le plus actuellement. Il va de soi que plus il est élevé, plus la qualité du match est grande.

Pourtant, ce n’est pas toujours vrai. Le temps de jeu effectif de la rencontre incroyable entre l’Afrique du Sud et l’Irlande (29 minutes et 56 secondes) était le cinquième plus faible au cours des 32 premiers matchs de la compétition. Le plus haut temps de jeu enregistré jusqu’ici a été de 39 minutes et 40 secondes de la victoire de l’Écosse face à la Roumanie 84-0.

Le match où cette statistique a été la plus faible (27 minutes et 13 secondes) fut la rencontre entre la Nouvelle-Zélande et la Namibie qui a vu la victoire des All Blacks 71-3.

ADVERTISEMENT

Related

LE FACE À FACE

Cam Roigard face à Santiago Arata. Deuxième titularisation en Coupe du Monde et troisième apparition pour Roigard dans cette compétition, lui a qui a inscrit deux essais et délivré deux passes décisives. Il va faire face à son plus grand défi personnel en Coupe du Monde de Rugby face à l’électrique demi de mêlée de l’Uruguay.

LA STAT INCROYABLE

Pour sa 150e sélection, le deuxième ligne Sam Whitelock va disputer son 23e match de Coupe du Monde de Rugby et battre le record détenu par Jason Leonard et Richie McCaw. Whitelock et son ancien coéquipier McCaw ont tous les deux remportés 20 victoires en RWC. Encore un record qui pourrait être battu à Lyon.

L’ARBITRE

Wayne Barnes (Angleterre). L’arbitre d’expérience a appliqué la tolérance zéro à l’égard des fautes commises jusqu’ici dans ce tournoi. Il a sifflé 71 pénalités en trois matchs. Seul le Français Mathieu Raynal a octroyé autant de pénalités.

LES ÉQUIPES

NOUVELLE-ZÉLANDE Damian McKenzie; Will Jordan, Anton Lienert-Brown, Jordie Barrett, Leicester Fainga’anuku; Richie Mo’unga, Cam Roigard; Ofa Tu’ungafasi, Codie Taylor, Tyrel Lomax; Samuel Whitelock, Tupou Vaa’i; Shannon Frizell, Sam Cane (capitaine), Luke Jacobson

Remplaçants : Samisoni Taukei’aho, Tamaiti Williams, Fletcher Newell, Scott Barrett, Ethan Blackadder, Finlay Christie, Beauden Barrett, Caleb Clarke

URUGUAY : Rodrigo Silva; Gastón Mieres, Tomas Inciarte, Andres Vilaseca (capitaine), Nicolas Freitas; Felipe Etcheverry, Santiago Arata; Mateo Sanguinetti, German Kessler, Diego Arbelo; Ignacio Dotti, Manuel Leindekar; Manuel Ardao, Lucas Bianchi, Manuel Diana

Remplaçants : Guillermo Pujadas, Matias Benitez, Ignacio Peculo, Juan Manuel Rodríguez, Santiago Civetta, Agustin Ormaechea, Felipe Berchesi, Juan Manuel Alonso

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Boks sail close to the wind as Irish resources face further test Boks sail close to the wind as Irish resources face further test
Search