Le documentaire Whistleblowers en exclusivité sur RugbyPass TV

Par Willy Billiard
Whistleblowers

Whistleblowers, le documentaire évènement suivant les officiels de match pendant la Coupe du Monde de Rugby 2023, est désormais disponible en France, en version sous-titrée, gratuitement et en exclusivité sur RugbyPass TV.

ADVERTISEMENT

Bénéficiant d’un accès sans précédent au « métier le plus exigeant du sport », Whistleblowers donne aux téléspectateurs un éclairage inédit sur les pressions et les émotions subies et ressenties par les meilleurs arbitres du monde lors qu’ils sont en charge des rencontres de la compétition phare du rugby. Des vétérans expérimentés aux débutants en Coupe du Monde de Rugby, le film met en lumière les personnalités qui se cachent derrière le sifflet.

Saisissant, intense et poignant, le documentaire suit les arbitres et leurs familles dans leur préparation pour la compétition et pendant  les sept semaines de la Coupe du Monde de Rugby 2023. L’accent est mis sur les efforts déployés pour prendre des décisions justes, précises et cohérentes dans un environnement sous haute tension.

Avec des entretiens exclusifs, un accès privilégié aux réunions d’équipe, et l’émotion palpable avant et après les matchs, Whistleblowers est un documentaire à ne pas manquer. En explorant leurs histoires sur et en dehors du terrain, ce récit captivant relate les hauts et les bas, les certitudes et les doutes de la sélection, ainsi que la préparation physique et mentale. Il aborde également l’analyse des performances, la dynamique de groupe unique, les relations avec les équipes, et l’impact du cyber harcèlement sur les officiels et leurs proches, ainsi que les mesures prises par World Rugby pour y remédier.

Jaco Peyper, arbitre de la Coupe du Monde de Rugby 2023, a déclaré : « Nous voulons offrir aux fans un aperçu de notre quotidien, un travail extrêmement gratifiant qui nous place au cœur des plus grands événements sportifs. Certains disent que c’est le métier le plus exigeant dans le rugby, et bien que ce ne soit pas toujours facile, les expériences et les amitiés sont aussi un privilège. J’espère que les téléspectateurs comprendront que nous sommes des humains comme les autres, avec des familles, cherchant à donner le meilleur de nous-mêmes. Nous espérons qu’ils auront ainsi une meilleure compréhension de notre environnement de travail et de notre dévouement envers le sport que nous aimons. »

Alan Gilpin, Directeur général de World Rugby, a ajouté : « Je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce film exceptionnel, en particulier aux officiels de match, qui sont la clé de voute de notre sport. Sans eux, il n’y aurait pas de jeu, et j’espère que ce film remarquable nous rappellera à tous le rôle crucial qu’ils jouent, que ce soit lors de la Coupe du Monde de Rugby ou dans le rugby amateur, qui constitue le cœur même de notre sport. Ce sont des êtres humains, ils éprouvent les mêmes émotions que nous, mais grâce à ce film captivant, nous espérons qu’un nouveau niveau de respect et d’empathie sera porté envers les officiels de match du monde entier. »

Une lutte contre le cyberharcèlement qui s’accélère sous l’impulsion de World Rugby

La diffusion de ce documentaire survient peu de temps après qu’un tribunal australien ait pris la décision historique de condamner un individu pour avoir envoyé des messages injurieux visant un arbitre de la Coupe du Monde de Rugby 2023 et sa famille sur les réseaux sociaux. Grâce au programme de lutte contre la haine en ligne de World Rugby qui a permis d’accumuler les preuves, l’accusé a été reconnu coupable d’utilisation abusive des services de communication en ligne à des fins de menace et de harcèlement.

World Rugby peut confirmer que d’autres affaires sont en cours dans cinq juridictions à la suite de cette initiative historique.

ADVERTISEMENT

Whistleblowers est produit par World Rugby Studios en partenariat avec Noah et HBS, avec les producteurs exécutifs David Snowdon, Dan Miodownik, Julien Bertin et James Rothwell. Il totalise déjà 316 226 vues depuis sa mise en ligne dans le reste du monde le 1er février.

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

D
Diarmid 10 hours ago
Players and referees must cut out worrying trend in rugby – Andy Goode

The guy had just beasted himself in a scrum and the blood hadn't yet returned to his head when he was pushed into a team mate. He took his weight off his left foot precisely at the moment he was shoved and dropped to the floor when seemingly trying to avoid stepping on Hyron Andrews’ foot. I don't think he was trying to milk a penalty, I think he was knackered but still switched on enough to avoid planting 120kgs on the dorsum of his second row’s foot. To effectively “police” such incidents with a (noble) view to eradicating play acting in rugby, yet more video would need to be reviewed in real time, which is not in the interest of the game as a sporting spectacle. I would far rather see Farrell penalised for interfering with the refereeing of the game. Perhaps he was right to be frustrated, he was much closer to the action than the only camera angle I've seen, however his vocal objection to Rodd’s falling over doesn't legitimately fall into the captain's role as the mouthpiece of his team - he should have kept his frustration to himself, that's one of the pillars of rugby union. I appreciate that he was within his rights to communicate with the referee as captain but he didn't do this, he moaned and attempted to sway the decision by directing his complaint to the player rather than the ref. Rugby needs to look closely at the message it wants to send to young players and amateur grassroots rugby. The best way to do this would be to apply the laws as they are written and edit them where the written laws no longer apply. If this means deleting laws such as ‘the put in to the scrum must be straight”, so be it. Likewise, if it is no longer necessary to respect the referee’s decision without questioning it or pre-emptively attempting to sway it (including by diving or by shouting and gesticulating) then this behaviour should be embraced (and commercialised). Otherwise any reference to respecting the referee should be deleted from the laws. You have to start somewhere to maintain the values of rugby and the best place to start would be giving a penalty and a warning against the offending player, followed by a yellow card the next time. People like Farrell would rapidly learn to keep quiet and let their skills do the talking.

1 Go to comments
TRENDING
TRENDING French club could be set to reunite Simmonds brothers French club could be set to reunite Simmonds brothers
Search