Bilan du HSBC SVNS Cape Town en 7 points

Par RugbyPass
National anthem before the cup final between Australia and Argentina on day two of the HSBC SVNS at Cape Town Stadium on 10 December, 2023 in Cape Town, South Africa. Photo credit: Mike Lee - KLC fotos for World Rugby

Au terme d’un nouveau week-end animé sur et en dehors du terrain du DHL Stadium, c’est l’Australie et l’Argentine qui ont fait la fête dans la piscine au HSBC SVNS Cape Town.

ADVERTISEMENT

En conséquence, les classements masculin et féminin du HSBC SVNS 2024 sont finement équilibrés au moment où les équipes font une pause avant le HSBC SVNS Perth en janvier.

Tandis que les 24 équipes se dirigent vers un repos bien mérité, voici un récapitulatif des sept choses que nous avons apprises au cours des deux jours d’action au Cap.

Les Australiennes résistent brillamment

Si la victoire de l’Australie lors de la première manche à Dubaï, aux dépens de la Nouvelle-Zélande et de son record de victoires, était impressionnante, les Australiennes ont sans doute franchi un nouveau palier au Cap.

Charlotte Caslick et ses coéquipières ont survolé la phase de poule dès le premier jour, en battant l’Espagne, le Japon et les Fidji sur un score cumulé de 120-7.

Dimanche, l’Australie a encore inscrit neuf essais et 57 points en battant l’Irlande puis les États-Unis pour se qualifier pour une deuxième finale de Cup consécutive.

Sept jours après avoir battu les Black Ferns Sevens dans le match phare de Dubaï, alors qu’elles étaient réduites à six joueuses, les Australiennes ont récidivé. Le carton rouge de Maddison Levi au DHL Stadium étant intervenu à la fin de la première période, elles ont dû composer avec un effectif réduit encore plus longtemps avant de confirmer leur victoire 29-26 contre la France et leur premier titre au Cap.

Avec un tournoi à domicile fin janvier, peu de gens parieraient contre une troisième victoire consécutive à Perth.

Le rugby à sept des Pumas fait encore parler de lui

Il fut un temps où la victoire de l’Argentine dans un tournoi de Series aurait fait les gros titres. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, car les Pumas sont l’équipe masculine la plus en forme du circuit.

ADVERTISEMENT

Les hommes de Santiago Gómez Cora ont terminé vice-champions de la saison en 2023 et ils ont déjà pris de l’avance ce mois-ci, leur triomphe au Cap leur donnant huit points d’avance sur l’Afrique du Sud et les Fidji.

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir au cours d’une saison qui verra le SVNS et les champions olympiques couronnés, bien sûr, mais l’Argentine est incroyablement bien placée pour s’emparer de ces deux titres.

Au Cap, leur supériorité a été mise en évidence par une victoire écrasante en finale de Cup, au cours de laquelle ils ont inscrit sept essais pour battre l’Australie 45 à 12.

Blyde passe les 200 essais sur le circuit

Le week-end n’a pas été mémorable pour les Black Ferns Sevens, qui ont quitté le DHL Stadium sans médaille d’or pour la première fois depuis que Le Cap a accueilli pour la première fois un tournoi féminin du circuit en 2019.

Ces choses sont toutes relatives, bien sûr, et il y avait des raisons de célébrer au début de la deuxième journée, car Michaela Blyde est devenue la deuxième joueuse seulement à marquer 200 essais sur le circuit mondial.

ADVERTISEMENT

Cet instant historique de Blyde a eu lieu à la fin de la première période de la victoire 41-0 de la Nouvelle-Zélande sur le Canada en quart de finale de Cup. Michaela en a même ajouté un 201e avant que le tournoi ne soit terminé.

La double Joueuse de Rugby à Sept de l’année a encore du chemin à parcourir pour rattraper sa coéquipière Portia Woodman-Wickliffe, qui compte 235 essais sur le circuit. Elle l’a promis : c’est son nouvel objectif !

