Vannes ne compte pas faire de la figuration

Par Neil Fissler
Francis Saili a porté le maillot des All Blacks à deux reprises (Photo by Hannah Peters/Getty Images).

Promu en Top 14 pour la première fois de son histoire grâce à sa victoire sur Grenoble en finale de Pro D2, le RC Vannes continue de préparer ce grand saut dans l’inconnu en effectuant un recrutement assez pertinent pour un « petit » club pas très fortuné.

ADVERTISEMENT

Les Bretons ont ainsi engagé l’ancien trois-quarts centre des All Blacks Francis Saili, qu’ils suivaient depuis un moment. Pisté également par Bayonne, le joueur, laissé libre par le Racing 92, a paraphé un contrat de deux ans.

Vannes sera son troisième club français depuis qu’il a quitté les Harlequins en 2020. Avant le Racing, il a porté le maillot de Biarritz, participant à la remontée en Top 14 du club basque en 2021.

Saili, 33 ans aujourd’hui, a été sacré champion du monde junior avec la Nouvelle-Zélande en 2011, avant de glaner deux capes avec les All Blacks deux ans plus tard face à l’Argentine à Hamilton, alors qu’il évoluait aux Blues.

Il avait rejoint le Munster en 2015 et deux ans plus tard, a été la province irlandaise à atteindre la finale du Pro 12 avant de traverser la mer d’Irlande pour rejoindre les Harlequins.

Le joueur, qui peut jouer premier ou second centre et dépanner à l’aile, a disputé 19 rencontres l’an dernier pour le Racing 92, pour un essai marqué. Saili est la dernière recrue vannetaise en date, alors que le club intensifie son mercato.

L’ailier fidjien Filipo Nakosi s’est aussi engagé deux saisons en provenance de Castres, tandis que le Chilien Iñaki Ayarza, qui peut jouer n’importe où de 11 à 15, a signé pour quatre ans.

ADVERTISEMENT

Related

Ayarza, mondialiste l’an dernier, quitte donc Soyaux-Angoulème, un club qu’il avait rejoint l’an dernier. Il avait activement participé à la montée du club charentais de Nationale en Pro D2 en 2022.

Parmi les noms ronflants attirés dans le golfe du Morbihan, le pilier international anglais, également Lion britannique et irlandais Mako Vunipola fait figure de tête d’affiche. Multi titré avec les Saracens, son club entre 2011 et 2024, le pilier gauche compte 79 apparitions avec le XV de la Rose.

Il retrouvera son frère Billy en Top 14, le N.8 s’étant engagé avec Montpellier.

Cet article a été à l’origine publié en anglais sur RugbyPass.com et adapté en français par Jérémy Fahner.

ADVERTISEMENT

Regardez le Championnat U20 World Rugby en direct et gratuitement sur RugbyPass TV. S'inscrire ici dès à présent
*Non disponible en Afrique, Nouvelle-Zélande, Fidji, Samoa, Papouasie-Nouvelle-Guinée et Tonga.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Aaron Grandidier Nkanang: 'Sevens doesn’t get the respect it deserves. It’s the Formula One of rugby – pure entertainment.' Aaron Grandidier Nkanang: 'Sevens doesn’t get the respect it deserves. It’s the Formula One of rugby – pure entertainment.'
Search