Wilkinson, Carter, Dusautoir et d'autres lancent la Global Rugby Players Foundation

Par Liam Heagney
Les fondateurs Jonny Wilkinson, Kristine Sommer, Census Johnston, Conrad Smith, Rachael Burford et George Gregan (de g. à d.) étaient réunis à Londres le jeudi 30 mai pour le lancement de la Global Rugby Players Foundation (Photo by John Phillips - World Rugby/World Rugby via Getty Images).

D’anciens et d’actuels joueurs de rugby issus du monde entier, dont les légendes Siya Kolisi, Dan Carter, Jonny Wilkison ou encore George Gregan, se sont réunis pour fonder une nouvelle organisation à but caritatif, la Global Rugby Players Foundation (Fondation mondiale des joueurs de rugby, GRPF).

ADVERTISEMENT

Appuyé par World Rugby et International Rugby Players (l’instance internationale représentant les joueurs professionnels), l’ancien capitaine des Wallabies George Gregan présidera le conseil d’administration de cette nouvelle organisation caritative indépendante, qui a nommé Sara Heath au poste de directrice générale.

Avec ses dix membres fondateurs (Kolisi, Carter, Wilkinson, Gregan comme cités précédemment, mais aussi Conrad Smith, Thierry Dusautoir, Census Johnston, Sharni Williams et Rachael Burford), la Global Rugby Players Foundation aura comme vocation de donner aux joueurs qui ont contribué au succès du rugby les moyens d’avoir une vie saine et épanouie une fois leur carrière terminée.

La fondation cherchera à développer des solutions locales à des problèmes mondiaux qui pourraient toucher les joueurs, peu importe où ils se trouvent dans le monde. La fondation sera véritablement lancée le 1er juin avec quatre programmes pilotes en Irlande, en Afrique du Sud, dans les îles du Pacifique et en Nouvelle-Zélande. Au niveau mondial, les actions commenceront à l’automne, et d’autres phases de financement auront lieu durant l’hiver 2024.

Après avoir bataillé ensemble sous le maillot du Stade Toulousain, Thierry Dusautoir (2e plan, casqué) et Census Johnston (ballon en main) se lancent côte à côte dans l’aventure GRPF (Photo by Mark Runnacles/Getty Images).

Un programme complet, comprenant tous les aspects de la vie des joueurs, sera établi en fonction de cinq grands principes.

  • Financement sur le terrain : il s’agira de subventions accordées par des associations de joueurs ou des partenaires de confiance, avec des programmes d’une durée d’au moins un an, adaptés aux différences régionales.
  • Programmes mis en œuvre de manière coordonnée par la GRPF : y compris l’accès à des programmes de santé et de bien-être, la recherche dans le domaine de la santé, notamment la santé des femmes, et des programmes préventifs en matière de santé mentale.
  • Accompagnement de carrière et d’entreprise : cet accompagnement sera dispensé individuellement et en groupe, afin d’aider les joueurs à définir leur vie future une fois leur carrière de joueurs terminée.
  • Soutien à la communauté : y compris le développement d’une application communautaire permettant de rester en contact avec les autres membres de la fondation.
  • Programmes de partenariat : la fondation travaillera avec des organisations, des sponsors et des investisseurs pour offrir des opportunités aux anciens joueurs.

« Certains joueurs réussissent totalement la transition vers l’après-midi, mais ce que beaucoup de personnes ne réalisent pas, ce sont les nombreux défis à relever quand on arrête de jouer », a rappelé la directrice générale de la GRPF Sara Heath.

« Le rugby a une responsabilité envers ces joueurs et la Global Rugby Players Foundation cherche à redonner un cadre à l’après-rugby, en l’envisageant comme un défi positif et une opportunité de construire quelque chose de nouveau et d’excitant, au-delà du jeu. »

ADVERTISEMENT

« Le lancement de la fondation est une étape importante dans la manière dont nous soutenons le bien-être des joueurs professionnels, dans le monde entier. Ces dernières années, d’anciens joueurs ont mis en souligné la nécessité d’être accompagnés au moment où ils raccrochent les crampons », a ajouté le boss de la RPFR, l’Australien Omar Hassanein, notamment passé par Tarbes durant sa carrière de joueur.

« Parmi les défis les plus courants, on retrouve une perte d’identité et des changements radicaux dans la vie quotidienne. Les joueurs peuvent avoir le sentiment d’être perdus, ce qui amène d’autres défis. La GRPF aidera à résoudre ces problèmes, au-delà du jeu. »

Du côté de World Rugby, partenaire impliqué dans la création de la GRPF, on est « ravis de voir la Global Rugby Players Foundation fonctionner », comme l’a souligné le directeur général Alan Gilpin. « Quand les joueurs sont venus nous voir avec leur idée, une œuvre caritative pour soutenir les joueurs dans leur vie au-delà du sport, nous n’avons été que trop heureux d’apporter tout notre soutien possible. »

« Le travail de la fondation ne fait que commencer. J’ai hâte de la voir se renforcer dans les mois et années à venir. World Rugby continuera à jouer son rôle en soutenant le bien-être de ses joueurs, anciens comme actuels. »

  • Cliquez ici pour retrouver tous les détails de la Global Rugby Players Foundation
ADVERTISEMENT


ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Gatland braces himself for a summer of short term pain for long term gain Gatland braces himself for a summer of short term pain for long term gain
Search