Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

L’Irlande gagne le Six Nations sous la pression écossaise

Par Willy Billiard
DUBLIN, IRLANDE - 16 MARS : Andrew Porter (Irlande) marque le deuxième essai de son équipe lors du match du Tournoi des Six Nations 2024 entre l'Irlande et l'Écosse à l'Aviva Stadium le 16 mars 2024 à Dublin, en Irlande. (Photo par Charles McQuillan/Getty Images)

En difficulté et sous pression, l’Irlande a remporté difficilement son duel face à l’Ecosse (17-13) et du même coup le Tournoi des Six Nations à l’Aviva Stadium, samedi 16 mars 2024.

ADVERTISEMENT

Chaque équipe avait un enjeu bien à elle dans cette deuxième rencontre de la journée à Dublin : un deuxième titre consécutif pour l’Irlande (à défaut d’un Grand Chelem) et la Triple Couronne pour l’Ecosse (après avoir battu précédemment le Pays de Galles 27-26 et l’Angleterre 30-21).

Rencontre
Six Nations
Ireland
17 - 13
Temps complet
Scotland
Toutes les stats et les données

Une première période équilibrée au faux rythme plaçait une Irlande plus lente, moins puissante et sans solution qu’à l’accoutumée face à une équipe d’Ecosse qui contestait chaque ballon en mettant en place un rideau défensif impénétrable.

Le seul essai de la première période était d’ailleurs marqué de manière opportuniste par le talonneur irlandais Dan Sheehan (12e) après une touche écossaise à cinq mètres de leur ligne, suite à un mauvais lancer de George Turner non capté par Grant Gilchrist.

Le jeu au pied sans faille de Finn Russell – une pénalité en diagonale de 45 mètres (7e) puis une deuxième (17e) – permettait à l’Ecosse de rentrer au vestiaire avec un point d’écart.

Graphique d'évolution des points

Ireland gagne +4
Temps passé en tête
69
Minutes passées en tête
5
86%
% du match passés en tête
6%
28%
Possession sur les 10 dernières minutes
72%
0
Points sur les 10 dernières minutes
7

L’Irlande n’a jamais pu tuer le match

L’Irlande revenait sur le terrain avec de meilleures intentions, en accélérant son jeu, allant au contact et pilonnant la ligne. Une stat qui résumait cette discussion dans le huis clos du vestiaire : 80% d’occupation du camp écossais.

Une première alerte arrivait à la 48e avec une tentative du pilier droit Tadhg Furlong qui perdait la maîtrise du ballon sur la ligne sous la furie de l’Aviva.

ADVERTISEMENT

Occupation

4%
38%
23%
36%
Team Logo
Team Logo
59%
Occupation
42%

D’autres tentatives se heurtaient à la bonne défense écossaise qui tenait bon sous les coups de boutoirs des Irlandais à l’image de cette défense acharnée sur la tentative de Robbie Henshaw à quinze minutes de la fin.

Mais cet acharnement avait un prix, payé par dix minutes de suspension par le talonneur remplaçant Ewan Ashman, ouvrant la possibilité au pilier gauche irlandais Andrew Porter de marquer (64e) juste avant son remplacement, creusant un écart de 11 points.

Courses avec ballon par joueur

1
Robbie Henshaw
15
2
Andrew Porter
15
3
Jack Dempsey
14

Privés de ballon en seconde période – et en jouant la dépossession les rares fois qu’ils l’avaient – les Ecossais étaient prisonniers dans leur camp pendant la majeure partie du temps.

Le carton jaune sur le demi d’ouverture irlandais Harry Byrne pour un plaquage dangereux sur Finn Russell ouvrait les portes de l’en-but adverse au trois-quarts centre Huw Jones (78e), remettant l’Ecosse à quatre points au score. Mais le chrono tournait et les Irlandais préféraient jouer la montre pour ne rien risquer.

ADVERTISEMENT

L’Irlande reste sur une série de neuf victoires contre l’Écosse depuis le Tournoi 2017. L’Écosse n’a jamais gagné à l’Aviva Stadium. Sa dernière victoire contre l’Irlande à Dublin remonte à 2010.

Six Nations

P
W
L
D
PF
PA
PD
BP T
BP-7
BP
Total
1
Ireland
5
4
1
0
20
2
Scotland
5
2
3
0
12
3
England
4
3
1
0
12
4
France
4
2
1
1
11
5
Italy
5
2
2
1
11
6
Wales
5
0
5
0
4
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As part of a series of planned improvements, we will need you to reset your RugbyPass password from 24/07/24 to continue commenting on articles.

You don’t need to change anything until that time.

Thank you,

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Naturally loud and incredibly fast: Brazil bring fiesta rugby to Paris Naturally loud and incredibly fast: Brazil bring fiesta rugby to Paris
Search