Ce qu'il faut savoir sur le match France v Nouvelle-Zélande

Par Willy Billiard
The All Blacks performing the Haka prior the Autumn Nations Series match between France and New Zealand on November 20, 2021 in Paris, France. (Photo by Lionel Hahn/Getty Images)

Les matchs d’ouverture d’une Coupe du Monde de Rugby n’ont jamais été aussi attendus que celui-ci. Les Français, qui ont retrouvé un nouveau dynamisme sous la houlette de leur entraîneur Fabien Galthié, sont opposés aux triples champions du monde, qui entament le tournoi après une défaite historique de 35 à 7 contre l’Afrique du Sud à Twickenham, il y a deux semaines.

ADVERTISEMENT

La France n’a pas perdu à domicile depuis que l’Écosse l’a battue dans un Stade de France vide lors du Tournoi des Six Nations 2021 affecté par le Covid-19. Il s’agit toujours de leur seule défaite en France sous l’ère Galthié. De son côté, la Nouvelle-Zélande n’a jamais perdu un match de phase de poule à la Coupe du Monde de Rugby.

Autant dire que l’enjeu devrait être important vendredi 8 septembre sur la pelouse de Saint-Denis.

Un face à face récurrent

C’est la huitième fois que ces deux équipes s’affrontent en Coupe du Monde de Rugby. Les All Blacks ont remporté cinq des sept matchs précédents – incluant les finales des tournois de 1987 et 2011, ainsi que le quart de finale de 2015 où ils sont passés à trois points d’enregistrer la plus large victoire de leur histoire contre les Bleus.

Ces deux équipes vont s’affronter au Stade de France pour la neuvième fois, mais ce n’est que la seconde fois dans l’histoire de la Coupe du Monde de Rugby que la France et la Nouvelle-Zélande font partie de la même poule. Six de leurs sept précédentes confrontations ont eu lieu lors des phases finales.

Un match mémorable

La demi-finale de 1999 à Twickenham est restée dans les annales comme l’un des plus grands matchs de rugby de l’histoire, sans parler de l’histoire de la Coupe Monde de Rugby.

Deux essais de Jonah Lomu avaient donné aux All Blacks ce qui aurait dû être une avance inexorable de 24 à 10 après 46 minutes de jeu.

Mais la France a marqué 33 points au cours de 28 minutes exceptionnelles – Christophe Dominici, Richard Dourthe et Philippe Bernat-Salles marquant tous des essais devant 70 000 spectateurs ébahis – pour revenir au score et s’imposer 43 à 31.

L’enjeu

La question évidente est de savoir si cette équipe France, sous la direction de Galthié – qui a opéré un remarquable retournement de situation pour la sélection nationale depuis sa prise de fonction officielle en 2020 – peut infliger aux All Blacks une première défaite en phase de poules lors d’une Coupe du Monde de Rugby.

Le duel

Matthieu Jalibert v Richie Mo’unga : Il promet d’y avoir de gros clashs sur tout le terrain lors de ce match d’ouverture de la Coupe du Monde de Rugby : Antoine Dupont contre Aaron Smith, Grégory Alldritt contre Ardie Savea, l’étoile montante Thibaud Flament contre Scott Barrett. En l’absence de Romain Ntamack, blessé, le défi de Jalibert, 24 ans, est de gérer le jeu et, peut-être, d’apporter l’étincelle décisive. Face à lui, le 10 titulaire des All Blacks aura à cœur de marquer le match de son empreinte dès le début.

La stat à retenir

Hormis la remarquable demi-finale de 1999, la seule autre victoire de la France sur la Nouvelle-Zélande en Coupe du Monde de Rugby remonte au quart de finale de 2007 au Millennium Stadium de Cardiff, lorsque les Français ont rattrapé un retard de 13-3 à la mi-temps pour s’imposer 20-18.

Le troisième-ligne français Thierry Dusautoir avait marqué un essai et a réalisé 38 plaquages lors de cette victoire.

Au sifflet

Jaco Peyper (Afrique du Sud). Peyper en est à sa troisième Coupe du monde consécutive en tant qu’arbitre.

Les compos

France : Thomas Ramos; Damian Penaud, Gaël Fickou, Yoram Moefana, Gabin Villière; Matthieu Jalibert, Antoine Dupont (capitaine); Reda Wardi, Julien Marchand, Uini Atonio, Cameron Woki, Thibaud Flament, François Cros, Charles Ollivon, Grégory Alldritt  

ADVERTISEMENT

Remplaçants : Peato Mauvaka, Jean-Baptiste Gros, Dorian Aldegheri, Romain Taofifénua, Paul Boudehent, Maxime Lucu, Arthur Vincent, Melvyn Jaminet

Nouvelle-Zélande : Beauden Barrett; Will Jordan, Rieko Ioane, Anton Lienert-Brown, Mark Telea; Richie Mo’unga, Aaron Smith; Ethan de Groot, Codie Taylor, Nepo Laulala, Samuel Whitelock, Scott Barrett, Dalton Papali’i, Sam Cane (capitaine), Ardie Savea

Remplaçants : Samisoni Taukei’aho, Ofa Tuungafasi, Fletcher Newell, Tupou Vaa’i, Luke Jacobson, Finlay Christie, David Havili, Leicester Fainga’anuku

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE How Jack Nowell came good at La Rochelle How Jack Nowell came good at La Rochelle
Search