Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

France 7 doit-elle sa victoire uniquement à Antoine Dupont ?

Par RugbyPass
Le Français Antoine Dupont repousse la défense des États-Unis lors de la troisième journée du HSBC SVNS 2024 à BC Place, le 25 février 2024 à Vancouver, au Canada. Crédit photo : Mike Lee - KLC fotos pour World Rugby

Par Jean-Baptiste Gobelet

La France remporte 19 ans après le titre de 2005 à Paris (coachée par Thierry Janescek à l’époque), un titre majeur sur le HSBS SVNS Series 2024 à Los Angeles. Après six finales perdues, la France soulève enfin son deuxième trophée.

ADVERTISEMENT

Dire que France 7 doit sa victoire uniquement à Antoine Dupont serait réduire le travail du groupe France depuis de nombreuses années.

Les joueurs de Jérôme Daret ont réussi un tournoi XXL en termes de jeu avec notamment les performances remarquées de Timo, Sepho et Zeghdar omniprésents sur les zones de contact.

Les étoiles de Hollywood boulevard étaient alignées pour que la France performe sur cette édition du Los Angeles Sevens, les nations favorites (Argentine & Fidji) se faisant surprendre en quart de finale ont permis un « final four » 100% européen inédit (Espagne, Irlande, Grande-Bretagne et France).

Défense & offloads : les ingrédients du succès français

L’équipe de France a notamment construit sa victoire par une défense de fer, avec un rideau unique à 7 défenseurs et très dense, ce qui leur permet de mettre une pression forte sur les contre-rucks adverses.

Offensivement, les Français ont brillé par leur jeu de passes après contacts. L’équipe de France est celle qui a fait le plus de offloads sur le LA7s.

Depuis quelques saisons, l’équipe de France de Jérôme Daret s’est orientée sur un jeu debout plutôt qu’un jeu au sol. Avec les Fidji, elle fait partie des équipes les plus joueuses qui sont à moins d’un ruck par essai en moyenne.

Avec les gabarits athlétiques du Sevens français, l’équipe de France possède un des plus beaux effectifs du circuit mondial, des joueurs rapides et très physiques, idéal pour ce type de rugby.

ADVERTISEMENT

L’arrivée du meilleur joueur du monde automatiquement procure un plus dans un effectif déjà talentueux. Antoine Dupont a eu une influence considérable dans cette quête d’un nouveau trophée tricolore. L’absence de choc thermique sur le continent nord-américain (hiver comme en France) n’a pas altéré le physique du meilleur joueur du monde.

Réussir la passerelle du rugby à XV au rugby à 7 au cours une saison n’est pas donné à tout le monde même pour des stars du rugby mondial. Beaucoup ont essayé et se sont passés à travers tel que Sonny Bill Williams ou Bryan Habana.

Antoine Dupont en revanche a parfaitement réussi son intronisation dans le SVNS Series avec des performances majuscules qui lui vaut d’être dans la Dream Team du LA7s.

Dupont : Impact mental player

Depuis l’annonce de son arrivée sur les étapes nord-américaines, Antoine Dupont est au cœur de toutes les discussions. Sur la caravane du World Series, la présence d’un joueur de ce calibre impacte automatiquement les équipes adverses.

Certains joueurs ont été déstabilisés mentalement, cela s’est vu dans le jeu avec des fautes techniques anormales de plusieurs joueurs ou des erreurs de connexions défensives. Tandis que côté français, cela a produit l’effet inverse.

ADVERTISEMENT

La dimension mentale est une dimension encore plus importante dans le Sevens avec des matchs couperets à jouer à chaque tournoi.

On a l’impression que toute la pression autour de l’équipe de France a été absorbée par l’arrivée d’Antoine Dupont, on a vu des joueurs français plus imperméables à la pression et surtout beaucoup plus sûrs dans leurs choix de jeu.

L’impact mental de Dupont s’est fait ressentir sur le jour 2. Le moment clef du tournoi se joue lors du quart de finale face aux USA, sur la période d’infériorité numérique à 6 contre 7 avec le carton rouge. La France gère la possession de ballon et fait tourner le chrono.

Toutes les équipes en infériorité numérique lors des quarts ont craqué (Argentine, Fidji). La France, elle, non et va même se faire le luxe de conserver la balle sur toute la seconde mi-temps privant les USA de toutes munitions.

Les commentateurs vont résumer parfaitement la situation au micro de World Rugby : lorsque Antoine Dupont est sur le terrain, la France n’est jamais en infériorité.

Cela résume l’impact mental qu’amène Antoine Dupont sur l’équipe de France, une sérénité collective hors du commun dans les moments faibles.

Le chiffre : 25 Ball Carrier & 6 offloads

Antoine Dupont est le joueur français qui a porté le plus le ballon. Le Français a porté le danger sans cesse durant le LA7s notamment au milieu du terrain, obnubilant deux défenseurs à chaque fois.

Il a fortement gêné les connexions défensives adverses avec ses courses en travers. Les équipes ont dû changer leurs repères défensifs. Nous avons vu des marquages très serrés à deux, voire trois joueurs sur Dupont, ce qui a permis d’ouvrir beaucoup d’espaces autour de lui et de marquer des essais (Sepho contre les Fidji).

Antoine Dupont est monté en puissance sur le second tournoi nord-américain, il a été décisif sur neuf essais sur les 18 au total, dont trois essais spectaculaires en solo sur des moment clefs. Le meilleur joueur du monde à XV a déjà conquis le monde du Sevens.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As of today you will need to reset your password to log into RugbyPass to continue commenting on articles.

Please click the ‘Login’ button below to be redirected and start the account validation and password reset process.

Thank you,

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Ex-Super Rugby flyer helps eliminate Ma’a Nonu & Matt Giteau’s Legion Ex-Super Rugby flyer helps eliminate Ma’a Nonu & Matt Giteau’s Legion
Search