Les nouvelles pas rassurantes de la blessure d'Antoine Dupont

Par Willy Billiard
Antoine Dupont, the France captain, receives treatment following head contact with Johan Deysel during the Rugby World Cup France 2023 Pool A match between France and Namibia at Stade Velodrome on September 21, 2023 in Marseille, France. (Photo by David Rogers/Getty Images)

Antoine Dupont, le capitaine de l’équipe de France, pourra-t-il terminer la Coupe du Monde de Rugby ? C’est l’inquiétude qui gagnait le jeudi 21 septembre au soir les travées du Stade de Marseille, le reste de la France et la planète rugby dans son ensemble.

ADVERTISEMENT

A la 45e minute, le talisman du XV de France quitte le terrain sur blessure. Sur les écrans géants du Stade de Marseille, les 63 000 spectateurs voient les images de la collision entre les deux capitaines des deux équipes.

Johan Deysel, le capitaine de la Namibie, percute violemment avec sa tête le visage d’Antoine Dupont. Deysel sortira sur carton jaune. Alerté, le bunker le transformera en rouge trois minutes plus tard.

En attendant, Antoine Dupont est soigné sur la pelouse. Les soins s’éternisent, puis Dupont sort en se tenant le visage. On ne le reverra plus.

Des nouvelles en conférence de presse

Quelques dizaines de minutes plus tard, le sélectionneur Fabien Galthié donne des nouvelles en conférence de presse. Pas très rassurantes.

« Pour l’instant, il est à l’hôpital, il passe des examens. Il y aurait une suspicion de fissure ou de fracture au niveau du maxillaire », annonce Galthié. Il gardera les yeux rivés sur son téléphone pendant toute la durée de la conférence de presse, mais n’aura pas d’autres nouvelles à donner.

« Quand un joueur se blesse, on n’est jamais heureux. On est toujours concernés. Effectivement, c’est pas la même chose que si il y avait eu zéro blessé », lâche-t-il. Les records de l’équipe de France qui sont tombés ce soir-là pèsent finalement peu.

Related

La question commence à se poser si, en menant 54-0 à la pause, il n’aurait pas fallu faire sortir Dupont pour le préserver.

ADVERTISEMENT

« Que voulez vous que je vous dise ? On ne peut pas sortir les 14 joueurs à ma mi-temps. Notre plan était de faire sortir le 1, 3, 5 à la mi-temps, puis le reste à la 55e. Le but était de faire jouer tout le monde pour prendre du temps de jeu et ne pas rester inactif pendant un mois. Les joueurs et cette équipe avaient envie et besoin de jouer », répond Fabien Galthié.

Des inquiétudes réelles

En zone mixte, les coéquipiers ne s’étendaient pas sur la blessure.

« On n’a pas de nouvelles. Il est parti passer des examens. On attend les résultats. J’espère que ça ne sera pas trop grave. Si c’était grave, ce serait forcément impactant pour lui et pour nous. On a quand même des numéros neuf d’expérience qui pourront prendre le relais », tentait de relativiser le troisième ligne aile François Cros.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE 'The All Blacks won the series, but not in the way they wanted' 'The All Blacks won the series, but not in the way they wanted'
Search