Rassie Erasmus lance une nouvelle génération de Springboks

Par Ian Cameron
Le directeur du rugby de l'Afrique du Sud, Rassie Erasmus, pendant l'échauffement avant le match de la Coupe du Monde de Rugby France 2023 entre l'Afrique du Sud et l'Irlande au Stade de France le 23 septembre 2023 à Paris, France. (Photo par Craig Mercer/MB Media/Getty Images)

Le sélectionneur des Springboks, Rassie Erasmus, a nommé un groupe de 35 joueurs pour le premier stage de préparation officiel de la saison, qui débute ce lundi 10 juin à Pretoria.

ADVERTISEMENT

Le stage se concentrera sur la préparation du premier test contre le Pays de Galles le 22 juin à Londres. Le groupe comprend 11 joueurs débutants au côté de vétérans des équipes victorieuses des Coupes du Monde de Rugby 2019 et 2023.

Les joueurs débutants sont Jordan Hendrikse, Quan Horn, Edwill van der Merwe, Morne van den Berg (tous venant des Emirates Lions), Phepsi Buthelezi, Siya Masuku, Ethan Hooker (Hollywoodbets Sharks), Ben-Jason Dixon, Sacha Feinberg-Mgomezulu, Neethling Fouche, et Andre-Hugo Venter (DHL Stormers).

Video Spacer

Damian de Allende talks about the plaudits heaped on him by his teammates

Video Spacer

Damian de Allende talks about the plaudits heaped on him by his teammates

Les joueurs basés en Europe ne sont pas pris en compte pour le premier test, et les joueurs des Vodacom Bulls, qui ont participé aux demi-finales du Vodacom United Rugby Championship, ne sont pas retenus non plus.

Donner leur chance aux locaux

L’équipe comprend 19 avants et 16 arrières. Le demi d’ouverture Handre Pollard, vainqueur de la Coupe du Monde de Rugby, et le numéro 8 Jasper Wiese, qui purge une suspension de six semaines, s’entraîneront avec le groupe mais ne pourront être sélectionnés qu’après le test au Pays de Galles.

Steven Kitshoff, Lood de Jager et Jaden Hendrikse sont indisponibles pour cause de blessure.

Le groupe d’Erasmus comprend un mélange de talents locaux provenant des Hollywoodbets Sharks, des Emirates Lions et des DHL Stormers, ainsi que des joueurs venant du Japon, offrant ainsi une combinaison solide de jeunesse et d’expérience pour la saison à venir.

« Nous avons choisi un groupe de joueurs offrant un bon équilibre entre jeunesse et expérience. En particulier, nous pensons que les jeunes joueurs ont le potentiel pour atteindre le rugby international de haut niveau », a déclaré Erasmus.

ADVERTISEMENT

« Nous avons scrupuleusement observé toutes leurs performances, eu le privilège de leur exposer nos plans et de les découvrir en tant qu’individus en dehors du terrain lors de nos rassemblements. Nous sommes heureux de leur enthousiasme démontré et de leur forte motivation à progresser.

« Compte tenu de l’indisponibilité des joueurs basés en Europe, au Royaume-Uni et en Irlande pour le test contre le Pays de Galles, nous anticipons que certains feront leurs débuts internationaux lors de ce match. Cependant, même pour ceux qui ne seront pas sélectionnés, le fait de les avoir présents au camp et de pouvoir travailler étroitement avec eux sur le terrain sera bénéfique, tant pour eux que pour l’équipe. Cela nous permettra de bien nous préparer pour cette saison et de jeter les bases de la Coupe du monde 2027 en Australie.

« En offrant à quelques joueurs l’opportunité de démontrer leurs capacités sur la scène internationale au cours des années précédant la Coupe du monde 2023, nous avons réalisé des progrès significatifs. Certains de ces joueurs, qui ont débuté à ce niveau à cette époque, ont été membres de l’équipe victorieuse à Paris. Nous considérons crucial de continuer à favoriser l’émergence de nouveaux talents dans notre perspective d’avenir.

