L'Angleterre toujours plus haut dans le classement mondial féminin

Par RugbyPass
BORDEAUX, FRANCE - 27 AVRIL : Maddie Feaunati (Angleterre) célèbre la victoire avec sa coéquipière Emily Scarratt après avoir battu la France lors du match du Tournoi des Six Nations féminin 2024 entre la France et l'Angleterre au Stade Chaban-Delmas, le 27 avril 2024 à Bordeaux, en France. (Photo par David Rogers/Getty Images)

L’avantage de l’Angleterre sur la Nouvelle-Zélande en tête du classement mondial féminin World Rugby est passé à 6,34 points après que l’équipe a remporté un sixième titre consécutif du Tournoi des Six Nations féminin grâce à une victoire 42-21 sur la France à Bordeaux samedi 27 avril.

ADVERTISEMENT

Les Red Roses ont porté à 29 le nombre de leurs victoires, en éliminant leurs adversaires les plus proches pour le titre et en réalisant un nouveau Grand Chelem grâce à une nouvelle démonstration de force.

L’équipe de John Mitchell a surclassé les Bleues cinq essais à deux en première période, Maud Muir, Alex Matthews, Megan Jones, la capitaine Marlie Packer et Amy Cokayne marquant pour l’Angleterre.

Marine Ménager et Gabrielle Vernier ont répondu pour la France qui jouait devant un public record de 28 023 personnes.

Rencontre
Womens Six Nations
France Women's
21 - 42
Temps complet
England Women's
Toutes les stats et les données

Assia Khalfaoui a été expulsée en début de seconde période après un carton jaune transformé en rouge, mais la France a résisté à l’infériorité numérique pour marquer ensuite, Ménager inscrivant son deuxième essai de la rencontre.

Mais Alex Matthews a suivi pour assurer que l’Angleterre ait le dernier mot dans une victoire qui a augmenté son score de 0,72 points.

Avec une note améliorée de 96,90 points, l’Angleterre a désormais 2,35 points de plus qu’à la même époque l’année dernière et l’écart qui la sépare des Black Ferns est désormais plus important de près de cinq points qu’il ne l’était à la fin du Tournoi des Six Nations féminin 2023.

ADVERTISEMENT

Sur les matchs précédents, les victoires à domicile du Pays de Galles et de l’Irlande ont été récompensées pour les deux nations qui ont grimpé dans le classement.

La victoire 22-20 du Pays de Galles contre l’Italie à Cardiff a non seulement permis aux Galloises d’éviter leur première cuillère de bois, mais elle leur a aussi permis de passer devant les Azzurre et d’occuper la septième place du classement mondial.

Rencontre
Womens Six Nations
Wales Women's
22 - 20
Temps complet
Italy Women's
Toutes les stats et les données

L’Italie a terminé sa campagne à la huitième place, un cran au-dessus de l’Irlande, qui a gagné un rang, au-dessus des États-Unis, après avoir battu l’Écosse 15-12 pour s’emparer de la troisième place du Tournoi et se qualifier pour la Coupe du Monde de Rugby féminin 2025 et le WXV 1.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

M
Michael 29 minutes ago
All Blacks vs England takeaways: Richie Who? Time for Cortez

Cant deny Christie is a good defender, box kicks well at times, BUT he’s a second too slow passing from the ground. Roigard, Ratima and Hotham will be our 2027 halfbacks I believe DMAC has played reasonably well in both games, so deserves to keep his place - his two breaks at Eden Park should have resulted in tries. Reece was really to blame for the Taylor failure - he stayed too wide, if he had come in a couple of meters the pass from Taylor would have worked. The Perofeta failure was extraordinary, he is normally such a good distributor, failure to draw in Steward was remarkable, failure to look inside was a shocker. Cory Flynn as lineout coach… umm something a miss here. Not sure who is calling the lineouts, but clearly we miss Whitelock’s leadership. Having a disfunctional line out really underminded the AB attack. But let’s remind ourselves Itoje is a master, and their tactics of going for the arms of the jumper on landing and pulling over was brilliant causing Paddy and Scooter to both fumble the balls. I am a Blues supporter so I like Talea, but if you play him on the wrong wing look out. While he’s not the fastest wing, he’s elusive and very industrious always looking for work. However, he’s not the tallest player, and everyone knows his weakness (a) being turned in defence - he’s slow to turn and react and (b) never jumps for high balls is normally out jumped. Personally, I find Recce and Talea too alike - Razor needs to couple them with another complementary partner Clark and Narawa respectively. However, for me the real troubling challenge is our mid-field. I am sorry Barrett & Ioane are a poor combo - either Barrett & Proctor or ALB & Ioane - but having two mid-fielders who are poor distributors is nuts. Jordie had a forgettable game in truth he missed so many tackles, which to be fair is unlike him. But sadly both Barrett and Ioane chose to bash first and rarely distribute cleanly.

20 Go to comments
FEATURE
FEATURE Diego Ardao: Doctor, guitarist and Uruguay's Olympic talisman Diego Ardao: Doctor, guitarist and Uruguay's Olympic talisman
Search