Le Canada s'incline pour le premier de ses deux tests de préparation au WVX contre l'Angleterre

Par Kim Ekin
AUCKLAND, NEW ZEALAND - NOVEMBER 05: Sophie de Goede of Canada is tackled during Rugby World Cup 2021 Semifinal match between Canada and England at Eden Park on November 05, 2022, in Auckland, New Zealand. (Photo by Hannah Peters - World Rugby/World Rugby via Getty Images)

L’Angleterre a entamé son ère post-Simon Middleton par une victoire convaincante 50-24 sur le Canada dans un Sandy Park plein à craquer samedi 23 septembre.

ADVERTISEMENT

Dans une réédition de leur demi-finale de la Coupe du Monde de Rugby 2021, et le premier match de la série de deux tests des équipes, les Red Roses ont inscrit huit essais à Exeter pour lancer en beauté leurs matchs de préparation pour le WXV 1.

La domination anglaise

Helena Rowland a marqué le premier essai de la rencontre dès la deuxième minute et a terminé le match avec 20 points au total, après avoir passé la ligne blanche pour la deuxième fois et réussi cinq transformations.

L’arrière Ellie Kildunne a également inscrit deux essais, tandis que Marlie Packer, l’ancienne internationale du Canada, Mackenzie Carson, Lucy Packer et la débutante Maisy Allen ont complété le tableau d’affichage pour l’Angleterre.

Le Canada, pour sa part, a tenu le rythme pendant les 20 premières minutes, puis a réduit l’écart à 38-24 avant que Rowland et Allen n’aillent marquer pour arrivera aux 50 points pour les Red Roses.

Un début laborieux pour le Canada

« Nous avons très mal commencé, nous le savons, nous en avons parlé à la mi-temps. Nous leur avons donné des essais faciles, donc nous savons que nous devons corriger cela », estime l’entraîneur en chef, Kevin Rouet.

« Je pense qu’offensivement, nous avons eu quelques bons moments, mais nous devons être plus constants contre des équipes comme celle-ci. Nous avons créé beaucoup d’occasions d’essais, mais nous n’avons marqué que 24 points et je pense que nous aurions dû en marquer plus. Nous savons que nous devons être meilleurs en défense, et nous savons que nous devons affiner notre attaque et être meilleurs dans les détails. »

Malgré cette victoire éclatante, il n’y a pas de mouvement dans le Classement mondial de l’équipe féminine de World Rugby présenté par Capgemini, l’Angleterre restant première et le Canada quatrième.

Magali Harvey de retour

« C’est sûr que c’est un peu frustrant. Nous avons toutes les pièces en main, et nous apprenons encore à les assembler, mais à un moment donné, nous devons commencer à être performantes », ajoute la capitaine Sophie de Goede.

« Nous n’avons tout simplement pas réalisé la performance que nous souhaitions aujourd’hui, mais ce qui est bien, c’est que nous avons un autre match contre la même équipe la fin de semaine prochaine. L’Angleterre est évidemment une équipe difficile à chaque fois que nous l’affrontons, alors nous avons beaucoup de choses à apprendre d’aujourd’hui. »

ADVERTISEMENT

Cette rencontre a permis de revoir Magali Harvey en action, entrée sur le terrain en fin de rencontre. L’internationale canadienne, médaillée d’argent à la Coupe du monde de rugby 2014 et joueuse de l’année 2014, n’avait plus porté le maillot national depuis 2018.

Les équipes vont conclure leur série de préparation au StoneX Stadium de Londres samedi 30 septembre, et se retrouveront lors du WXV 1, au Forsyth Barr Stadium de Dunedin, en Nouvelle-Zélande, le 27 octobre.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE How can Rassie Erasmus evolve his deadly Bomb Squad? How can Rassie Erasmus evolve his deadly Bomb Squad?
Search