Hong Kong Sevens : la France dans le bon wagon

Par RugbyPass
Joanna Grisez a marqué trois essais lors du premier match des Bleues, à Hong Kong (Photo by DON MACKINNON/AFP via Getty Images)

La France, la Nouvelle-Zélande et l’Australie ont toutes signé un sans-faute sur cette première journée du Cathay/HSBC Hong Kong Sevens. Ces trois équipes ont déjà composté leur ticket pour Madrid, mais les leaders actuelles, l’Australie, peuvent s’assurer d’une place parmi les deux meilleures équipes de la saison dès ce week-end. La Nouvelle-Zélande, quant à elle, a terminé dorée lors des deux derniers tournois (Vancouver et Los Angeles), et est tenante du titre à Hong Kong.

ADVERTISEMENT

Dans la poule C, le Canada et les États-Unis ont également commencé par deux victoires en autant de matchs, départ idéal dans leur quête d’une place à Madrid. Cela laisse présager un match décisif passionnant ce samedi, dans une répétition de la finale de bronze de Los Angeles.

Poule A : la Nouvelle-Zélande démarre fort la défense de son titre

La Nouvelle-Zélande a entamé la défense de son titre en fanfare, avec une victoire 24-5 sur la Grande-Bretagne, suivie d’une victoire 33-7 sur le Brésil. Michaela Blyde, qui participait à son 50e tournoi dans la discipline, a marqué deux fois pour permettre à son équipe de mener 12-0 à la pause. Portia Woodman-Wickliffe et Stacey Waaka ont ajouté deux autres essais en deuxième mi-temps pour assurer une première victoire dans accroc. Déjà en tête à la pause (12-0), les Black Ferns Sevens n’ont même pas douté quand Milena Silva a marqué pour le Brésil, plantant trois essais supplémentaires avant le coup de sifflet final.

La France a remporté ses deux premiers matchs à Hong Kong de manière éclatante : une victoire 28-17 contre le Brésil suivie d’une victoire 34-7 contre la Grande-Bretagne. Les Françaises ont marqué quatre essais contre le Brésil, tous transformés par Jade Ulutule. Contre la Grande-Bretagne, elles ont pris le large en première mi-temps, bien aidées en ce sens par le triplé de Joanna Grisez, qui rejoindra Marcoussis et l’équipe de France à XV après ce tournoi.

Related

Poule B : l’Australie passe, même à six

L’Australie a entamé son parcours à Hong Kong par un comeback spectaculaire aux dépens des Fidji, battues 19 à 12 alors que leurs adversaires n’étaient que six sur le terrain. Les Fidjiennes ont pourtant commencé fort, en prenant par surprise les leaders de la série dès la première attaque suivie Helenia Young, imitée par sa capitaine Raijieli Daveua peu après, avant que Faith Nathan ne réduise le déficit à combler à cinq unités à la mi-temps. Sharni Smale a égalisé, puis le carton rouge reçu par Madison Ashby semblait devoir rebattre les cartes en faveur du petit archipel du Pacifique. Mais la Fidjienne Younis Bese a écopé d’un carton jaune, ce qui a rééquilibré les forces, Maddison Levi en profitant pour assurer une victoire éclatante.

Les Australiennes ont fait cavalier seul face à l’Irlande, s’imposant 35-0. Les sœurs Teagan et Madison Levi ont scoré dès les premiers instants avant que Bienne Terita ne porte la marque à 21-0 à la pause. En seconde période, Ruby Nicholas a marqué l’essai du break décisif. L’Irlande avait remporté son match d’ouverture 20-7 contre l’Afrique du Sud, Amee. Leigh Murphy Crowe a inscrit un doublé entre les essais de Stacey Flood et de Vicki Elmes Kinlan.

ADVERTISEMENT

Les Fidji ont rebondi lors de leur deuxième match en s’imposant 24-7 face à l’Afrique du Sud, grâce à une première mi-temps dominante marquée par trois essais de Verenaisi Ditavutu, Raijieli Daveua et Ilisapeci Delaiwau. Daveua a ajouté un autre essai après la pause pour maintenir les espoirs de l’équipe de rallier les quarts de finale.

Poule C : les Etats-Unis et le Canada prennent rendez-vous

Le Canada a ouvert les hostilités comme il le fallait à Hong Kong, avec une victoire 24-5 sur le Japon grâce à un doublé de Charity Williams. Le premier a donné le ton du match : un ballon ramassé dans ses propres 22, trois défenseuses battues en chemin.

Pendant ce temps-là, les Américaines ont dominé l’Espagne sur un score identique à celui du Canada, 24-5. Les médaillées de bronze de Los Angeles menaient 12-0 à la pause, et même 24-0 après les deux essais signés Kayla Canett et Alev Kelter. Les seuls points de l’Espagne sont venus en fin de match par Elisabet Segarra Cararach, alors que les Américaines évoluaient à six.

ADVERTISEMENT

Dans un match très serré, le Canada a battu l’Espagne 14-7. Williams a une fois de plus été l’héroïne de la rencontre. Son essai en seconde période a permis aux Canadiennes de passer devant les Espagnoles, en tête depuis l’essai transformé de Juana Stella dès l’entame. Les Etats-Unis et le Japon ont également atteint la pause sur un score de parité (5-5). Jaz Gray et Kelter ont donné l’avantage aux Etats-Unis en marquant chacune un essai. Les Japonaises n’ont pas baissé les bras, mais l’essai de Marin Kajiki est arrivé trop tard. Le match de ce samedi sera crucial pour le Japon s’il veut conserver une chance de devancer l’Afrique du Sud, le Brésil et la Grande-Bretagne avant la Grande Finale de Madrid.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING What Rassie Erasmus said on refereeing in Springboks loss to Ireland What Rassie Erasmus said on refereeing in Springboks loss to Ireland
Search