Michael Hooper postule également pour les JO de Paris 2024

Par RugbyPass
(Photo by Saeed Khan/AFP via Getty Images)

Michael Hooper est en bonne voie pour potentiellement affronter Antoine Dupont aux Jeux olympiques de Paris 2024. Rugby Australia a confirmé que l’ex-Wallabies ferait partie de l’équipe masculine de rugby à sept de son pays en 2024.

ADVERTISEMENT

Cette confirmation est intervenue quelques heures après qu’il a été annoncé qu’Antoine Dupont ne participerait pas au prochain Tournoi des Six Nations pour se consacrer plutôt aux HSBC SNVS Series, afin de pouvoir prendre part aux Jeux olympiques qui se dérouleront en juillet prochain au Stade de France.

Related

Un communiqué a été publié à ce sujet : « Le capitaine des Wallabies le plus capé d’Australie, Michael Hooper, a signé avec la sélection de rugby à sept de Rugby Australia pour 2024 et s’engagera dans les prochaines HSBC SVNS Series, dans le cadre de la préparation aux Jeux olympiques de 2024 à Paris.

« Quatre fois lauréat de la John Eales medal en tant que joueur de l’année des Wallabies, Hooper passe au programme de rugby à sept après avoir fait ses débuts en Super Rugby en 2010 pour les NSW Waratahs et compté 125 sélections internationales à XV.

Avec l’équipe de rugby à sept en janvier

« Hooper rejoindra le programme de rugby à sept à plein temps en janvier et espère disputer son premier tournoi à domicile lors du premier SVNS de Perth pendant le long week-end de Australia Day (la fête nationale australienne).

« World Rugby a réorganisé les HSBC SVNS Series pour 2024. Le calendrier intègre désormais huit festivals de rugby dans les grandes villes du monde, avec les tournois masculin et féminin se déroulant en même temps lors de chaque événement – Perth étant la troisième étape de la nouvelle saison.

« L’équipe de rugby à sept masculine australienne s’est qualifiée automatiquement pour les Jeux olympiques grâce à son classement final dans les World Rugby Sevens Series de l’année dernière. Le tournoi olympique de rugby à sept se déroulera au Stade de France à Paris en juillet prochain.

« Les équipes australiennes masculine et féminine de rugby à sept entament leur campagne des SVNS Series les 2 et 3 décembre à Dubaï avant de se rendre au Cap, à Perth, à Vancouver, à Los Angeles, à Hongkong, à Singapour puis à Madrid sur la route des Jeux olympiques de Paris en 2024. »

Une décision mûrement réfléchie

Hooper a déclaré : « J’aimerais remercier John Manenti (entraîneur australien du rugby à sept masculin) et Scott Bowen (responsable national de la performance – rugby à sept) pour l’opportunité de rejoindre le programme dans ce qui est une année incroyablement excitante avec les Jeux olympiques en vue.

ADVERTISEMENT

« La transition est quelque chose à laquelle j’ai beaucoup réfléchi et je suis extrêmement motivé par le défi que représente le rugby à sept et par le fait d’essayer de gagner ma place dans cette équipe. J’ai commencé à apporter quelques changements à mon entraînement pour me préparer et j’ai hâte de commencer en janvier. »

Manenti a ajouté : « Michael est un joueur de rugby exceptionnel et un grand leader, nous sommes donc ravis qu’il rejoigne notre programme. Nous savons qu’il possède de solides compétences pour le sevens et un gros potentiel, et nous avons hâte de l’aider à s’adapter rapidement à ce format.

« C’est un joueur qui a l’expérience des grands rendez-vous et avoir quelqu’un comme Michael dans notre dispositif peut faire la différence pour nous l’année prochaine. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 2 hours ago
Jean de Villiers' three word response to 'best in the world' debate

This ‘raging’ debate is only happenning in media circles and has never been a topic in Ireland (although SA media are interested). It makes the media companies money I guess. SA are RWC champions and #1 ranked team although Ireland are back within a point there. The facts point to SA. For a lot of 2021 France beat ALL their rivals and Ireland similar in 2022-2023. It is not wrong to say that on such form either can be deemed to be the current best team if they have beaten all their rivals and ranked #1. The ‘have to have won a world cup’ stipulation is nonsense. The world cup draw and scheduling has been tailored to the traditional big teams since the start. The scheduling also which sees the big teams sheltered from playing a hard pool match the week before has also been a constant. It is extraordinary that for example France have made so many finals. Ireland who were realistically only contenders in 2023 were in a Pool with two other top 5 teams and had to play one of them 7 days before a quarter final against France or New Zealand. Always going to be a coin toss. Scotland’s situation was worse. New Zealand had great chances in 1995, 1999, 2007 but they could not win a tight RWC match. The first tight match they ever won was versus France in the 2011 final, literally they lost every other tight match before that. Some of those NZ teams around that era were #1 surely?

13 Go to comments
FEATURE
FEATURE 'RFU would live to regret moral guardian angel Sinfield's departure' 'RFU would live to regret moral guardian angel Sinfield's departure'
Search