Le Canada revient en force

Rien n’est plus révélateur de la compétitivité d’une compétition que l’équipe qui a terminé 12e le week-end précédent, battant les champions des Series et du tournoi le jour de l’ouverture du tournoi suivant.

C’est exactement ce qu’ont fait les Canadiens en assommant les All Blacks Sevens avec trois essais en quatre minutes de part et d’autre de la mi-temps lors de leur premier match au Cap, avant de battre les Samoa 33-7 lors de leur deuxième rencontre.

Cooper Coats et Jack Carson se sont illustrés lors de ces impressionnantes victoires et ce dernier a marqué deux des cinq essais de son équipe lors de la victoire sur la France dans le cadre du match pour la septième place dimanche.

Les seules défaites de l’équipe au DHL Stadium ont été subies par l’Argentine, vainqueur, et l’Australie, deuxième. Pas mal pour une équipe qui n’a obtenu sa place sur le HSBC SVNS que via le barrage de World Rugby Sevens Series 2024 et qui a perdu cinq fois sur cinq à Dubaï.

Ciofani de retour à son meilleur niveau

L’équipe de France féminine s’est qualifiée pour sa première finale de Cup depuis janvier 2023 en réalisant une performance impressionnante au Cap, et Anne-Cécile Ciofani a été au cœur de cette performance.

Ciofani a fait son retour dans les Series après une absence de près de deux ans à Dubaï le week-end dernier et elle était en feu au DHL Stadium.

Cinq des sept essais de la sprinteuse au Cap ont été marqués lors de la deuxième journée. Les Bleues ont battu les Fidji, puis la Nouvelle-Zélande confortablement, ce qui leur a permis de finir au top du tournoi.

La France était menée 22-0 en finale avant qu’un doublé de Ciofani ne déclenche une remontée spectaculaire contre l’Australie, qui ne comptait alors que six joueuses sur le terrain. Les Françaises ont perdu 29-26, prolongeant ainsi leur attente d’un premier titre dans le tournoi.

Tout se joue de plus en plus en prolongation

Joanna Grisez a marqué le quatrième et dernier essai de la France lors de la finale de Cup féminine alors que le match avait largement dépassé les 14 minutes réglementaires.

Cet essai s’est avéré trop peu et trop tard pour les Bleues, mais c’est un autre exemple des niveaux de forme et d’endurance que les joueuses du circuit doivent posséder – tout comme, il convient de le noter, l’effort fourni par l’Australie en infériorité numérique.

Tout au long du week-end, les résultats sont restés en suspens jusqu’à la fin de la rencontre et les matchs ont été remportés alors que le chronomètre était dans le rouge.

Dans le tournoi masculin, les Fidji ont gagné deux matchs à la dernière minute le deuxième jour, l’essai de Pilipo Bukayaro leur permettant de remporter leur quart de finale de Cup contre la France, avant que le capitaine Joseva Talacolo ne devienne le héros de la finale de bronze contre l’Irlande.

L’Irlande de Kennedy en pleine forme

L’Irlande a perdu la médaille de bronze du tournoi masculin du Cap en raison de l’intervention de Talacolo, mais les signes montrent qu’elle continue d’avancer dans la bonne direction.

Après avoir terminé la première journée avec trois victoires sur trois, dont le match contre l’Afrique du Sud, l’Irlande a battu les All Blacks Sevens pour la première fois, en remportant leur quart de finale 36-21.

Terry Kennedy – qui d’autre ? – a largement contribué à cette victoire en inscrivant un triplé et semble s’être parfaitement intégré à la série.

Zac Ward et Hugo Lennox ont également impressionné l’équipe lors de son parcours jusqu’à la quatrième place et, avec une année importante à venir, l’avenir immédiat semble prometteur pour l’Irlande.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING France snubbing New Zealand tour shows the difference in priorities France snubbing NZ shows priorities
Search