REVOIR – le strike de Tuilagi en Uruguay

Par Willy Billiard
Posolo Tuilagi vs. Uruguay

Entré à la 59e minute de jeu pour remplacer Pierre-Henri Azagogh contre l’Uruguay mercredi 11 juillet à Montevideo, le deuxième-ligne de l’USA Perpignan n’aura pas tardé avant de faire parler de lui.

ADVERTISEMENT

Une minute plus tard, après sa première mêlée, le ballon est envoyé au large et remonte tranquillement le long de la ligne des 22 de Los Teros alors que les Bleus Développement multiplient les phases d’attaque. Le ballon arrive finalement dans les mains de Posolo Tuilagi, bien servi par Florent Vanverberghe. Le colosse entame une course rentrante, échappant à un plaquage pour aller marquer sous les poteaux le troisième essai des tricolores.

« C’est intéressant de voir ce joueur aller chercher des intervalles et de ne pas seulement rester sur du frontal. Il est allé chercher un intervalle, il l’a trouvé et il finit sa course dans l’en-but uruguayen », analyse Olivier Magne sur la chaîne L’Equipe.

Le fils de Henry Tuilagi ne va pas en rester là. Trois minutes plus tard, il en remet une couche en faisant exploser la défense de l’Uruguay.

Une touche, un ruck et le ballon qui lui revient encore. Cette fois, il démarre d’un peu plus loin, à une quarantaine de mètres, et remonte en raffutant un, deux, puis trois joueurs avant de déposer sous la barre.

« Ce qu’il faut regarder dans cette charge, cette percée de Tuilagi dans cet essai, c’est surtout sur le plan technique : le changement de bras. Il a le ballon d’un côté avec un raffut et, immédiatement, il arrive à faire passer son ballon de l’autre côté pour raffuter un défenseur qui vient. C’est remarquable cette coordination d’un joueur qui fait quand même 140 kg et arrive dans le déplacement à changer de ballon de côté pour se débarrasser de défenseurs qui arrivent pour le plaquer. Au-delà de regarder un joueur hyper puisant et qui arrive dans pas mal de circonstances, c’est un joueur qui a aussi une belle technique », souligne Olivier Magne, ancien troisième-ligne aile (89 sélections).

Il y a un an, alors qu’il n’était âgé que de 19 ans (il aura 20 ans le 28 juillet), Posolo Tuilagi était sacré champion du monde avec les Bleuets en Afrique du Sud. Il compte aujourd’hui 4 sélections – celle contre l’Uruguay étant son cinquième match international n’est pas considéré comme un test officiel.

ADVERTISEMENT

Related

Regardez le Championnat U20 World Rugby en direct et gratuitement sur RugbyPass TV. S'inscrire ici dès à présent
*Non disponible en Afrique, Nouvelle-Zélande, Fidji, Samoa, Papouasie-Nouvelle-Guinée et Tonga.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Springboks subdue Portugal despite 2nd minute red card Springboks subdue Portugal despite early red card
Search