Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

Andy Farrell ne lâche pas Antoine Frisch

Par Jérémy Fahner
En attendant le bleu de la France ou le vert de l'Irlande, Antoine Frisch porte le maillot rouge du Munster (Photo By Eóin Noonan/ Getty Images).

Il est l’un de ces “ovnis” chers à Fabien Galthié. Antoine Frisch, passé sous les radars en France, a obtenu sa première convocation cette semaine, en préparation du Crunch de samedi. Si le joueur du Munster n’a pas obtenu de cape et est rentré dans son club, l’attention qu’il a généré depuis cette apparition en bleu ne faiblit pas.

ADVERTISEMENT

Andy Farrell en a remis une couche ce vendredi en conférence de presse, en amont du match Irlande – Ecosse, décisif pour déterminer l’issue du Tournoi des Six Nations 2024.

Rencontre
Six Nations
Ireland
17 - 13
Temps complet
Scotland
Toutes les stats et les données

« J’ai déjà évoqué avec Antoine ce que nous pensions de lui et je sais qu’il a l’ambition de représenter l’Irlande au niveau international », a déclaré le sélectionneur irlandais.

Frisch, Anglais par sa mère et aux origines irlandaises, a déjà porté le maillot du Trèfle. C’était en 2022, lors du Emerging Ireland tour, une tournée d’une équipe d’Irlande bis constituée de joueurs en devenir. Mais cela ne compte pas comme une cape officielle.

« Il se situait tout en haut de la liste pour les places à prendre, et notre opinion, c’est que c’est un grand joueur », poursuit Farrell. Lequel a découvert avec le staff de Fabien Galthié une concurrence imprévue, mais qui ne l’inquiète pas.

« J’imagine que quand il a reçu l’appel de l’équipe de France, il a tout de suite sauté sur l’occasion pour prouver qu’il avait le niveau international, et pour voir jusqu’où il pouvait aller dans ce domaine », se convainc l’ancien treiziste.

Qui doit aussi juger qu’avec Nicolas Dupoortere, Émilien Gailleton, Pierre-Louis Barassi ou Arthur Vincent, les Bleus avaient en main un gros réservoir de trois-quarts centre plus jeunes que le Munsterman (27 ans) et rodés au plus haut niveau.

ADVERTISEMENT

Antoine Frisch, remis à la disposition de son club, aura sans doute noté qu’à l’inverse, les Irlandais évoluant à son poste sont généralement plus âgés que lui (Akhi, Henshaw, Ringrose) ou au mieux de sa génération (Stockdale, Frawley).

Cette donnée influencera-t-elle sa décision ? En tout cas, « il fait toujours à 100 % partie de notre réflexion », certifie Farrell, qui pourrait offrir à Frisch sa première cape sous le maillot du Trèfle cet été, lors de la tournée de l’Irlande en Afrique du Sud.

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As part of a series of planned improvements, we will need you to reset your RugbyPass password from 24/07/24 to continue commenting on articles.

You don’t need to change anything until that time.

Thank you,

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE 'The gene pool is remarkably strong for anyone interested in making future athletes' Inside the Olympic village 'The gene pool is remarkably strong for anyone interested in making future athletes' Inside the Olympic village
Search