Première victoire pour l'Irlande

Par Jérémy Fahner
The Ireland women's team line up last year versus Scotland (Photo by Ian MacNicol/Getty Images)

Il n’y a pas réellement eu de match, hier à Cork, entre les Irlandaises et les Galloises pour la 2e rencontre de la 3e journée du Tournoi des Six Nations. L’Irlande remporte sa première victoire en huit matchs dans la compétition (36-5), et offre un joli cadeau de bienvenue à son nouveau sélectionneur Scott Bemand.

ADVERTISEMENT
Rencontre
Womens Six Nations
Ireland Women's
36 - 5
Temps complet
Wales Women's
Toutes les stats et les données

Comme un peu plus tôt dans l’après-midi au terme d’Écosse – Angleterre (0-46), la rencontre a été à sens unique. Si l’on s’attendait à une nouvelle démonstration des Red Roses, on espérait un duel un peu plus équilibré entre les deux équipes occupant le bas du classement.

La rencontre, émaillée de petites fautes de main polluant la continuité du jeu ou de coups de pied mal ajustés annihilant les efforts collectifs, a tourné au cavalier seul des locales.

Bonus offensif assuré dès l’entame de deuxième période, cinq essais au total, cinq points encaissés : l’après-midi a été douce sous le soleil de Cork, malgré le vent, pour l’Irlande, qui recherchait une victoire depuis avril 2022.

Synthèse du match

1
Coups de pied de pénalité
0
5
Essais
1
4
Transformations
0
0
Drops
0
168
Courses avec ballon
91
8
Franchissements
4
13
Turnovers perdus
17
2
Turnovers gagnés
4

Portées par une Aoife Wafer auteure de quelques percées tranchantes et une Dannah O’Brien impériale face aux perches (5/6,), les Irlandaises ont varié leur jeu pour engranger un succès précieux pour la confiance, à l’image de leurs essais : Wafer tout en puissance (14e), Jones en conclusion d’un bon ballon porté (28e), Eve Higgins derrière une touche volée (20e), Beibhinn Parsons en pure ailière (60e).

Et les Galloises dans tout ça ? Condamnées à défendre toute la rencontre, elles ont eu bien du mal à exister offensivement. Leurs difficultés en touche et en sortie de camp les ont acculées dans le camp.

Défense

127
Tentatives de plaquages
221
23
Plaquages manqués
37
85%
% de plaquages réussis
86%

Occupation

15%
22%
28%
35%
Team Logo
Team Logo
63%
Occupation
37%
ADVERTISEMENT

Elles n’en sont jamais sorties, hormis durant les vingt dernières minutes, quand le score était acquis et les Irlandaises relâchèrent un peu la pression.

Elles ont ainsi réussi à sauver l’honneur après un long arbitrage vidéo, récompensant la percée de l’ailière Carys Cox, relayée par la remplaçante Gwennan Hopkins (66e), auteure d’une bonne entrée en 3e ligne.

Le pays de Galles a même cru en inscrire un deuxième, mais Carys Cox était devant quand elle a reçu la passe de Sian Jones (77e).

Un match définitivement à oublier pour les Galloises, tandis que les Irlandaises ont trouvé matière à valider le travail fourni, en attendant les deux dernières journées du Tournoi.

ADVERTISEMENT

Womens Six Nations

P
W
L
D
PF
PA
PD
BP T
BP-7
BP
Total
1
England Women's
3
3
0
0
15
2
France Women's
2
2
0
0
9
3
Italy Women's
2
1
1
0
5
4
Scotland Women's
3
1
2
0
4
5
Ireland Women's
2
0
2
0
1
6
Wales Women's
2
0
2
0
1

 

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

M
Michael 51 minutes ago
All Blacks vs England takeaways: Richie Who? Time for Cortez

Cant deny Christie is a good defender, box kicks well at times, BUT he’s a second too slow passing from the ground. Roigard, Ratima and Hotham will be our 2027 halfbacks I believe DMAC has played reasonably well in both games, so deserves to keep his place - his two breaks at Eden Park should have resulted in tries. Reece was really to blame for the Taylor failure - he stayed too wide, if he had come in a couple of meters the pass from Taylor would have worked. The Perofeta failure was extraordinary, he is normally such a good distributor, failure to draw in Steward was remarkable, failure to look inside was a shocker. Cory Flynn as lineout coach… umm something a miss here. Not sure who is calling the lineouts, but clearly we miss Whitelock’s leadership. Having a disfunctional line out really underminded the AB attack. But let’s remind ourselves Itoje is a master, and their tactics of going for the arms of the jumper on landing and pulling over was brilliant causing Paddy and Scooter to both fumble the balls. I am a Blues supporter so I like Talea, but if you play him on the wrong wing look out. While he’s not the fastest wing, he’s elusive and very industrious always looking for work. However, he’s not the tallest player, and everyone knows his weakness (a) being turned in defence - he’s slow to turn and react and (b) never jumps for high balls is normally out jumped. Personally, I find Recce and Talea too alike - Razor needs to couple them with another complementary partner Clark and Narawa respectively. However, for me the real troubling challenge is our mid-field. I am sorry Barrett & Ioane are a poor combo - either Barrett & Proctor or ALB & Ioane - but having two mid-fielders who are poor distributors is nuts. Jordie had a forgettable game in truth he missed so many tackles, which to be fair is unlike him. But sadly both Barrett and Ioane chose to bash first and rarely distribute cleanly.

22 Go to comments
FEATURE
FEATURE Boks sail close to the wind as Irish resources face further test Boks sail close to the wind as Irish resources face further test
Search