La double-casquette de Richard Cockerill au sein du rugby géorgien

Par Willy Billiard
L'entraîneur anglais de Montpellier, Richard Cockerill, avant le début du match de rugby à XV du Top14 français entre le Montpellier Hérault Rugby et le Stade Rochelais (La Rochelle) au stade GGL de Montpellier, dans le sud de la France, le 20 août 2023. (Photo by Sylvain THOMAS / AFP) (Photo by SYLVAIN THOMAS/AFP via Getty Images)

L’ancien entraîneur de Montpellier et des Leicester Tigers, passé aussi par Toulon en 2017, a été officiellement nommé à la tête du rugby géorgien, avec pour mission d’entraîner l’équipe nationale et la franchise du Black Lion.

ADVERTISEMENT

La nomination de Cockerill met fin à un processus de recherche de près de quatre ans pour trouver un entraîneur de l’équipe nationale pour remplacer Milton Haig pour les Lelos avec Levan Maisashvili, leur patron lors de la Coupe du Monde de Rugby 2023, qui ne devait à l’origine qu’assurer l’intérim.

Il remplace ainsi Levan Maisashvili après sa démission suite à la dernière Coupe du Monde de Rugby marquée par un match nul (18-18 contre le Portugal) et trois défaites (35-15 contre l’Australie, 17-14 contre les Fidji, et 43-19 contre le Pays de Galles).

L’homme de la situation

Légende de Leicester en tant que joueur (250 sélections) et entraîneur (pendant huit ans), Cockerill est réputé pour aider les équipes à dominer en attaque et semblerait être le candidat idéal pour une équipe géorgienne qui a eu du mal à s’imposer avec autant de succès que d’habitude pendant la Coupe du monde.

Related

Peu après avoir été limogé des Tigers en 2017, il a accompagné Toulon jusqu’à la finale du Top 14 en tant qu’entraîneur principal, avant un passage de quatre ans à Édimbourg où il a emmené le club à sa première et unique demi-finale du Pro14/United Rugby Championship et à l’un des trois quarts de finale de la Champions Cup de son histoire.

Avant son passage à Montpellier, l’ancien international anglais (27 sélections entre 1997 et 1999) était l’entraîneur des avants de l’Angleterre sous Eddie Jones et a été très brièvement entraîneur principal par intérim avant que Steve Borthwick ne prenne le poste, bien qu’il n’ait jamais entraîné l’Angleterre pour un match.

Prêt à se lancer

Lié aux Lelos depuis un certain temps, Richard Cockerill a déclaré qu’il était prêt à se lancer et qu’il était honoré de faire partie de l’équipe.

« Je suis vraiment enthousiaste et honoré d’endosser le rôle d’entraîneur principal de l’équipe de Géorgie », a-t-il déclaré.

« C’est un pays de rugby fantastique, doté de joueurs talentueux, d’une grande tradition et d’une bonne infrastructure.

ADVERTISEMENT

« J’ai hâte de travailler avec les joueurs, les entraîneurs et les officiels. Je suis convaincu que nous pouvons amener la Géorgie à un niveau international supérieur.

« On parle beaucoup de nations du tier 1 et du tier 2, mais je pense que les frontières sont floues aujourd’hui et qu’il devrait y avoir plus d’opportunités pour les nations de rugby émergentes. »

Objectif : remonter dans le classement mondial

Actuellement 14e au classement mondial, la Géorgie sera emmenée par Cockerill jusqu’à la prochaine Coupe du Monde de Rugby en Australie en 2027, avec l’espoir de décrocher quelques victoires marquantes en cours de route.

Le Portugal en particulier, qui a réalisé une brillante Coupe du Monde de Rugby en 2023, est actuellement classé devant eux, à la 13e place, et le Japon à la 12e place, ce que le nouveau coach a l’ambition de changer.

Sa première tâche sera le Rugby Europe Championship, avant d’affronter le Japon en milieu d’année.

ADVERTISEMENT

Le président de la fédération géorgienne de rugby, Ioseb Tkemaladze, a déclaré : « Nous sommes ravis que Richard ait accepté de devenir notre entraîneur principal. C’est un dirigeant très expérimenté qui a fait ses preuves pendant de nombreuses années en Angleterre, en Écosse et en France, que ce soit au niveau des clubs ou au niveau international.

« Il est réputé pour être un bon motivateur qui tire le meilleur de ses joueurs et nous sommes très heureux d’entamer ce nouveau chapitre important pour le rugby géorgien.

« Richard peut s’appuyer sur les succès de Levan Maisashvili – nos victoires historiques sur le Pays de Galles et l’Italie et la domination du Rugby Europe Championship – pour nous faire passer au niveau supérieur.

« Avec sa double casquette de dirigeant de l’équipe nationale et de superviseur de notre franchise Black Lion, Richard sera en mesure de donner un coup d’accélérateur au développement de notre prochaine génération de joueurs de premier plan. »

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Bold RG Snyman call made as Munster change 4 for Glasgow semi-final Bold RG Snyman call made as Munster change 4 for Glasgow semi-final
Search