Les Samoa étaient tellement proches de l'exploit

Par Willy Billiard
TOULOUSE, FRANCE - SEPTEMBER 28: Sama Malolo and Melani Matavao of Samoa embrace at full-time following the Rugby World Cup France 2023 match between Japan and Samoa at Stadium de Toulouse on September 28, 2023 in Toulouse, France. (Photo by Phil Walter/Getty Images)

Les Samoa sont passés à deux doigts de l’exploit en s’inclinant dans les derniers instants 18-17 du match de la poule D à Lille, après avoir mené pendant 52 minutes. L’exploit aurait été majuscule entre la 14e nation mondiale (les Samoa) et la 6e (l’Angleterre).

ADVERTISEMENT
Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
England
18 - 17
Temps complet
Samoa
Toutes les stats et les données

Mais quelque soit le résultat, ça n’aurait rien changé pour les Anglais qui étaient déjà qualifiés depuis une semaine pour les quarts de finale. Ni d’ailleurs pour les Samoa qui étaient déjà éliminés.

Les Samoa n’ont jamais battu l’Angleterre en huit confrontations

Ça faisait six ans qu’ils ne s’étaient pas croisés et de l’eau avait passé sous les ponts depuis la victoire des Anglais 48-14 à Twickenham. Non seulement jamais les Samoa n’avaient battu l’Angleterre en huit confrontations, mais le plus proche avait été 13 points entre les deux équipes (2003 et 2010).

Malgré un essai non transformé du deuxième-ligne Ollie Chessum (8e) en début de rencontre, la première période a appartenu aux Samoa, (essai de l’ailier Nigel Ah-Wong, 21e) qui ont profité de chaque faute des Anglais pour jouer les opportunistes.

Synthèse du match

2
Coups de pied de pénalité
1
2
Essais
2
1
Transformations
2
0
Drops
0
92
Courses avec ballon
110
8
Franchissements
7
16
Turnovers perdus
12
7
Turnovers gagnés
5

Une mauvaise réception de balle de l’arrière Freddie Steward dans son en-but ? Ah Wong aplatit (28e). Une mauvaise communication entre Maro Itoje et Ben Earlà la réception d’une chandelle ? L’arrière Duncan Paia’aua en profite (31e).

Bon, celui-ci sera refusé pour un en-avant, après la transformation, certes manquée. N’empêche, les Samoa mettaient une pression incroyable sur leurs adversaires dans cette première mi-temps de feu (8-14).

Un regain de confiance

Le pressing n’a pas cessé à la reprise avec une autre belle opportunité d’essai si le offload de Paia’aua n’était pas tombé dans l’oubli (44e) ou une autre si Ah Wong n’avait pas manqué son petit coup de pied rasant à cinq mètres de l’en-but. Néanmoins, une pénalité de Sopoaga face aux poteaux permettait de ne pas repartir les mains vides (47e).

Graphique d'évolution des points

England gagne +1
Temps passé en tête
28
Minutes passées en tête
45
35%
% du match passés en tête
56%
54%
Possession sur les 10 dernières minutes
46%
7
Points sur les 10 dernières minutes
0

Bref, deux belles actions avortées mais dévastatrices en termes de confiance pour les sujets de Sa Majesté. Le manque de vigilance entraîné par la fatigue allait alors toucher les deux équipes. Les Samoa devaient être sanctionnées deux fois, mais Farrell ne passa qu’une pénalité.

La seconde ? Elle lui sera déniée après avoir trop tardé à la taper. Trois points de perdus facilement (64e). Quelques minutes plus tôt, il était devenu le marqueur de points de toute l’histoire de l’Angleterre (1 181) devant Johnny Wilkinson (1 179).

ADVERTISEMENT

Momentum

0'
HT
FT
England
Samoa

Seul l’avantage numérique pendant les dix minutes de suspension du trois-quarts centre Tumua Manu (65e) ont permis aux Anglais de reprendre le score in extremis grâce à un essai sous les poteaux de Danny Care, rentré en jeu alors que Manu sortait (18-17).

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Why Sebastian Cancelliere has fallen for Glasgow Why Sebastian Cancelliere has fallen for Glasgow
Search