Sexton de retour, van der Flier sur le banc contre la Roumanie

Par Kim Ekin
(Photo by Guillaume Souvant/AFP via Getty Images)

Le sélectionneur de l’Irlande, Andy Farrell, a dévoilé le groupe amené à affronter la Roumanie au stade de Bordeaux, samedi 9 septembre. Absent des terrains depuis la victoire face à l’Angleterre qui a offert le Grand Chelem à l’Irlande lors du Tournoi des Six Nations 2023, l’ouvreur et capitaine Jonathan Sexton est de retour à la baguette. Josh van der Flier, élu meilleur joueur du monde en 2022, débutera la rencontre sur le banc des remplaçants. 

ADVERTISEMENT

1 Andrew Porter
2 Rob Herring
3 Tadhg Furlong
4 Joe McCarthy
5 James Ryan
6 Tadhg Beirne
7 Peter O’Mahony
8 Caelan Doris
9 Jamison Gibson-Park
10 Johnny Sexton (c)
11 James Lowe
12 Bundee Aki
13 Garry Ringrose
14 Keith Earls
15 Hugo Keenan

Remplaçants

16 Ronan Kelleher
17 Jeremy Loughman
18 Tom O’Toole
19 Iain Henderson
20 Josh van der Flier
21 Conor Murray
22 Jack Crowley
23 Robbie Henshaw

  • Johnny Sexton, annoncé titulaire au poste de demi d’ouverture, est sur le point de faire sa première apparition sur un terrain, que ce soit en club ou pour son pays, depuis la victoire contre l’Angleterre qui a offert à son pays le Grand Chelem dans le Tournoi des Six Nations 2023. Le capitaine de l’Irlande a inscrit 1050 points pour son pays. Il talonne Ronan O’Gara de 34 points (1083) en tant que meilleur réalisateur de l’Irlande.
  • Il ne manque que 16 points à Sexton pour devenir le meilleur réalisateur irlandais de tous les temps en Coupe du Monde de Rugby. L’ouvreur va démarrer la compétition avec 78 points au compteur, à 15 longueurs de Ronan O’Gara (93).
  • Sexton démarre la compétition avec un taux de réussite face aux perches de 88% en 2023 (15/17) sous le maillot du Trèfle. Il a réussi ses six dernières tentatives.
  • Bundee Aki va disputer son 50e match au niveau international (48 pour l’Irlande, deux pour les Lions britanniques et irlandais).
  • Le trois-quarts aile Keith Earls et le pilier droit Tadhg Furlong et le demi de mêlée remplaçant Conor Murray sont les uniques rescapés de la dernière confrontation entre l’Irlande et la Roumanie, lors de la Coupe du Monde de Rugby 2015.
  • Keith Earls est revenu à hauteur de Brian O’Driscoll en tant que meilleur marqueur d’essais de l’Irlande en Coupe du Monde à l’occasion de la victoire face à la Roumanie 44-10 lors de la RWC 2015. Il est désormais le seul détenteur du record avec huit réalisations.
  • Earls est devenu le 9e Irlandais à décrocher au moins 100 sélections lors de la victoire face à l’Angleterre au mois d’août, célébrant l’événement en inscrivant le 5e essai de son équipe.
  • Earls va rejoindre Rory Best au 3e rang des joueurs irlandais les plus capés en Coupe du Monde de Rugby, avec 15 matchs disputés. Brian O’Driscoll et Paul O’Connell en comptent 17.
  • Les ailiers James Lowe et Mack Hansen sont en tête des marqueurs d’essais irlandais en 2023, avec quatre réalisations chacun. Hansen ne figure pas dans la liste des 23, largement modifiée par rapport au groupe vainqueur des Samoa lors du dernier match de préparation de l’Irlande.
  • Tadhg Beirne, qui passe de l’aile de la 3e ligne à la 2e ligne, et le 3e ligne centre Caelen Doris, sont les deux seuls joueurs à conserver leur place dans le XV de départ.
  • Josh van der Flier, désigné meilleur joueur du monde en 2022, devra prendre place sur le banc, Peter O’Mahony étant titulaire sur le côté ouvert de la 3e ligne.
  • Dan Sheehan, Jack Conan et Dave Kilcoyne n’ont pas été retenus car ils se remettent de blessures au pied dans le cas de Sheehan et Conan, tandis que Kilcoyne soigne un problème aux ischio-jambiers.
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 4 hours ago
'Let them keep talking' - Mike Catt claps back over Bok remarks

“You want that – not hatred – but whatever it is that stirs it all up. It’s good.” Agree with this. If you can put a common motivating idea in all your players heads during a game it can produce a real Team perfromance. Erasmus is pretty expert at this. It is quite clear that the comments by Etzebeth, Allende and others were not coincidence and were actioned to create animoisty before the series in order to galvanise the South African mind set. While I understand it, I don’t like it. They result in unnessary vitriol between supporters and for what? I don’t think any of the SA players seriously believe any of these claims and with Ireland ignoring them Erasmus won’t get the escalation he seeks. The vitriol shown by some SA and indeed NZ supporters is extremely weird for NH supporters (OK, maybe England have felt it) but it just feels very odd over a sport. Ireland were more or less sh1t for the first 100 years of their rugby, they have improved significantly in the last 25 to be in a position around now (it may not last) to go into a match with the big guns with a real shot of winning. The reaction to this from some SH supporters has been bizarre with conspiracy theories of ‘Arrogance’ fueling abuse from supporters and even NZ players to Irish crowds during the world cup. I love International rugby and the comraderie between supporters. I genuinely dread and dislike the atmosphere around games with the southern giants. They take this very personally. NH teams: play them, try and beat them, enjoy the craic with their players and supporters and wish them well. SH teams wish them well and they call you arrogant in the press months later. Its just a matter of try and beat them and then good riddance til the next time.

7 Go to comments
FEATURE
FEATURE Gareth Thomas: 'I’ve always thought I was a bit like Dan Carter.' Gareth Thomas: 'I’ve always thought I was a bit like Dan Carter.'
Search