Steve Hansen retrouve les All Blacks

Par Kim Ekin
Steve Hansen and Ian Foster arrive at All Blacks training. Photo by Hannah Peters/Getty Images

Il a commencé avec l’Australie, il terminera avec la Nouvelle-Zélande. Après avoir refusé l’offre d’Eddie Jones d’intégrer plus longuement le staff des Wallabies, Steve Hansen est de retour en noir.

ADVERTISEMENT

Les Néo-Zélandais s’étaient indignés lorsque le sélectionneur champion du monde avait rejoint les Wallabies de Jones avant le tournoi en France. Le Premier ministre Chris Hipkins avait même plaisanté en disant qu’il faudrait peut-être lui retirer sa nationalité.

Le talonneur des All Blacks, Dane Coles, s’était déclaré « abasourdi » lorsqu’il avait appris que Hansen aidait leurs grands rivaux.

Jones avait alors précisé que Hansen et lui étaient de grands copains et qu’il lui avait demandé d’apporter un regard neuf sur les Wallabies, qui n’avaient pas connu la victoire en cinq matchs en 2023 avant leur victoire en premier match de poule face à la Géorgie.

Mais Hansen, 64 ans, qui a mené la Nouvelle-Zélande à la gloire lors du tournoi de 2015, a rejoint les All Blacks à leur base de Lyon.

L’entraîneur de la mêlée néo-zélandaise, Jason Ryan, a confirmé que Steve Hansen avait passé en revue la sélection après la défaite amère des Néo-Zélandais face à la France à Paris, lors de leur première participation à la Coupe du monde.

« Il est ici jusqu’à mercredi et c’est une bonne chose », a confié Ryan.

« Il est sans doute le meilleur entraîneur que nous ayons jamais eu, alors c’est vraiment exceptionnel de l’avoir ici, c’est vraiment exceptionnel. »

ADVERTISEMENT

Ayant tous deux des liens avec le rugby de Canterbury en Nouvelle-Zélande, Ryan a expliqué que Hansen avait depuis longtemps une grande influence sur lui.

« D’un point de vue personnel, il a été un soutien incroyable pour moi tout au long de ma carrière en Super Rugby et jusqu’à mon arrivée chez les All Blacks », a-t-il poursuivi.

« C’est quelqu’un avec qui je reste en contact tout le temps et le fait de l’avoir ici, il a un œil magnifique sur lui et lance quelques bonnes réparties.

« Mais il aide aussi les entraîneurs et veut avant tout que les All Blacks s’améliorent. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

W
William 4 hours ago
All Blacks vs England takeaways: Richie Who? Time for Cortez

Correct analysis of Perofeta’s bungling of the try opportunity Ben. Never ‘fixed’ Steward as he came across in defence and passed too early. Steward didn’t have to break his stride and simply moved on to pressure Telea. Never scanned the easier option of passing to the two supporting players on the inside. Beauden Barrett showed how it is done when he put Telea in for his try. Another point from the game is that the rush defence is hard to maintain as the number of phases increases. From scrums the defensive line only contains backs who all have roughly the same pace. Once forwards are involved, the defence has players with variable speeds often leading to a jagged line. It also tends to lose pace overall giving the attack more time and space. Beauden Barrett’s break to set up Telea’s try came because Baxter went in to tackle McKenzie and Steward went out to cover Telea. Barrett has a massive hole to run through, then commits Steward by passing as late as possible and Telea scores untouched. Another comment I would make is that Ben Earl is a good player and generally an excellent defender but he made three significant misses in the series, two of which led to All Black tries. Got stepped by Perofeta in Dunedin for Savea’s try, missed McKenzie in Auckland leading to what should have been a certain try being set up by Perofeta and was one of the tacklers who couldn’t stop Savea in the leadup to Telea’s first try. Perhaps he should contact Owen Farrell to pick up a few tips from ‘tackle school’.

60 Go to comments
FEATURE
FEATURE How Maro Itoje terrorised the All Blacks lineout How Maro Itoje terrorised the All Blacks lineout
Search