Voici comment la France pourrait se retrouver 5e nation mondiale

Par Kim Ekin
Scotland v France – Summer Nations Series – Scottish Gas Murrayfield Stadium

Six rencontres comptent pour le classement mondial World Rugby masculin généré par Capgemini lors d’un week-end où la moitié des 20 équipes en lice pour la Coupe du Monde de Rugby 2023 sont en action.

ADVERTISEMENT

Les Summer Nations Series se poursuivent avec l’Angleterre et le Pays de Galles et la France et l’Écosse pour les matchs retour après ceux de samedi dernier.

L’Angleterre reçoit le Pays de Galles à Twickenham pour tenter de se remettre de sa décevante défaite 20-9 à Cardiff, tandis que l’Écosse se rend à Paris pour tenter de confirmer sa victoire 25-21 à Murrayfield.

Par ailleurs, la Géorgie et le Portugal se retrouvent sur le terrain pour la première fois depuis leur participation à la grande finale du Rugby Europe Championship en mars. Tenants du titre, les Lelos affrontent la Roumanie à Tbilissi et les Os Lobos rejouent la finale haletante des éliminatoires de la Coupe du Monde 2023 de novembre dernier contre les États-Unis à Faro.

Temuco accueillera la toute première rencontre entre le Chili et la Namibie, tandis que le match des Tonga contre le Canada à Nuku’alofa jeudi 11 août promet de donner un beau départ à un nouveau week-end chargé, alors que la Coupe du Monde 2023 se rapproche de plus en plus.

DES HAUTS ET DES BAS

En termes de classement, les matchs les plus importants pourraient bien être les deux rencontres des Summer Nations Series au Stade de France et à Twickenham.

En cas de deuxième victoire sur les Bleus en autant de semaines, l’Écosse peut prétendre à la quatrième place, son meilleur classement historique, si l’écart est supérieur à 15 points.

La France ne peut pas gagner suffisamment de points pour améliorer sa position actuelle de troisième, mais elle tomberait derrière l’Écosse, à la cinquième place, si elle était battue.

ADVERTISEMENT

L’Angleterre ne peut pas sortir de la sixième place, quel que soit son résultat à domicile face au Pays de Galles, mais les Gallois seront les mieux classés des deux nations s’ils confirment leur victoire de la semaine dernière à Cardiff par un autre résultat positif.

Une victoire, quelle qu’elle soit, permettrait au Pays de Galles de se hisser à la septième position, devant l’Angleterre et l’Australie, qui n’est pas en lice ce week-end.

S’ils parviennent à améliorer leur résultat de la semaine précédente d’au moins un point supplémentaire, le Pays de Galles gagnera une place de plus et se hissera au sixième rang, devant l’Argentine qui sera également dépassée.

Une défaite, quelle qu’elle soit, ferait chuter l’Angleterre à son plus bas niveau historique, la 9e place, avec un peu moins d’un dixième de point d’écart avec les Fidji (10e).

LES USA FACE AU PORTUGAL

La rencontre entre le Portugal et les États-Unis à Faro sera certainement un autre match très disputé compte tenu de ce qui s’est passé il y a neuf mois dans le match décisif du Tournoi de qualification finale de la Coupe du Monde de Rugby 2023.

ADVERTISEMENT

Le demi de mêlée d’Os Lobos, Samuel Marques, avait fait preuve de sang-froid à l’époque pour botter la pénalité qui avait permis d’égaliser à 16-16 et d’envoyer Os Lobos à la Coupe du Monde de Rugby 2023 aux dépens des États-Unis, à la différence de points.

Le Portugal ne pourra pas faire mieux que la 16e place s’il obtient sa première victoire contre les États-Unis en quatre tentatives. Mais les États-Unis gagneraient une place et poursuivraient leur ascension au classement sous la houlette du nouvel entraîneur Scott Lawrence s’ils parvenaient à s’imposer en Algarve.

Si les adversaires nord-américains du Canada leur font également une faveur en battant les Tonga jeudi 11 août, les États-Unis aborderont le match en sachant qu’une victoire sur le Portugal leur permettrait de gagner deux places et de se hisser au 15e rang du classement mondial.

Le Portugal pourrait perdre jusqu’à trois places s’il perd et si la Roumanie remporte une surprenante victoire contre la Géorgie à Tbilissi.

Si la Roumanie bat la Géorgie et qu’il y a un résultat positif dans un sens ou dans l’autre dans la rencontre Portugal-États-Unis, les Chênes gagneront une place, passant devant l’équipe battue à Faro, et atteignant ainsi la 18e place.

Une victoire de la Roumanie par plus de 15 points leur permettrait de gagner trois places et de se retrouver à la 16e place si le Portugal et les États-Unis font match nul comme la dernière fois qu’ils se sont rencontrés à Dubaï.

Avec un écart de 11,67 points entre les équipes avant la prise en compte de la pondération à domicile, la Géorgie n’obtiendra aucun point pour avoir battu la Roumanie lors de son premier match de préparation à la Coupe du Monde 2023.

De même, les Tonga ne seront pas récompensés s’ils mettent fin à trois défaites consécutives et remportent leur premier test depuis novembre.

Le Canada sera assuré de gagner deux places au 21e rang s’il bat les Tonga par plus de 15 points. Un écart moins important pourrait suffire en fonction du résultat du dernier match du week-end à Temuco.

Même avec 1,85 point en jeu pour une large victoire, la Namibie ne pourra pas améliorer sa position actuelle de 21e en cas de victoire sur le Chili, pays organisateur.

En cas de défaite, les Chiliens perdront deux places et se retrouveront à la 24e position, mais ils seront les mieux classés des équipes s’ils s’imposent face aux Welwitschias.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Buoyant England travel to New Zealand full of hope but are they walking into an All Blacks ambush? Buoyant England travel to New Zealand full of hope but are they walking into an All Blacks ambush?
Search