Pays de Galles : Gatland a proposé sa démission

Par Jérémy Fahner
Warren Gatland a posé sa démission sur la table suite à la défaite du pays de Galles contre l'Italie, la 6e de suite pour son équipe (photo Press Association).

La cuillère de bois a laissé un goût indigeste à Warren Gatland. Battu cinq fois en autant de sorties sur le Six-Nations 2024, le pays de Galles dirigé par son emblématique sélectionneur néo-zélandais est dans le dur depuis 2019 et le dernier Grand Chelem signé par les Diables rouges.

ADVERTISEMENT

Les Gallois ont terminé bon dernier du Tournoi 2024 suite à leur défaite à domicile contre l’Italie, samedi dernier. Conséquence directe, Gatland a immédiatement proposé sa démission à la directrice générale de la Welsh Rugby Union (la fédération galloise) Aby Tierney.

Six Nations

P
W
L
D
PF
PA
PD
BP T
BP-7
BP
Total
1
Ireland
5
4
1
0
20
2
France
5
3
1
1
15
3
England
5
3
2
0
14
4
Scotland
5
2
3
0
12
5
Italy
5
2
2
1
11
6
Wales
5
0
5
0
4

« Je l’ai dit à Abi (Tierney) dans les vestiaires : ‘Si vous voulez que je démissionne, j’en serai ravi’. Elle m’a répondu : ‘C’est la dernière chose que je veux, c’est ce qui me fait vraiment peur’. »

Gatland, de retour à la tête du pays de Galles depuis décembre 2022, après avoir occupé le poste une première fois entre 2007 et 2019, n’a pour l’instant pas réussi à enrayer le déclin gallois. Le pays a perdu 12 de ses 13 dernières sorties lors du Six-Nations, dont sept revers consécutifs à domicile.

Gatland n’a gagné qu’un seul match (sur 10) de la compétition européenne depuis qu’il repris en mains la destinées du pays de Galles.

Dominés par l’Italie à Cardiff, samedi pour la dernière journée du Tournoi 2024, les Gallois traversent une période sombre, marquée par le départ à la retraite de plusieurs glorieux anciens : Alun Wyn Jones, Dan Biggar, Leigh Halfpenny, Rhys Webb ou tout récemment George North.

ADVERTISEMENT

Des voix n’ont pas manqué de s’élever pour s’étonner du timing de la proposition de Gatland de quitter son poste. « Je comprends le sentiment de se dire ‘peut-être que je ne suis pas la bonne personne’, mais pour moi, c’est une conversation qui doit avoir lieu quand l’émotion est retombée, pas immédiatement après le match quand les joueurs sont encore dévastés », a par exemple déclaré l’ancien capitaine de l’Ecosse Barclay.

« Je comprends le sentiment de se dire ‘peut-être que je ne suis pas la bonne personne’, mais pour moi, c’est une conversation qui doit avoir lieu quand l’émotion est retombée, pas immédiatement après le match quand les joueurs sont encore dévastés », a déclaré John Barclay.

« Mais c’est plutôt le moment de se regrouper, de se rassembler et de se demander comment on peut s’améliorer. Je me suis dit que ce n’était le bon moment. »

A l’inverse, d’autres voit là une manière de désamorcer la bombe et l’éventuelle polémique sur la poursuite des activités de l’ancien talonneur. C’est notamment le cas de son ancien capitaine Sam Warburton.

ADVERTISEMENT

« Même si le pays de Galles se trouve en phase de développement, il sait que la presse va s’intéresser à lui. Je pense qu’il s’agit presque de briser un tabou. Plutôt que de ne rien dire et d’avoir deux ou trois semaines de spéculations sur le thème ‘Warren est-il l’homme qu’il faut pour diriger le pays de Galles ? Est-ce qu’il va être licencié ?’, le fait d’en parler lors de la première conférence de presse d’après-match a mis les choses au clair », juge l’ex flanker aux 74 capes sur la BBC.

« Je pense que c’était prémédité et tactique de la part de Warren, juste pour étouffer l’affaire dans l’œuf, mettre une épingle dans ce ballon et passer à autre chose. C’est étrange, mais il y a probablement pensé et c’était probablement un choix tactique de dire cela ».

Warren Gatland reste donc à la tête du pays de Galles. Il est sous contrat avec la fédération galloise jusqu’en 2027.

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

J
Jon 2 hours ago
British & Irish Lions free agent open to Super Rugby switch

There are a couple of teams who could use a stop gap experienced head. Blues - I’m not sure the Blues have signed a replacement for Caleb Tangitau (if he hasn’t been let go to make room for Barrett) yet, or whether Reiko is going on sabbatical and/or will remain in the squad. With exciting young French player Xavi Taele looking destined for higher honors in black, talented breakthrough rookie Cory Evan’s, and a couple of utilities, in AJ Lam and Bryce Heem(even Clarke?), all trying to learn the midfield trade, Williams could be a great aid. The Blues signed key English center Joe Marchant before he was raised to that level, and were possibly in the hunt to bring back the dependable Tele’a from the Highlanders. Possible the main squeeze which would put to bed any signing here would be the battle at 10 with Beauden’s return, and the forcing of Plummer back into the midfield. Hurricanes - Jordie Barrett is off to Leinster for a sabbatical next year but the more likely signing would be Billy’s brother back in the team. The Hurricanes are light on the outside with the loss of Salesi Rayasi to the Top 14 and if no quality is found to back up Kini Naholo, the midfield of Sullivan or Proctors could find themselves on the wing and space for a leader to show the Hurricanes three All Black midfield hopefuls (Higgins, Proctor, Umaga-Jensen) how its done. Highlanders - Rotation is high as usual at the Highlanders and versatility remains a strength with a lot of the squad. With compatriot Rhys Patchell signing a move to the JRLO, the passing of outside back Connor Garden-Bachop, and confirmed departure of Argentine wing Martin Bogado, the versatility of many of the young backups in the squad could see a veteran 12 like Williams being a strong partner for the robust Tele’a. With hope that the other Umaga-Jensen brother can force him out of the starting lineup, and shifting the sides general Sam Gilbert back into 10, the off-contract midfielder might seen as the perfect option for a squad still looking to fill one back spot.

4 Go to comments
FEATURE
FEATURE Wales ‘must end barren run soon or losing could become ingrained’ Wales ‘must end barren run soon or losing could become ingrained’
Search