Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

Qui est Tim Ryan, la nouvelle sensation australienne

Par Willy Billiard
Tim Ryan des Reds marque un essai lors du match de la 10e journée du Super Rugby Pacific entre les Queensland Reds et les Blues au Suncorp Stadium, le 27 avril 2024, à Brisbane, en Australie. (Photo par Albert Perez/Getty Images)

Sa performance contre les Auckland Blues de Vern Cotter samedi 27 avril au Suncorp Stadium de Brisbane a été scrutée avec envie par Joe Schmidt, le sélectionneur des Wallabies, au rendez-vous de chaque match du Super rugby.

ADVERTISEMENT

C’est en effet à cette occasion que le nouveau sélectionneur de l’Australie fait connaissance avec les futurs joueurs qui composeront son groupe en vue des tests de juillet et d’automne, en prévision de la Coupe du Monde de Rugby 2027.

Le temps presse avant le premier test le 6 juillet (contre le Pays de Galles à Sydney) jusqu’au 1er décembre (contre l’Irlande à Dublin), soit 12 tests en tout. Et pour l’instant, Joe Schmidt part d’une page blanche.

Un triplé pour sa première titularisation

Si bien que chaque fait d’armes des équipes australiennes du Super Rugby est étudié. Et le triplé de l’ailier des Reds Tim Ryan en moins de 15 minutes (49e, 60e, 63e) contre les Blues à Brisbane lors de la 10e journée n’est pas passé inaperçu.

Fait historique : Ryan est devenu le premier joueur des Reds depuis Rod Davies en 2011 à marquer un triplé contre les Blues. Et au total, seuls Eto Nabuli et Alex Mafi ont réussi un triplé pour les Reds au cours des 28 années de Super Rugby dans l’ère professionnelle.

Le jeune ailier gauche de 20 ans a eu un impact considérable dans la défaite cruelle de son équipe contre les Blues (alors que les équipes étaient à 34 partout, un ballon perdu a donné la victoire aux Néo-Zélandais à la 80e) devant 16 325 spectateurs.

Celui que l’on surnomme le « chien de la casse » (le “Junkyard Dog”) – surnom attribué par son coéquipier Matt Faessler pour son côté acharné et fou de jeu – s’est avéré difficile à arrêter.

ADVERTISEMENT
Rencontre
Super Rugby Pacific
Reds
34 - 41
Temps complet
Blues
Toutes les stats et les données

Jeu complet

Ce qui rend sa performance si remarquable, c’est qu’il faisait ses débuts en tant que titulaire avec les Reds après deux apparitions en tant que finisseur depuis le début de la saison (contre les Chiefs et les Highlanders), profitant de la rotation que le sélectionneur Les Kiss a voulu mettre en place en laissant l’ailier habituel Mac Grealy au repos.

Deux essais en bout de ligne, un troisième, qui pourrait bien être celui de la saison, créé à partir de rien après un ballon sorti d’une mêlée côté fermé, déposé après avoir échappé à trois défenseurs et avoir séché le All Black Mark Tele’a, Révélation World Rugby de l’année 2023, excusez du peu.

Tim Ryan a également été décisif à la 26e après un chip-and-chase pour envoyer Josh Flook dans les 22 adverses ou sur le plaquage de Cole Forbes à la 65e. Il a également été stoppé deux fois sur la ligne d’essai. Tim Ryan a été élu Joueur du Match.

« Je pense que c’est grâce à Les », a-t-il confié au micro de Stan Sport, le diffuseur. « Il m’a dit de garder un plan de jeu simple et de me faire confiance et c’est ce que j’ai essayé de faire. » Les Kiss est lui-même un ancien ailier (1986-1993).

Travailleur acharné

« Quelqu’un a dit qu’il était transfiguré, mais c’est comme ça qu’il joue et s’entraîne tout le temps. Il a la fougue d’un jeune homme et il va au bout des choses », a fait remarquer l’entraîneur en conférence de presse.

ADVERTISEMENT

« Je l’ai observé dès mes premiers jours ici et lors de la Coupe du monde des moins de 20 ans, j’ai regardé des images de lui chez Brothers (Brothers Old Boys, club de rugby de Brisbane, ndlr) et j’ai aimé Tim dès le premier jour parce qu’il n’est pas facile. »

« Tim Ryan a été l’incarnation de la montée en puissance et du dépassement de soi de la part des jeunes de notre équipe », a salué son capitaine Liam Wright.

Travailleur acharné, mesurant 1,86m (82 kg), sa vitesse, son jeu de jambes, ses indéniables skills et sa polyvalence (il peut jouer centre également) en font l’une des révélations de la saison.

Il avait déjà fait parler de lui sur la scène internationale en étant titulaire sur quatre matchs des Junior Wallabies lors du Championnat du monde des U20 en 2023 en Afrique du Sud (trois victoires) où l’Australie avait fini 5e.

Né en octobre, s’il n’est pas sélectionné avec les Wallabies de Joe Schmidt en juillet, il se pourrait bien qu’il soit à nouveau du voyage en Afrique du Sud pour la prochaine édition du 29 juin au 19 juillet.

« Ce gamin est fait pour ce niveau », a déclaré Sonny Bill Williams lors de la retransmission du match sur Stan Sports. « Tim Ryan, souvenez-vous de ce nom, mes amis, Tim Ryan. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As part of a series of planned improvements, we will need you to reset your RugbyPass password from 24/07/24 to continue commenting on articles.

You don’t need to change anything until that time.

Thank you,

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Sam Warburton's British & Irish Lions 23 has some major omissions Sam Warburton's British & Irish Lions 23 will ruffle feathers
Search