Yann Peysson : « la motivation, c’est pas ce qui manque »

Par Willy Billiard
Le troisième-ligne Yann Peysson au cœur d'un maul à l'occasion d'un entraînement du XV de France au CNR de Marcoussis le mercredi 19 juin 2024. Photo : Willy Billiard

Il y a encore un an, Yann Peysson jouait en Pro D2 avec Colomiers avant d’arriver à Castres pour sa toute première saison de Top 14. Avec une septième place au général, pas mal pour un début marqué par neuf matchs dont six titularisations.

ADVERTISEMENT

Lorsque le troisième-ligne a reçu il y a peu un message de Williams Servat, entraîneur en charge des avants du XV de France, la valise a été bouclée tout de suite. « J’étais un peu surpris parce qu’en début de saison je n’avais pas trop joué, c’était un peu compliqué et sur la fin j’ai pu jouer. Mais ça finit bien la saison », dit-il dans un murmure.

Du haut de son mètre 92 (pour 103 kg), Yann Peysson a très vite vu l’opportunité qui se présentait à lui. Il l’admet, sans l’expérience emmagasinée avec Castres cette saison, la marche aurait très haute.

« C’est différent du club », dit-il, lui qui doit intégrer de nouveaux schémas de jeu en un temps record – une semaine – avant de partir, espère-t-il, en tournée en Amérique du Sud. « Dans la charnière, il y a des mecs un peu expérimentés, donc ça aide dans les placements. Mais on s’y adapte assez vite. »

Related

Une relation particulière avec Fabien Galthié

Yann Peysson n’arrive pas non plus en terrain totalement inconnu. Venant de Colomiers, le club où père et grand-père sont passés avant qu’il n’y débute à l’âge de 5 ans, il jouait avec un certain Mathis Galthié, demi de mêlée et fils de Fabien (le sélectionneur du XV de France), ancien coéquipier de Stéphane, le papa de Yann, à la charnière des années 2000. Le monde est petit.

« Il m’a dit ‘Bonjour M. Peysson’, c’est tout », sourit Yann, lorsqu’on lui demande comment il a été accueilli par le big boss au centre national du rugby de Marcoussis.

Depuis le 17 juin, il montre un investissement sans faille dans tous les entraînements. « Le staff m’a dit : ‘Profite à fond, ne reste pas dans ta chambre, mêle-toi aux autres et travaille’. On verra si ça paye », dit-il, conscient de la chance et de l’enjeu de sa présence parmi les Bleus.

ADVERTISEMENT

Il n’a pas besoin de motivation supplémentaire pour se donner à fond. « Déjà d’être ici c’est énorme, en plus aller chercher quelque chose, c’est encore plus grand. Pour moi, c’est la première fois que je viens ici. La motivation, c’est pas ce qui manque », dit-il.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Tom 35 minutes ago
All Blacks snatch another tight victory from England at Eden Park

First up to any of the ABs fans who accused us of “bluster” pre-series for saying it would be a competitive - I'm glad it turned out to be an excellent series to which the ABs were deserving winners and I hope next time a side tours you'll be a little more humble. I loved the heart shown by the English boys and how they managed to contain the AB attack for large parts of the series. Was very disappointed by the lack of cohesion and ambition ball in hand, we looked after the ball poorly and hardly went 2 phases without kicking it away. We're not giving ourselves enough opportunity to put phases together and build pressure. The ambition shown in the 6N against Ireland and France seems to have gone and our players look very hesitant with ball in hand, we look much better when Marcus is taking the ball flat and boys are running hard at the line. So frustrating when we're starting to build pressure in the 22 we go back to the grubber kick then find ourselves back on the half way line 10 seconds later. We've shown great success with our box kicking game but we need to leave the flipping grubber kick in the locker room. Like the Marcus Smith hail Mary miss pass that went straight to Mark Telea, we seem to have no patience. Sometimes we just need to recycle the ball and go again. Loving seeing Maro back to his best and Fin Baxter really impressed, Alex Mitchell looks to be one of the most complete 9s in world rugby, great around the base and impeccable kicking. Congrats to the ABs, far more dangerous and skillful than England. We contained you for large swathes but to shut down that amount of pace and skill for 80 mins is nigh on impossible. Managed to find a way to win and instinctively grabbed the rare opportunities which came your way. Finding ways to win in two tight test matches will I'm sure be a great experience for your younger players. Beauden needs to be in the starting 15, what a worldie.

6 Go to comments
TRENDING
TRENDING Bafana Nhleko: 'South Africa fans have every right to be upset' Bafana Nhleko: 'South Africa fans have every right to be upset'
Search