L'Angleterre en force contre l'Australie

Par Willy Billiard
WELLINGTON, NEW ZEALAND - OCTOBER 20: Hannah Botterman of England scores a try during the WXV1 Match between England and Australia Wallaroos at Sky Stadium on October 20, 2023 in Wellington, New Zealand. (Photo by Mark Tantrum - World Rugby/World Rugby via Getty Images)

L’Angleterre s’est montrée trop forte lors d’un match d’ouverture du WXV 1 mouvementé à Wellington, inscrivant six essais pour remporter la victoire 42-7 sur l’Australie.

ADVERTISEMENT
Rencontre
Women's XV 1
England Women's
42 - 7
Temps complet
Australia Women's
Toutes les stats et les données

La demie de mêlée Ella Wyrwas a fait une entrée remarquable et remarquée sur la scène internationale en marquant un essai en première mi-temps et en réalisant une passe décisive pour un autre en deuxième mi-temps, dans une performance maîtrisée.

Les Red Roses ne font pas de détail

Dès le début du match, il était clair que les Red Roses souhaitaient utiliser leur précieuse touche pour passer à l’offensive. Cependant, la manière dont elles l’ont utilisée était impressionnante. L’Angleterre n’a ainsi pas choisi le maul pour casser la défense adverse, mais a préféré lancer sa pilier Hannah Botterman pour foncer vers l’en-but et inscrire le premier essai grâce à un mouvement habile lui permettant de plonger après cinq minutes de jeu.

La défense des Wallaroos a été très serrée pendant la période suivante et il a fallu un excellent travail au sol pour que l’Angleterre frappe à nouveau. Un ballon de récupération a permis à Jess Breach de prendre le large et de battre deux défenseuses avant de faire une passe intérieure qui a permis à Wyrwas de marquer.

L’ailière australienne Maya Stewart s’est blessée en effectuant un plaquage anticipé avant l’essai de Wyrwas, ce qui a permis à Desiree Miller d’entrer en jeu un peu plus tôt que prévu.

Une défense anglaise intraitable

Georgina Friedrichs a réalisé quelques excellentes touches de balle et les Wallaroos ont monté quelques offensives prometteuses, mais la défense anglaise s’est montrée intraitable et n’a permis à l’Australie de pénétrer dans ses 22 mètres qu’une seule fois au cours de la première période.

Un excellent offload de Zoe Alcroft et une bonne vitesse de Connie Powell ont permis d’obtenir une précieuse pénalité qui a été tapée en coin, mais la défense fantastique du pack des Wallaroos a empêché un bon ballon d’essai. La deuxième-ligne Annabelle Codey a ensuite écopé d’un carton jaune à la demi-heure de jeu pour un plaquage haut sur la capitaine Marlie Packer, ce qui n’a pas arrangé les choses.

Dans la foulée, les Red Roses ont fait bon usage de leur avantage numérique et ont poussé leur capitaine dans l’en-but après un maul dévastateur; mouvement qui sera répété au début de la seconde période. Puis Jess Breach a ajouté un quatrième essai après une autre touche qui l’a vue remonter l’en-but jusqu’aux poteaux sans être inquiétée, pour porter le score à 28-0 à la pause.

Seuls points de l’Australie

Après une série de pénalités, la demie de mêlée de l’Australie Layne Morgan effectuait une relance rapide à cinq mètres et transmettait à Ashley Marsters. Après une petite feinte, la troisième-ligne remplaçante perçait la défense adverse pour marquer un essai transformé par Carys Dallinger.

Tranchantes et malicieuses dans leur jeu, les Anglaises envoyaient Megan Jones marquer au pied des poteaux. Cependant, tout espoir de remontada s’est considérablement réduit lorsque Codey a reçu un deuxième carton jaune pour un plaquage dangereux sur Wyrwas sur cette même action.

ADVERTISEMENT

L’Australie a bien défendu malgré son infériorité numérique pendant le reste du match, menaçant même avec plusieurs touches offensives, mais l’écart allait toujours être trop important. A la fin de la rencontre, les Australiennes ont martelé la ligne de l’Angleterre et n’ont pas eu la chance de marquer un nouvel essai. Le carton sur l’Anglaise Sarah Beckett à la 80e n’a eu absolument aucun effet.

L’entraîneur par intérim de l’Angleterre, Louis Deacon, peut être satisfait de ce qu’il a vu de la part de son équipe, notamment de la performance sans faille de Holly Aitchison, Joueuse du Match Mastercard, au niveau des coups de pied au but (6/6). La demi d’ouverture a bien contrôlé le jeu ouvert et sera clairement un élément clé de la campagne du WXV 1.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING George Gregan: 'I’m thinking that guy will play with Joe Schmidt' George Gregan: 'I’m thinking that guy will play with Joe Schmidt'
Search