Retraite : Danny Care veut privilégier sa famille

Par RugbyPass
Danny Care file photo

Danny Care, 37 ans, a fait cette annonce sur les réseaux sociaux lundi 25 mars, un peu plus d’une semaine après la fin du Tournoi des Six Nations, où il a gagné sa 101e et donc dernière cape contre la France à Lyon.

ADVERTISEMENT

Cette annonce met fin à une carrière de 16 ans de joueur international pour la légende des Harlequins, qui a commencé contre les All Blacks en juin 2008 à l’âge de 21 ans (défaite 37-20).

Il a aidé l’Angleterre à réaliser le Grand Chelem du Tournoi des Six Nations en 2016, en plus des titres remportés en 2011 et 2017.

Daniel Stuart Care, de son vrai nom, a également participé à deux Coupes du Monde de Rugby, obtenant une sélection en 2015, cinq en 2023, permettant à l’Angleterre de se qualifier pour les demi-finales en France en 2023.

Il est devenu le dernier joueur de l’Angleterre à passer la barre des 100 sélections contre l’Irlande dans le Tournoi des Six Nations, un exploit que beaucoup pensaient ne pas voir se produire après avoir été exclu de l’équipe par Eddie Jones en 2018.

Bien qu’il ait brièvement réintégré l’équipe d’Angleterre en 2022 sous la direction du même Jones, c’est l’actuel sélectionneur de l’Angleterre, Steve Borthwick, qui a donné un nouveau souffle à la carrière internationale de Care, en le rappelant pour la Coupe du monde de l’année dernière.

« Toutes les bonnes choses ont une fin »

Dans une déclaration sur les réseaux sociaux, le demi de mêlée a écrit : « Jouer pour l’Angleterre une fois était un rêve qui se réalisait. Jamais dans mes rêves les plus fous je n’ai pensé que j’aurais l’occasion de le faire plus de 100 fois.

« Après avoir beaucoup réfléchi ces derniers mois, le moment me semble venu, pour moi et pour l’équipe, de prendre ma retraite du rugby international.

ADVERTISEMENT

« Les douze derniers mois passés au sein de l’équipe d’Angleterre ont été sans conteste mes meilleurs moments, avec des souvenirs que ma famille et moi-même chérirons et garderons à jamais en mémoire.

« Je suis immensément fier d’être anglais et d’avoir eu le privilège de représenter ce pays extraordinaire au cours des 16 dernières années. L’équipe se trouve dans une position très excitante et il y a des jeunes neuf incroyables que j’ai hâte de regarder et de soutenir pour qu’ils fassent avancer l’équipe.

« À Steve, Jamie, aux entraîneurs et à tout le staff, merci d’avoir cru en moi. Je sais que cette équipe va faire des choses incroyables.

« Je tiens à remercier du fond du cœur tous les supporters anglais qui m’ont soutenu de manière inconditionnelle, moi et l’équipe, tout au long de ces années, dans le monde entier. C’est important pour moi et rien n’égalera jamais le sentiment que j’éprouverai en marchant vers vous tous à Twickenham.

ADVERTISEMENT

« Merci à tous les entraîneurs qui m’ont choisi, laissé tomber, repris, laissé tomber à nouveau, qui m’ont aimé ou détesté. J’espère avoir montré qu’il ne faut jamais abandonner.

« Toutes les bonnes choses ont une fin. »

Trop d’absences

S’exprimant dans le podcast Rugby Union Weekly de la BBC, Danny Care a expliqué les vraies motivations de sa décision qui couvait depuis un certain temps.

« Je me suis dit que je ne pouvais pas continuer à faire ça pour toujours. J’ai une jeune famille à la maison que j’ai beaucoup quittée, et je rate beaucoup de choses », a-t-il confié.

« Au cours des neuf derniers mois, j’ai été absent pendant environ six mois.

« Vous savez ce que c’est que d’avoir des enfants à la maison. Je leur manque. Quand ils commencent à me demander si je ne vais pas repartir, c’est chaque fois plus difficile de les quitter.

« C’est le bon moment pour l’équipe d’avoir un autre neuf ou quelques autres neuf qui peuvent venir et montrer ce qu’ils peuvent faire parce qu’il y a des jeunes garçons brillants.

« Je ne veux jamais me mettre en travers du chemin de qui que ce soit. L’équipe passe avant tout. »

Il continuera à représenter les Harlequins

Fort de ses 369 apparitions sous le maillot des Harlequins, Danny Care continuera à représenter son club, avec lequel il a remporté deux titres de Premiership.

« Il a été le professionnel ultime au cours des 15 dernières années et a travaillé extrêmement dur pour se battre pour revenir et atteindre 101 cape », a salué Billy Millard, directeur du rugby des Harlequins.

« Cela témoigne grandement de son caractère, de son dévouement et de son professionnalisme, et nous le félicitons pour sa brillante carrière en Angleterre. Nous sommes impatients de voir son influence perdurer chez les Harlequins. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING 'Doesn't look happy': Munster slammed for disrespecting Ireland captain 'Doesn't look happy' Munster slammed for disrespecting Ireland captai
Search