La France règne en maître sur le Rugby Europe Sevens Championship

Par Francisco Isaac
L'équipe de France masculine à 7 célèbre sa victoire à Hambourg.

A moins d’un mois des Jeux olympiques de Paris 2024, les équipes de France Homme et Femme ont remporté le Rugby Europe Sevens Championship au terme d’une compétition qui s’est achevée de manière intense à Hambourg dimanche 30 juin.

ADVERTISEMENT

Le championnat avait débuté le premier week-end de juin, la ville croate de Makarska accueillant vingt-quatre participants. Chez les hommes, la France était restée invaincue et avait remporté l’étape, battant de justesse l’Irlande en finale. Chez les femmes, la Pologne avait une nouvelle fois montré pourquoi elle est l’une des nouvelles étoiles montantes du rugby à sept, en battant la France dans une finale serrée (12-10) et en terminant à la première place.

Trois semaines plus tard, les équipes se sont rendues à Hambourg pour disputer la deuxième étape de la compétition. Comme en Croatie, l’Irlande et la France ont battu toutes les autres équipes pour atteindre la finale du tournoi masculin, les Irlandais étant soutenus par les superstars des World Series Mark Roche, Jordan Conroy et Hugo Keenan. Bien que l’Irlande ait gagné contre la France dans ce dernier match grâce à un essai de pénalité marqué dans les dernières minutes, les Bleus ont remporté la série grâce à une meilleure moyenne de points.

Ce fut une belle démonstration de la puissance et des skills des futures pépites de la France car la plupart de ses athlètes n’ont pas encore fait leurs débuts sur le World Series.

Dans le tournoi féminin, la France s’est qualifiée pour la finale alors qu’elle était déjà championne des Series, la Pologne n’ayant pas réussi à se qualifier pour les demi-finales. Avec Yolaine Yengo et Anne-Cécile Ciofani en feu, les Bleues ont résisté à une Grande-Bretagne énergique et dynamique et ont terminé la finale de Cup avec un score de 19-5.

Sevens
L'équipe de France féminine fait la fête à Hambourg.

Chez les femmes, les BelSevens ont battu l’Espagne 10-7 dans le match pour la troisième place, après avoir perdu 29-0 contre la Grande-Bretagne en demi-finale. La Belgique se classe deuxième au classement final des Rugby Europe Sevens Championship Series.

ADVERTISEMENT

En ce qui concerne les World Rugby Challenger Series, les équipes qualifiées restent inchangées : le Portugal, l’Allemagne et la Géorgie, chez les hommes, et la Pologne, la Belgique et la République tchèque, chez les femmes, seront de retour pour tenter de monter dans le HSBC SVNS en fin de saison prochaine.

Gaspard Lalli et Grace Crompton ont été les meilleurs marqueurs d’essais de la saison chez les hommes et les femmes, avec 15 essais chacun. Le Portugais Vareiro a été le meilleur marqueur de points chez les hommes avec 88 et l’Espagnole Ingrid Algar a été la meilleure marqueuse chez les femmes avec 101 points.

En ce qui concerne la relégation, l’Ukraine et la Croatie, chez les hommes, et l’Ukraine et la Turquie, chez les femmes, devront retourner dans le Rugby Europe Trophy Series en 2025.

Cet article publié à l’origine en anglais sur RugbyPass.com a été adapté par Willy Billiard.

ADVERTISEMENT

Regardez le Championnat U20 World Rugby en direct et gratuitement sur RugbyPass TV. S'inscrire ici dès à présent
*Non disponible en Afrique, Nouvelle-Zélande, Fidji, Samoa, Papouasie-Nouvelle-Guinée et Tonga.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

f
finn 5 hours ago
Ireland and South Africa share the same player development dilemma

What a difference 9 months makes! Last autumn everyone was talking about how important versatile bench players were to SA’s WC win, now we’re back to only wanting specialists? The timing of this turn is pretty odd when you consider that some of the best players on the pitch in the SA/Ireland match were Osbourne (a centre playing out of position at 15), Feinberg-Mngomezulu (a fly-half/centre playing out of position at 15), and Frawley (a utility back). Having specialists across the backline is great, but its not always necessary. Personally I think Frawley is unlikely to displace Crowley as first choice 10, but his ability to play 12 and 15 means he’s pretty much guaranteed to hold down a spot on the bench, and should get a decent amount of minutes either at the end of games or starting when there are injuries. I think Willemse is in a similar boat. Feinberg-Mngomezulu possibly could become a regular starter at 10 for the Springboks, but he might not, given he’d have to displace Libbok and Pollard. I think its best not to put all your eggs in one basket - Osbourne played so well at the weekend that he will hopefully be trusted with the 15 shirt for the autumn at least, but if things hadn’t gone well for him he could have bided his time until an opportunity opened up at centre. Similarly Feinberg-Mngomezulu is likely to get a few opportunities at 15 in the coming months due to le Roux’s age and Willemse’s injury, but given SA don’t have a single centre aged under 30 its likely that opportunities could also open up at 12 if he keeps playing there for Stormers. None of this will discount him from being given gametime at 10 - in the last RWC cycle Rassie gave a start at 10 to Frans Steyn, and even gave de Klerk minutes there off the bench - but it will give him far more opportunities for first team rugby.

4 Go to comments
TRENDING
TRENDING Two broken legs and two more out long-term: Boks' worrying injury list Two broken legs and two more out long-term: Boks' worrying injury list
Search