ADVERTISEMENT

« Actuellement, nous disposons d’un groupe de jeunes joueurs ayant déjà acquis de l’expérience en matière de tests et ayant une parfaite connaissance de notre fonctionnement en tant qu’équipe ainsi que des attentes à ce niveau. Nous sommes convaincus que nous en récolterons les fruits dans les années à venir alors que nous continuons à renforcer notre effectif.

« Comme c’est souvent le cas, quelques joueurs malchanceux n’ont pas été sélectionnés cette fois-ci. Cependant, la porte leur reste ouverte et ils pourront être appelés si nécessaire. »

La saison des Springboks commence par un test contre le Pays de Galles, suivi de deux autres contre l’Irlande à Pretoria et Durban les 6 et 13 juillet, et d’un tout premier test contre le Portugal à Bloemfontein le 20 juillet.

Le Rugby Championship inclut des matchs contre l’Australie à Brisbane et Perth les 10 et 17 août, et contre la Nouvelle-Zélande à Johannesburg et au Cap les 31 août et 7 septembre.

Les Springboks joueront également contre l’Argentine à Santiago le 21 septembre et à Nelspruit le 28 septembre. La tournée d’automne comprendra des tests contre l’Écosse à Édimbourg, l’Angleterre à Londres et le Pays de Galles à Cardiff en novembre.

Groupe de préparation des Springboks

Avants : Phepsi Buthelezi (Sharks), Joseph Dweba, Ben-Jason Dixon (tous deux Stormers), Pieter-Steph du Toit (Toyota Verblitz), Eben Etzebeth (Sharks), Neethling Fouche (Stormers), Vincent Koch (Sharks), Frans Malherbe (Stormers), Malcolm Marx (Spears), Bongi Mbonambi (Sharks), Ntuthuko Mchunu (Sharks), Salmaan Moerat (Stormers), Franco Mostert (Heat), Ox Nche (Sharks), Evan Roos (Stormers), Kwagga Smith (Blu Revs), Andre-Hugo Venter (Stormers), Jasper Wiese (Leicester Tigers).

Arrières : Damian de Allende (Wild Knights), Faf de Klerk (Eagles), Andre Esterhuizen (Harlequins), Aphelele Fassi (Sharks), Jordan Hendrikse (Lions), Sacha Feinberg-Mngomezulu (Stormers), Ethan Hooker (Sharks), Quan Horn (Lions), Cheslin Kolbe (Sungoliath) Jesse Kriel (Eagles), Manie Libbok (Stormers), Makazole Mapimpi, Siya Masuku (tous deux Sharks), Handre Pollard (Leicester Tigers), Morné van den Berg (Lions), Edwill van der Merwe (Lions), Grant Williams (Sharks).

Cet article publié à l’origine en anglais sur RugbyPass.com a été adapté par Willy Billiard.


ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

S
Shaylen 5 hours ago
Brumbies the best team in Australia but still nothing to show for it

The Brumbies have been the strongest side in Australia for a long time and that was down to their forwards and set piece which has always been good and has always been able to dominate their Australian counterparts. This year the lack of maul tries and also the lack of a stable scrum has been a real problem which was also something Nick alluded to in his article this week about the creaking brumbies tight five. Home advantage is key as you say and the Brumbies must find a way to score more bonus points. If the Brumbies are really serious about winning a title they need to do what Kiwi sides at the top do. They need to smash every Aus side with a bonus point at home while claiming losing bonus points in every game they lose and denying their rivals bonus points. In their 3 losses in NZ this year they were smashed. They only scored 60 tries which is middle of the road, their scrum came in at 73% which was one of the worst in the comp, tackle success at just 83% which was right at the bottom and in terms of metres, clean breaks, carries, offloads and rucks built they were in the middle plus they had the most yellows. They basically were just not dominant enough wile they can improve their discipline. They excelled at kicking and won plenty of lineout ball plus their rucks were secure at 97%. Not sure about turnovers but they weren’t bad there. They just need to be more clinical and give away less and they will give themselves the best chance to win the title.

9 Go to comments
TRENDING
TRENDING Samisoni Taukei'aho on Dane Coles, Asafo Aumua and the Bledisloe Cup Samisoni Taukei'aho talks
Search